Nous suivre

Athlétisme

Diamond League 2022 : Le résumé des finales de Zurich

Avatar

Publié le

Photo Weltklasse Zürich

FINALES DIAMOND LEAGUE – Duplantis, Ingebrigtsen, Fraser-Pryce, les favoris ont répondu présent lors de cette deuxième soirée de finales.

L’incroyable saison de Kara Winger

Après son incroyable record à Bruxelles la semaine dernière, Kara Winger a poursuivi sur sa lancée au lancer du javelot. Première tout le long du concours, elle a réalisé 63.81 m à son 2e essai avant de réaliser 64.98 m à son 5e essai. Elle l’emporte finalement avec 64.98 m. Alors que c’est normalement sa dernière saison, l’Américaine a d’abord remporté sa première médaille dans un grand championnat en passant de la 5e à la 2e place lors des Mondiaux. Elle a donc battu son record la semaine dernière et elle conclut l’été avec cette victoire. Impressionnante ! Chez les hommes, l’Indien Neeraj Chopra, champion olympique et vice-champion du monde s’est imposé avec 88.44 m.

Mihambo chute encore

On est habitué à la voir sur la plus haute marche du podium du saut en longueur. Si elle a bien remporté les Championnats du monde, Malaika Mihambo a été battue chez elle, à Munich, lors des championnats d’Europe par Ivana Vuleta. En 4e position, l’Allemande avait dépassé les 7 mètres à son dernier essai, mais la planche n’était pas bonne. La Serbe s’est une nouvelle fois imposée avec 6.97 m.

Les favoris tiennent leur rang sur la piste

Après le faux départ de Natasha Morrison, les sprinteuses sont reparties à l’attaque. Shelly-Ann Fraser-Pryce a réalisé un départ canon. Battue à Bruxelles par Shericka Jackson, la Jamaïcaine n’a laissé aucune chance à ses adversaires, s’imposant en égalant le record du meeting (10.65). Sa compatriote Shericka Jackson termine en 10.81 devant Marie-Josée Ta Lou (10.91). 2012, 2013, 2015 et donc 2022 pour Fraser-Pryce qui a réalisé une année 2022 de haut vol.

En l’absence des derniers vainqueurs Noah Lyles (aligné sur 200 m) et Fred Kerley, Trayvon Bromell a remporté la course reine en 9.94 devant Yohan Blake (10.05).

1h20 après avoir terminé 2e du 100 m, Shericka Jackson a inscrit son nom pour la première fois au palmarès de la Diamond League en s’imposant au 200 m en 21.80.

Bouquet final de cette édition 2022 de la Diamond League, Noah Lyles s’est largement imposé avec le record du meeting en 19.52. Par rapport au 100 m, Aaron Brown a gagné une place, finissant 2e.

Marileidy Paulino, vice-championne du monde du 400 m, est passée pour la première fois sous la barre des 49 secondes. Elle s’est imposée en 48.99 Chez les hommes, après 2011 et 2015, Kirani James a remporté sa 3e Ligue de Diamant en s’imposant en 44.26.

Pour la 2e année consécutive et la 3e fois en tout, Faith Kipyegon a remporté le 1500 m. Son accélération dans les 200 derniers mètres a été fatale à ses adversaires. Elle termine en 4:00.44 devant Ciara Mageean (4:01.68). Laura Muir doit se contenter de lal 5e place (4:02.31).

Tobi Amusan a réalisé le record du meeting en s’imposant en 12.29 au 100 m haies. Le champion du monde Grant Holloway s’est lui imposé en 13.02, auteur d’un départ canon. Rasheed Broadbell a réalisé un gros finish (13.06). Le Français Just Kwaou-Mathey termine 8e en 13.73.

Femke Bol a réalisé un bon départ au 400 m haies. Au contact, Dalilah Muhammad a peu à peu refait son retard mais la Néerlandaise tenait bon. Avant la dernière haie, Bol a creusé l’écart pour s’imposer pour la deuxième année consécutive. L’Américaine elle termine au pied du podium en 53.83. Invaincu (en Diamond League) cette saison, Alison dos Santos s’est logiquement imposé en 46.98. Wilfried Happio termine au pied du podium en 48.72.

