Élodie Beltrame : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »


Rencontre avec Élodie Beltrame, joueuse de l’AS Monaco Football Féminin, qui revient sur le début de saison de son équipe et sur les premiers matchs de la phase retour.

Élodie, tu es une des joueuses qui fait partie de l’effectif de l’an dernier. Tu as connu sa restructuration cette année. Qu’est-ce que le coach et les nouvelles joueuses t’ont apporté ?

Effectivement j’ai rejoint l’équipe la saison dernière mais en tout cas très bien intégrée par les anciennes c’est certain. J’ai donc aussi découvert un autre fonctionnement après 4 ans à Nice mais avec des objecifs précis et des ambitions. Concernant cette année, je connaissais déjà Stéphane l’ayant côtoyé quelques mois à Nice donc je savais que c’était un coach passionné, ambitieux, connaissant le foot féminin et qu’il allait donc apporter son expérience. A propos des nouvelles, malheureusement certaines nous ont quitté rapidement mais pour celles qui sont encore là, cela a apporté un plus de par leurs expériences respectives et j’espère qu’elles se sentent aussi bien intégrées que moi la saison précédente.

L’équipe finit milieu de tableau pour la première partie de saison, d’après toi bilan mitigé ou mérité ?

Les deux. Mérité car si on en est là c’est qu’il y a des raisons. On a alterné le bon et moins bon en fonction des périodes donc forcément cela a influencé sur nos résultats. Mitigé car sur l’évolution du jeu et notre travail on aurait pu être plus haut. Mais les saisons sont longues et on ne contrôle pas les blessures, absences, départs…. qui ont aussi joué un rôle sur cette partie de saison et sur ce que Stéphane essaie de construire. Cependant ce qui est sûr, c’est qu’entre le début de la saison et aujourd’hui, notre qualité de jeu est meilleure.

Depuis le premier match de la phase retour, on sent un petit manque d’investissement des filles qui conduit à une défaite et un nul en championnat. Qu’en penses-tu ?

J’ai été en partie absente ces dernières semaines mais je ne pense pas que ça soit forcément un manque d’investissement qui explique ces résultats. Un tas de paramètres influent et chaque week-end on doit composer avec les absences et les blessures donc ce n’est pas toujours évident et de même on a recommencé cette phase avec des clubs expérimentés de DH qui aspirent au haut de tableau. Ce n’est jamais une chose aisée. Maintenant tout passe par le travail donc à nous de redoubler d’effort pour que ce qu’on arrive à produire aux entraînements soit aussi mis en application en match.

Des blessures de joueuses perturbent également l’effectif, penses-tu que l’absence de certaines joueuses fait défaut à l’équipe ?

Ce sont les aléas du sport collectif. Mais chacune de nous a ses qualités donc je considère que l’on peut toutes apporter quelque chose pour essayer de garder la dynamique malgré les absences. Une équipe ce n’est pas pour moi les 11 titulaires du dimanche mais toutes les filles qui composent un groupe, district y compris car la preuve : certaines sont venues jouer avec nous donc c’est qu’elles peuvent aussi amener un plus à l’équipe.

On apprend récemment que l’ancienne capitaine perd son capitanat, décision juste d’après toi de la part de Stéphane, le coach ?

Cela concerne les choix de Stéphane. Le capitaine étant le lien entre lui et le groupe et l’arbitre en match. Après peu importe pour moi qui a le brassard car il faut savoir faire confiance à chacune d’entre nous pour évoluer et progresser ensemble afin d’atteindre des objectifs communs : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

AS Monaco Football Féminin

logo ASM FF

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des