Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : Les huit joueurs à suivre

Publié le

Coupe du monde de football Les huit joueurs à suivre
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 – Avant le début de la compétition, Dicodusport vous propose de suivre plusieurs joueurs en particulier. Que ce soit des légendes qui jettent leurs derniers feux, ou des espoirs qui ne demandent qu’à confirmer, de belles performances sont attendues au Qatar.

Antoine Griezmann (France)

Qualifié de porte-bonheur et de talisman de Didier Deschamps, Grizou va abattre au Qatar une carte importante pour la suite de sa carrière. Véritable métronome des Bleus lors du sacre en Russie en 2018, son influence a diminué par la suite. Il n’a pas marqué en bleu en 2022, bien que restant un homme de base du sélectionneur. Et cela devrait continuer durant cette Coupe du monde, puisqu’au vu des déclarations de DD sur le système qui va être utilisé, il devrait conserver sa place en soutien du duo Benzema – Mbappé. Mais puisque ce choix a été souvent décrié, il y a fort à parier que Griezmann fera un bouc émissaire tout désigné en cas de contre-performance.

Bernardo Silva (Portugal)

Alors bien sûr, tous les regards seront braqués sur Cristiano Ronaldo, pour sa cinquième Coupe du monde. Mais CR7 ne peut pas gagner tout seul, et la sélection portugaise dispose d’autres atouts de choix. À commencer par Bernardo Silva. L’archétype du joueur régulier, qui continue de se révéler indispensable, alors que tous les ans, on lui promet le banc à Manchester City au gré des recrutements estivaux onéreux. C’est un peu la même chose en sélection nationale où, soumis à une forte concurrence, il conserve la confiance de Fernando Santos. Mais il doit absolument livrer une grosse compétition pour basculer définitivement dans le gotha du football mondial.

Kai Havertz (Allemagne)

Pas de Marco Reus, pas de Timo Werner : l’attaque allemande se voit fortement dépeuplée. Et avec le forfait de son ancien coéquipier à Chelsea, Kai Havertz est assuré de débuter à la pointe de l’attaque de la Mannschaft. Un véritable défi pour un éternel sous-estimé. Extrêmement brillant à Leverkusen, il n’a pas véritablement confirmé les espoirs soulevés lors de son transfert à Chelsea. Pas toujours efficient, il a néanmoins prouvé qu’il savait se sublimer dans les grands rendez-vous, lui qui avait inscrit l’unique but du sacre de Chelsea lors de la Ligue des Champions 2021. Le tout alors qu’il sortait d’une saison compliquée. Il ne lui sera rien demandé d’autre ici.

Édouard Mendy (Sénégal)

On reste à Chelsea, avec un joueur qui est passé de héros à zéro en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. L’an dernier, nombreux étaient ceux qui s’offusquaient de l’absence d’Édouard Mendy dans les sélectionnés au Ballon d’Or. L’année 2022 avait commencé en fanfare, avec un titre lors de la Coupe d’Afrique des Nations, durant laquelle il avait joué un rôle prépondérant. Mais ces derniers temps, après une légère blessure, il avait perdu sa place au profit de Kepa Arrizabalaga. Il est revenu en jeu le mois dernier, mais sans signer le moindre clean sheet. Peut-être qu’un retour en sélection lui fera le plus grand bien, lui qui voilà 12 mois était dans la discussion des meilleurs gardiens du monde.

Édouard Mendy va devoir retrouver de sa superbe avec le Sénégal - Photo Icon Sport

Édouard Mendy va devoir retrouver de sa superbe avec le Sénégal – Photo Icon Sport

Harry Maguire (Angleterre)

Le défenseur anglais doit être le joueur de football le plus moqué depuis le début de saison. À l’image de son club de Manchester United, la saison a mal commencé, avant un léger mieux à l’approche du grand rendez-vous. Revenu de blessure, Harry Maguire semble de retour à un niveau décent. Mais des doutes subsistent quant à sa titularisation. À son avantage, le système à trois défenseurs lui offre forcément plus de chances d’être aligné. D’autant qu’il avait été convaincant lors de l’Euro. Mais les critiques sur son niveau de jeu, ou le montant de son transfert, mais aussi le fait que ses équipes jouent parfois mieux quand il est sur le banc, ne cesseront que s’il sort un tournoi quatre étoiles au Qatar avec l’Angleterre.

Heung-Min Son (Corée du Sud)

Les semaines passent, et Heung-Min Son continue d’émerveiller l’Angleterre. Sous les couleurs de Tottenham, il marque, distribue, fait gagner son équipe, et s’affirme comme un top player de la Premier League. Seulement, il a failli manquer le voyage au Qatar, après une commotion cérébrale lors de son dernier match de Ligue des Champions à Marseille. Remis sur pied, il a l’occasion d’exploser lors de cette Coupe du monde, puisqu’il sera la star incontestable d’une équipe qui a une vraie chance de qualification dans un groupe H homogène. Il y a toujours une surprise en Coupe du monde, et la Corée du Sud pourrait être celle-là.

Eden Hazard (Belgique)

Où est passé Eden Hazard ? Depuis deux ans, la star belge n’est plus que l’ombre de lui-même. Entre blessures et méforme, le Madrilène n’a pas retrouvé son niveau stellaire de ses années londoniennes. Loin du compte au Real, il a également perdu de son influence en équipe nationale, qui est désormais la propriété de Kevin de Bruyne. Peut-on revoir le meilleur Hazard au Qatar ? On en doute. Mais son talent reste indéniable, et il suffirait de pas grand chose, un match vraiment excellent pour lancer sa compétition, pour qu’il se relance pour aborder la dernière partie de sa carrière sur d’excellentes bases. La Belgique en a besoin pour que sa génération dorée – qu’il a lui-même initié – rafle enfin un titre.

Iñaki Williams (Ghana)

Alors qu’on le pensait en route pour intégrer la Roja, voilà Iñaki Williams sous les couleurs du Ghana, contrairement à son frère Nico. On tient là un joueur on ne peut plus régulier, taulier de l’Athletic Bilbao, qui vient de battre le record d’apparitions consécutives en Liga. S’il n’est pas un buteur patenté, il peut servir de point d’appui grâce à son physique, et ainsi concentrer la défense adverse afin de créer les espaces pour ses coéquipiers. On ignore encore quel sera son niveau de responsabilité au sein des Black Stars, mais il a tout pour briller au Qatar.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une