Nous suivre

Rugby à XV

Covid-19 : La LNR et des présidents de clubs reçus par le gouvernement ce mardi

Publié

le

Covid-19 : La LNR et des présidents de clubs reçus par le gouvernement ce mardi
Icon Sport

RUGBY – COVID-19 – Alors que les clubs implantés dans les départements en zone rouge ne pourront plus demander de dérogations afin de lever la jauge des 5 000 spectateurs, certains présidents tirent la sonnette d’alarme. À l’image de Didier Lacroix (Stade Toulousain).

Peur sur le rugby français. Déjà en difficulté après l’arrêt de la saison 2019-2020 de Top 14 et de Pro D2, les clubs sont de nouveau confrontés aux conséquences de la Covid-19. Certains d’entre eux, comme le Stade Toulousain, sont désormais dans l’impossibilité de demander une dérogation pour la levée de la jauge des 5 000 spectateurs. Et ce depuis que certains départements sont passés en zone rouge. Face au danger économique qui rode au-dessus de la tête du rugby français, une délégation de la LNR et des présidents de clubs sera reçue ce mardi par le gouvernement.

LNR et présidents de clubs reçus mardi

Ce jeudi soir, Didier Lacroix, président du Stade Toulousain, n’a pas caché son immense inquiétude en conférence de presse. Le département de la Haute-Garonne est en effet passé en zone rouge, et l’homme fort des Stadistes n’y va pas par quatre chemins. Dans des propos rapportés par Ouest-France, il tire la sonnette d’alarme.

Si nous restons avec des jauges partielles et sans aide de l’État, nous serons en grand danger. On a une audience avec le gouvernement mardi avec un certain nombre de présidents et de représentants de la Ligue pour évoquer ces sujets. On parle d’un manque à gagner de 30 millions d’euros pour une période de deux mois pour l’ensemble des clubs. Le quart de finale représente par exemple pour nous une recette de 1,1 million d’euros et un match de Top 14 avec une affluence normale c’est environ 300 000 euros. Avec des jauges partielles, le rugby est en danger de mort. Sans aide, on n’attendra pas trois mois pour mettre la clé sous la porte, malheureusement.

Désormais, le rugby professionnel attend des actes de la part du gouvernement. Pour rappel, une enveloppe de 432 millions va être allouée au monde de la culture et du spectacle. En espérant que le sport soit logé à la même enseigne.

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une