Nous suivre

Multisports

Équipe française 2019 : Le relais mixte bleu en triathlon (8ème), une valeur sûre

Avatar

Publié

le

Équipe française 2019 - Le relais mixte bleu en triathlon (8ème), une valeur sûre
FF Triathlon

Multisports – Vous avez placé le relais mixte tricolore en triathlon, à la 8ème place du classement de l’Équipe française de l’année 2019.

Et de trois. En juillet dernier, le relais mixte tricolore est devenu champion du monde pour la troisième fois de son histoire, avec un troisième titre consécutif. À Hambourg, Émilie Morier, Léo Bergère, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis, sacré en individuel, ont récité leur leçon pour venir s’imposer devant l’Allemagne et l’Australie. Morier, Bergère, Beaugrand et Luis, cela pourrait bien être la composition de relais bleu lors des JO de Tokyo en 2020, puisque ce titre mondial est synonyme de qualification directe pour le premier relais olympique de l’histoire.

Quelque chose nous dit que cette équipe de France n’ira pas au Japon pour faire de la figuration. Les Bleu(e)s s’avanceront forcément en favoris pour décrocher le Graal, l’or olympique.

Dicodusport


Avatar

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #35

Avatar

Publié

le

Par

Twitter @francetvsport

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 35ème épisode de cette série ! Pour voir le 34ème épisode dans lequel figurent Sam Bennett, Giannis Antetokounmpo ou Damian Lillard, cliquez ici.

On a aimé

Voir l’émotion de Julian Alaphilippe après sa victoire sur les Championnats du monde 2020. Le Français a conquis dimanche le sacre mondial à Imola, grâce à un travail exceptionnel de l’équipe de France. Sur un parcours qui lui allait comme un gant, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires de revenir sur lui. À 28 ans, il a réalisé le «rêve de sa carrière», l’aboutissement pour un cycliste. C’est un titre qu’il espérait depuis ses tout débuts sur le vélo. Alors quand vient le moment de l’interview d’après-course et que les caméras s’arrêtent sur lui, forcément l’émotion est là.

Le trolleur de la semaine

L’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine à Zlatan Ibrahimovic. Plutôt adepte de la rubrique, le Suédois s’est encore illustré en se mettant en avant, cette fois contre le Covid-19. Contrôlé positif au virus en milieu de semaine, l’attaquant de l’AC Milan a dû se mettre en quarantaine. Ce qui lui a donné tout le temps nécessaire pour préparer ses habituelles punchlines. Bien qu’en incapacité de jouer pour le moment, il n’est apparemment pas décidé à se laisser faire face à la maladie.

Traduction : « J’ai été testé négatif au Covid hier et positif aujourd’hui. Je n’ai aucun symptôme. Le Covid a eu le cran de me défier. Mauvaise idée. »

Tom Compayrot


Lire la suite

Edito

Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020

Avatar

Publié

le

Par

Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020
AFP - AFP - MaxPPP

EDITO – Après le Moto GP et la F1, c’est au tour du cyclisme français de mettre fin à une disette de plus de 20 ans. En 2020, année si particulière, les Bleus ont décidé de conjurer le sort. Pour notre plus grand bonheur.

Ce 27 septembre 2020 restera gravé dans nos mémoires. Tout du moins, dans celles des passionnés de sport français en général, à défaut de marquer les plus aigris d’entre nous. Car 23 ans après Laurent Brochard, sacré champion du monde à San Sebastian, Julian Alaphilippe est allé décrocher l’arc-en-ciel au sommet des collines d’Émilie-Romagne, avant d’atterrir sur le circuit d’Imola pour y lever les bras. Et si à vous aussi, le natif de Saint-Amand-Montrond vous a foutu les larmes, c’est normal. Au-delà de la longue disette de plus de 20 ans, et de l’immense émotion contagieuse du nouveau Roi de la petite reine, c’est aussi un soulagement pour le cyclisme (et le sport) tricolore.

