L’Espagne vire son sélectionneur, Zinédine Zidane ce génie !


La veille du début de la Coupe du monde et à 2 jours de son entrée en lice face au Portugal, la sélection espagnole a décidé de virer son entraîneur, Julen Lopetegui. 

Zizou avait tout prévu !

C’est sûr, Zinédine Zidane, avait tout planifié, en démissionnant de son poste d’entraîneur : il savait que Julen Lopetegui serait nommé à sa place et que cela créerait un vent de panique au point de le licencier de son poste de sélectionneur de l’Espagne à 48 heures du premier match. Comme à chaque fois, pour gagner la Coupe du monde 1998, sa volée en finale de la Ligue des Champions 2002 ou ses 3 Ligues des Champions en 2 ans et demi, il avait un coup d’avance sur tout le monde. Il a réussi à affaiblir un des concurrents principaux de l’équipe de France, DD appréciera (sauf s’il lui pique sa place après le Mondial)

Du jamais vu !

Plus sérieusement, la situation est aussi rocambolesque que dramatique pour l’Espagne qui se retrouve sans son sélectionneur à 48 heures du début de la Coupe du monde. Sergio Ramos et les joueurs de la sélection espagnole ont tenté de sauver la peau de Lopetegui : «J’ai une relation très proche avec les joueurs, comme j’étais très proche de Julen. C’est une situation très compliquée. J’ai parlé avec eux et ce que je peux garantir, c’est que les joueurs feront tout pour aller le plus loin possible». Cela n’aura pas suffi à sauver la peau du sélectionneur, comme l’a expliqué en conférence de presse le président de la fédération espagnole, Luis Rubiales : «Je ne me sens pas trahiJulen Lopetegui a réalisé un travail impeccable. Les négociations avec le Real ont été faites sans communication avec la Fédération. La forme est importante. Pour son remplaçant, on travaille dessus. On vous le communiquera plus tard.»

Quel remplaçant à la tête de l’Espagne ?

La situation est tellement inattendue et inédite que la fédération espagnole se trouve dépourvue pour remplacer son sélectionneur en quelques heures. Une solution extérieure semble compliquée à 48 heures du premier match et c’est donc en interne que son successeur devrait être nommé ! Deux options paraissaienent envisageable, Albert Celades, sélectionneur des – de 21 ans et adjoint de Lopetegui, mais c’est Fernando Hierro, directeur sportif de l’Espagne, qui a été nommé. Ce qui est certain, c’est que les prochaines heures seront décisives pour l’Espagne et la prestation des joueurs sur le terrain vendredi contre le Portugal seront scrutée à la loupe.

Nicolas Jacquemard

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des