Nous suivre

Biathlon

Émilien Jacquelin : « Il y a une pensée pour Éric et pour Antonin qui font partie de l’équipe »

Publié le

Photo Icon Sport

JO PÉKIN 2022 – BIATHLON – Vice-champion olympique pour la deuxième fois après le relais mixte, Émilien Jacquelin était très content du travail accompli par l’équipe de France mardi. 

Les Bleus auraient pu décrocher l’or au dernier tir, mais ils se satisfont pleinement de l’argent. La médaille échappait en effet au relais masculin depuis 2006 aux JO. Une éternité. Émilien Jacquelin, deuxième relayeur, était très heureux pour le groupe et a eu une pensée pour les deux remplaçants, Antonin Guigonnat et Éric Perrot, au micro d’Eurosport.

Cette médaille me tenait vraiment à cœur, avoue-t-il au micro d’Eurosport. C’est vrai que dans ma tête je l’ai depuis un bon moment. On a tellement un groupe qui vit bien et ça depuis des années. Aujourd’hui d’aller chercher une médaille avec ces amis, cette deuxième famille ça me rend super fier, je suis très heureux pour tout le monde. J’ai une pensée pour la génération d’athlètes qu’il y a eu entre entre 2006 et aujourd’hui. Il n’y avait pas eu de médaille sur un relais olympique depuis Turin. Bien sûr, il y a une pensée pour Éric et pour Antonin qui font partie de l’équipe. Mais comme j’ai dit, le symbole de cette médaille c’est ce collectif là. Tous les moments qu’on partage ensemble. Hormis il y a deux ans sur Antholz où on avait réussi à avoir le titre mondial, on avait toujours l’impression que finalement c’était un désavantage de vraiment bien s’entendre les uns avec les autres et que du coup on se mettait un peu plus de pression tellement on avait envie de bien faire pour l’équipe. Aujourd’hui on a bien fait.

Émilien Jacquelin, plus adroit sur le pas de tir ce mardi, aura une dernière chance de remporter une médaille en individuel, avec la mass start vendredi.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une