La délivrance

Car oui. 23 ans, c’est long. Parfois placés (Anthony Geslin en bronze en 2005, Romain Bardet en argent en 2018), les Bleus n’ont jamais réussi à (re)mettre la main sur la tunique arc-en-ciel en élite depuis l’exploit de La Broche en 1997. Et si la France fait partie des nations favorites tous les ans depuis quelques années maintenant, Julian Alaphilippe n’y est pas étranger. Passé tout près à Bergen (Norvège) en 2017, il avait ensuite calé en 2018 sur le circuit d’Innsbruck (Autriche), dans l’Enfer d’Höttinger et ses pentes à 28%. En 2019, éreinté pour un Tour de France prodigieux et lessivé par la pluie et le froid britannique du Yorkshire, il n’avait pas pesé sur la course.

Cette fois, la donne fut différente. Ce championnat du monde, relocalisé à Imola, sur un circuit de 28 km comprenant deux difficultés courtes mais raides, a redistribué le cartes. D’un parcours pour grimpeurs prévu à Martigny (Suisse) à un tracé pour vrais puncheurs en Émilie-Romagne. Cela tombe bien, Alaphilippe est le meilleur d’entre eux, et l’a prouvé une fois de plus ce dimanche. Avec, il faut vraiment le souligner, un travail remarquable des Bernard, Pacher, Peters, Molard, Madouas, Elissonde et Martin.

Cyclisme 2020 - Championnats du monde 2020 - Course en ligne hommes - Julian Alaphilippe sacré

Julian Alaphilippe sacré champion du monde à Imola – AFP

Au bout de ce récital écrit sur le tableau noir du briefing de Thomas Voeckler samedi soir, un sentiment unique : la délivrance. Alaphilippe, lui, vient de réaliser son rêve, mais aussi celui de toute une génération de suiveurs et fans, souvent moquée le lundi matin à la machine à café, car les Pinot, Bardet, Alaphilippe and co ont encore tenu le rôle des magnifiques perdants sur le Tour de France ou les précédents Mondiaux. Après le maillot arc-en-ciel, qui sait, peut-être que la tunique jaune attendra l’un de nos Bleus en 2021 ? Laissez-nous le droit de rêver !

Avant Alaphilippe, Quartararo et Gasly ont dépoussiéré le sport français

Oui, cette année 2020 est définitivement hors normes pour le sport français. Car avant le show des Bleus d’Alaphilippe en Italie, ils sont deux à avoir mis fin à une longue, très longue disette dans leur discipline. L’un d’entre eux, d’ailleurs, ne s’est pas privé lui aussi pour mettre le bleu blanc rouge à l’honneur sur le territoire de la botte transalpine. Le 6 septembre dernier, Pierre Gasly remportait le Grand Prix d’Italie de Formule 1, à Monza. Le Normand devenait le premier pilote français à s’imposer en F1 depuis la victoire d’Olivier Panis à Monaco, le 19 mai 1996. Une éternité. Si le concours de circonstances a indéniablement joué en faveur du pilote AlphaTauri, son succès n’en reste pas moins une grande bouffée d’oxygène pour les sports mécaniques français, dans une discipline où un pilote tricolore n’a plus glané le titre mondial depuis 1993 et le sacre d’Alain Prost.

Quiz F1 : Êtes-vous incollable sur Pierre Gasly ?

Pierre Gasly, vainqueur du Grand Prix d’Italie à Monza – AFP

Ce sacre mondial, Fabio Quartararo, 21 ans, peut y croire en Moto GP. Le 19 juillet dernier, le Rookie de l’année 2019 enlevait le Grand Prix de Jerez en Espagne. Le premier pilote français à l’emporter dans la catégorie reine depuis Régis Laconi. Ce dernier s’était imposé à Valence (Espagne) le 19 septembre 1999. Leader du championnat du monde à six courses du terme de l’exercice 2020, le Niçois est, depuis, monté sur la plus haute marche du podium sur les Grands Prix d’Andalousie et de Catalogne. Exceptionnel, comme l’est cette année 2020 particulière.

