Nous suivre

Rugby à 7

Coupe du monde de rugby à 7 : Les Bleues intègrent au forceps le dernier carré

Sébastien Gente

Publié le

Coupe du monde de rugby à 7 Les Bleues intègrent aux forceps le dernier carré
Photo France Rugby

COUPE DU MONDE DE RUGBY À 7 – Bousculées par les Fidjiennes dans un match pauvre en jeu, les Bleues ont attendu les ultimes secondes pour s’imposer 19-14, et rejoindre les demi-finales. 

Après un succès maîtrisé sur les hôtesses sud-africaines en 8èmes de finale, les Bleues voulaient confirmer contre les Fidji. En jeu, une place dans le dernier carré. Vice-championnes du monde et olympiques, les Françaises avaient la pancarte de favorites dans le dos. Mais les Îles Fidji sont une grande nation du rugby à 7, et il ne fallait pas considérer ce quart de finale comme gagné d’avance.

Que ce fut dur

Les Française se font peur en début de partie, sur une passe mal assurée de Carla Neisen sur laquelle les Fidjiennes frôlent l’essai. Empruntées, les Bleues se trouent en défense et encaissent un premier essai d’Ana Maria Naimasi après 3 minutes. Malgré un carton jaune en face, les Tricolores n’y sont pas, et multiplient les pertes de balle. Mais elles sauvent la face dans les arrêts de jeu par un essai de Camille Grassineau, à l’origine et à la conclusion (Mi-temps : 7-7).

Revigorées, les Bleues attaquent fort en marquent d’entrée de jeu par la capitaine Jade Ulutule. Les Fidjiennes sont proches d’égaliser dans la foulée, mais échappent le ballon à 2 mètres de la ligne. Le coup est passé près, et les Françaises s’attachent à conserver leur avantage. Mais elles ne résistent pas à la dernière attaque fidjienne et voient leurs adversaires égaliser. Alors qu’on se dirige vers les prolongations, un petit côté magistral de Carla Neisen envoie Johanna Grisez inscrire un essai de 60 mètres, celui de la victoire 19-14 ! Prochain arrêt du train bleu demain en demi-finales, contre les favorites Néo-Zélandaises.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une