Ingebrigtsen détrône Cheruiyot

Timothy Chruiyot avait remporté les 4 dernières Diamond League du 1500 m. Seul Ayanleh Souleiman en 2013 avait mis fin à l’hégémonie kényane. Porté par le lièvre Matthew Ramsden, Jakob Ingebrigtsen a lancé son accélération dans le dernier tour, suivi par Timothy Cheruiyot. Mais au fil des mètres, le Norvégien a accentué son avance pour s’imposer devant le Kényan en 3:29.02, meilleure performance mondiale de la saison. 3:30.27 pour Cheruiyot.

Mary Moraa se distingue au 800 m

Le lièvre Olivia Baker lièvre n’a pas vraiment été suivie. Mary Moraa était aux avants-postes avec Rénelle Lamote qui a tenté de la passer à l’entrée du dernier tour. Mais la Kényane a tenu bon. Sage Hurta, en 2e position a elle aussi essayé, en vain. La Kényane de 22 ans s’impose finalement en 1:57.63. Enfermée après 600 m, Rénelle Lamote termine 7e en 1:59.38. Keely Hodgkinson, la championne d’Europe était elle aussi fatiguée et termine 5e en 1:59.06.

Chez les hommes, Gabriel Tual était devant avec Jake Wightman. Le rythme s’est accéléré après 400 m. Marco Arop a lancé son attaque à 200 m. Il semblait bien parti mais Korir a tout donné pour revenir sur lui. Auteur d’une magnifique dernière ligne droite, Emmanuel Korir a conservé son titre en s’imposant en 1:43.26 avec 12 centièmes d’avance sur le Canadien. C’est la meilleure performance mondiale de la saison.

Armand Duplantis indétrônable

Mondo Duplantis est-il parti pour imiter Renaud Lavillenie, vainqueur à 7 reprises de la Diamond League ? Il est en tout cas bien parti avec 2 victoires consécutives. Battu la semaine dernière à Bruxelles, il a remis les pendules à l’heure en franchissant 5.62 m, 5.81 m et 5.91 m à son premier essai. Alors seul dans le concours, il a tenté une barre à 6.07 m, franchie à son 2e essai. Il bat son record du meeting établi l’année dernière (6.06 m). Renaud Lavillenie a réalisé un bon concours en franchissant 5.62 m, puis s’y reprenant à 2 fois à 5.72 m et 5.81 m. Il a fait l’impasse à 5.86 m mais a échoué à 5.91 m. Il termine 4e. Le Norvégien Sondre Guttormsen a terminé 2e avec 5.86 m à son dernier essai. Il égale le record de Norvège et bat son record personnel de 5 cm.

Peu de surprises lors des concours

La grande favorite et championne du monde de triple saut Yulimar Rojas a réalisé 15.28 m à son 2e essai, 55 cm devant Tori Franklin (14.73 m à son 3e essai). En retrait avec 2 essais manqués et 14.39 m, la vice-championne du monde Shanieka Ricketts a réalisé un 4e saut à 14.85. Immédiatement, l’Ukrainienne Maryna Bekh-Romanchuk lui a répondu avec 14.96 m. Yulimar Rojas s’est imposée pour la seconde fois consécutive.

Chez les hommes, Andy Diaz Hernandez a battu son record personnel au meilleur moment ! Etablis en juin dernier, ses 17.68 m ont été améliorés de 2 cm dès son premier essai avec 17.70 m. Il a ensuite fait l’impasse, ayant 7 cm d’avance sur le premier essai de Pedro Pichardo, le tenant du titre. Celui-ci a raté ses deux derniers sauts et doit laisser sa couronne. Vainqueur à Silesia et à Lausanne en août dernier et deuxième à Paris, Andy Diaz Hernandez conclut cette saison de Diamond League en trombe !

Sandra Perkovic a failli réaliser un hold-up pour remporter une 7e Ligue de Diamant au lancer du disque. Elle a réalisé 67.31 m à son dernier essai. Mais c’est bien Valarie Allman qui s’est imposée pour la 2e fois consécutive avec 67.77 m à son 3e essai. Chez les hommes, sans surprise, Kristjan Ceh s’est imposé avec 67.10 m à son dernier essai alors qu’il avait réalisé 66.79 m à son 2e essai.

Encore une fois, Yaroslava Mahuchikh a tutoyé les sommets au saut en hauteur. Elle s’est imposée avec 2.03 m à son dernier essai et succède à une certaine Mariya Lasitskene. L’Ukrainienne, bien partie pour régner sur la hauteur mondiale, a tenté son record personnel à 2.06 m mais n’y est pas parvenue.


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, j'ai pour sports de prédilection le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une