Personne ne sait si sans cette pandémie, sans ces calendriers remodelés, les Alaphilippe, Gasly et Quartararo auraient réalisé ces mêmes exploits. Le dernier cité, peut-être. Soit, aujourd’hui, le sport français peut savourer. En ces temps difficiles, où la grisaille règne, au sens propre comme au figuré, ces héros ont remis de la couleur dans nos vies. Et ce n’est pas les plus grognards et jaloux qui nous enlèveront ce bonheur que seul le sport peut nous procurer. Et ça, c’est une certitude.

Dicodusport


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #34

Avatar

Publié

le

Par

Instagram @giannis_an34

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 34ème épisode de cette série ! Pour voir le 33ème épisode dans lequel figurent Neymar, Benoît Paire ou Benjamin Mendy, cliquez ici.

On a aimé

Voir la réaction du grand-père de Sam Bennett après sa victoire sur les Champs-Élysées. Sur cette dernière étape, le sprinter irlandais a fait coup double en sécurisant son maillot vert. Un accomplissement pour celui qui n’avait jamais remporté d’étape sur le Tour de France et n’y avait pas participé depuis 2016. De quoi rendre fière sa famille, qui était bien sûr devant sa télévision. Son grand-père notamment, a été très ému. Ces scènes dans la sphère privée ne sont habituellement pas filmées. Celle-ci l’est, et pour notre plus grand bonheur.

On a aussi aimé la réaction de Giannis Antetokounmpo à son titre de MVP de NBA. Après sa sortie prématurée en playoffs, le Grec a pu se réconforter en récupérant sa récompense, pour la deuxième année consécutive. Seule la saison régulière est prise en compte pour le MVP, et celle de Giannis est impressionnante : 29.5pts, 13.6reb, 5.6ast, 1stl et 1blk à 55% au tir en 30 minutes de moyenne. De quoi rendre satisfait le principal intéressé, malgré ses playoffs ratés. Ce pourquoi il a publié cette photo de lui-même tenant un journal américain titrant : « Antetokounmpo nommé MVP pour la deuxième fois consécutive ». En tout cas, cette photo laisse l’opportunité aux adeptes du montage de se régaler. Comme certains l’ont déjà fait.

Le trolleur de la semaine

En restant dans le thème de la NBA, l’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine à Damian Lillard. Le joueur des Blazers, éliminé au premier tour des playoffs, n’a pas pu s’empêcher de prendre sa revanche sur les Clippers. Ces derniers s’étaient en effet payés sa tête en plein match et sur Instagram quand les deux équipes s’étaient affrontées. Patrick Beverley avait été l’initiateur des moqueries, anticipant une élimination des Blazers en playoffs, et donc un départ anticipé en vacances. Alors quand les Clippers ont craqué face aux Nuggets, Lillard s’en est donné à cœur joie sur Twitter, proposant à Patrick Beverley de le rejoindre en vacances.

Traduction : «@patbev21 Je suppose que je devrais t’inviter en vacances à Cancún,  je n’ai pas encore tout organisé 😂😂😂»

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #33

Avatar

Publié

le

Par

Twitter @neymarjr

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. Après une semaine de pause, c’est parti pour le 33ème épisode de cette série ! Pour voir le 32ème épisode dans lequel figurent Roger Federer, Rafael Nadal et Lionel Messi, cliquez ici.

