Nous suivre

Vendée Globe 2020

Damien Seguin : « J’aurais bien aimé passer mon premier Cap Horn autrement que dans la baston… »

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Damien Seguin - J’aurais bien aimé passer mon premier Cap Horn autrement que dans la baston
Photo Groupe Apicil

VENDÉE GLOBE 2020 – Troisième au classement du Vendée Globe mercredi matin, Damien Seguin est satisfait de ses dernières heures de navigation avant le Cap Horn.

Le Skipper de Groupe Apicil, Damien Seguin, a réalisé une belle remontée pour venir se positionner sur le podium du Vendée Globe. Les premiers concurrents, dont il fait partie, approchent les deux tiers de la course. Le natif de Briançon s’est expliqué sur le site du Vendée Globe.

Les dernières 36 heures ont été assez dures à naviguer avec une mer très formée et beaucoup de vent et j’ai réussi à sortir mon épingle du jeu : j’ai navigué proprement, je n’ai pas hésité à enchaîner les empannages par trente nœuds de vent. Je suis ravi d’être troisième ! Le cap Horn, c’est pour dimanche matin ! Pour l’instant, cela paraît compliqué avec la dépression qui arrive du Nord, mais il reste environ 1 500 milles avant ce promontoire avec des conditions variées pour y aller. Mais j’aurais bien aimé passer mon premier cap Horn autrement que dans la baston…

Si Yannick Bestaven a pour le moment fait un petit écart. Tout reste très ouvert ensuite, avec des concurrents dans un mouchoir de poche entre la troisième et la neuvième place.

Dicodusport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?