Ça a fait parler

La fin de match chaotique de OM-PSG hier soir (victoire 1-0 des Marseillais). Ce Clasico déjà sous haute tension s’est terminé de la pire des manières. Des deux côtés, les joueurs ont disjoncté et coups et insultes sont partis. C’est simple, jamais un match de Ligue 1 ne s’était soldé par autant de cartons au XXIè siècle. Au milieu de tout cela, Alvaro Gonzalez aurait proféré des insultes racistes à l’encontre de Neymar, selon les dires du Parisien.  Le défenseur marseillais aurait insulté Neymar d’«enc*lé de singe». Des propos inacceptables si cela est avéré. Une enquête de la LFP va être lancée. Le Brésilien s’est en tout cas fait justice lui-même sur Twitter après le match :

Traduction : «Le seul regret que j’ai c’est de ne pas être en face de ce c*nnard»

Le trolleur de la semaine

En dehors de ces paroles qui n’ont pas lieu d’être sur un terrain de football, on a aimé voir la joie des Marseillais après leur victoire. En particulier celle de Benjamin Mendy, ancien de l’OM (de 2013 à 2016). Le joueur de Manchester City, adepte du trolling sur Twitter, s’est fendu d’un tweet en réponse aux provocations d’avant-match des Parisiens. Ces derniers avaient en effet affiché une banderole très moyenne à destination de Dimitri Payet aux abords du Vélodrome. Comme souvent, Benjamin Mendy a eu la meilleure réponse :

On a aimé

Ce n’est habituellement pas dans cette rubrique que l’on retrouve Benoît Paire. Pourtant, on a aimé voir son beau geste à l’encontre de Nicolas Peifer. Ce dernier, ancien n°2 mondial de tennis fauteuil, a vu ses raquettes abîmées lors de son voyage vers les États-Unis. Impossible alors pour lui de disputer l’US Open en l’état. Benoît Paire, dont les mésaventures l’ont empêché de disputer le tournoi, a alors proposé de donner ses propres raquettes en remplacement. Nicolas Peifer a atteint les quarts de finale en simple et la finale en double avec Stéphane Houdet.

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #32

Avatar

Publié

le

Par

Instagram @djokernole

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 32ème épisode de cette série ! Pour voir le 31ème épisode dans lequel figurent Raymond Domenech, Jalen Hurts ou les supporters marseillais, cliquez ici.

Ça a fait parler

La création d’une association des joueurs concurrente par Novak Djokovic. Le Serbe a créé la PTPA (Professional Tennis Players Association) dans le but « d’unir les joueurs et de faire entendre leur voix ». Une association dissidente en pied-de-nez à l’ATP, qui supervise la seule association de joueurs existante depuis 1972. Or, depuis des années, les problèmes financiers sont légion chez les tennismen et tenniswomen. La redistribution des prize money, de meilleures gratifications pour les circuits secondaires ou une sécurité financière pour l’après-carrière sont des thèmes sur lesquels l’ATP n’a jamais vraiment planché, au grand regret des joueurs. La crise du coronavirus, mettant des centaines de joueurs au chômage technique, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Face à cette fronde, l’ATP a cependant pu compter sur ses deux grands ambassadeurs, Rafael Nadal et Roger Federer. Sur Twitter, les deux légendes du tennis ont critiqué le choix de cette nouvelle association.

Traduction : « Le monde vit une période compliquée. Je pense qu’en ce moment, mieux vaut travailler calmement et ensemble dans la même direction. Ce sont des temps pour l’unité, pas pour la division. »

Traduction : « Je suis d’accord avec Rafael Nadal. C’est une période incertaine, et je pense que c’est primordial pour nous de rester unis en tant que joueurs, pour assurer un meilleur avenir à notre sport. »

Le trolleur de la semaine

L’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine au CM du FC Chambly. Club de Ligue 2 depuis 2019, le FC Chambly est bien connu pour ses punchlines sur Twitter. Ce qui lui a valu de gagner un public qui le suit principalement pour ça. Alors quand l’annonce du départ de Lionel Messi du Barça est sortie, le CM du club n’a pas pu s’empêcher de sauter sur l’occasion, comme à son habitude.

Tom Compayrot


Lire la suite

Fil Info

Roland-Garros 2020Il y a 25 minutes

Roland-Garros 2020 : le programme des matchs du vendredi 2 octobre

ROLAND-GARROS 2020 - Roland-Garros a démarré dimanche pour deux semaines de compétition à une période inhabituelle. Voici le programme des...

Football - Ligue 1 : notre pronostic pour PSG - Angers Football - Ligue 1 : notre pronostic pour PSG - Angers
FootballIl y a 47 minutes

Football – Ligue 1 : notre pronostic pour PSG – Angers

LIGUE 1 - 6ÈME JOURNÉE - Le Paris SG reçoit Angers pour lancer la 6ème journée du championnat français. Notre...

Ligue des Champions : Paris, Marseille et Rennes plutôt épargnés par le tirage au sort Ligue des Champions : Paris, Marseille et Rennes plutôt épargnés par le tirage au sort
FootballIl y a 1 heure

Ligue des Champions : Paris, Marseille et Rennes plutôt épargnés par le tirage au sort

Le tirage au sort de la Ligue des Champions 2020-2021 a été effectué il y a quelques instants à Nyon,...

NRL - Notre pronostic pour South Penrith Panthers - Sydney Roosters NRL - Notre pronostic pour South Penrith Panthers - Sydney Roosters
PronosticsIl y a 2 heures

NRL : Notre pronostic pour South Penrith Panthers – Sydney Roosters

NRL - Les Penrith Panthers affrontent les Sydney Roosters au premier tour des phases finales de NRL. Notre pronostic pour...

VTT Cross-country - Nove Mesto - Simon Andreassen devance Maxime Marotte VTT Cross-country - Nove Mesto - Simon Andreassen devance Maxime Marotte
VTTIl y a 3 heures

VTT Cross-country – Nove Mesto : Simon Andreassen devance Maxime Marotte

VTT - Grande première pour Simon Andreassen ! Le Danois, 23 ans, a enlevé ce jeudi la course XCO de...

Rugby à XVIl y a 4 heures

XV de France : le Top 10 des joueurs avec le plus grand nombre de capitanats

RUGBY - Découvrez les 10 joueurs ayant le plus grand nombre de capitanats avec le XV de France. On vous...

Équipe de France : les Bleus avec Aouar, Pogba et Camavinga pour les matchs d'octobre Équipe de France : les Bleus avec Aouar, Pogba et Camavinga pour les matchs d'octobre
FootballIl y a 6 heures

Équipe de France : les Bleus avec Aouar, Pogba et Camavinga pour les matchs d’octobre

FOOTBALL - Didier Deschamps a dévoilé sa liste de 24 joueurs pour les trois matchs de l'équipe de France prévus...

VTT Cross-country - Nove Mesto : Loana Lecomte s'impose, Ferrand-Prévot 3ème VTT Cross-country - Nove Mesto : Loana Lecomte s'impose, Ferrand-Prévot 3ème
VTTIl y a 6 heures

VTT Cross-country – Nove Mesto : Loana Lecomte s’impose, Pauline Ferrand-Prévot 3ème

VTT - À 21 ans, et pour sa première Coupe du monde XCO en élites, Loana Lecomte s'est imposée à...

Roland-Garros 2020Il y a 8 heures

Roland-Garros – Revoilà Ostapenko !

Roland-Garros 2020 – Vainqueure de l'édition 2017, Jelena Ostapenko est de retour au premier plan avec sa victoire au deuxième...

Calendrier Ligue 1 2020-2021 - 6ème journée - Programme et résultats Calendrier Ligue 1 2020-2021 - 6ème journée - Programme et résultats
FootballIl y a 8 heures

Calendrier Ligue 1 2020/2021 – 6ème journée : Programme et résultats

FOOTBALL - La Ligue 1 se poursuit avec dix matchs au menu cette semaine. Programme et résultats de la 6ème...

Advertisement

Rolland-Garros 2020

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés