Nous suivre

Football

Euro 2020 : Le tournoi finalement dans un seul pays hôte ?

Publié

le

Euro 2020 - Le tournoi finalement dans un seul pays hôte
AFP

EURO 2020 – Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, dans des propos relayés par Movistar +, a mis en lumière la possibilité de voir l’Euro 2020 se disputer dans un seul pays.

Initialement prévu en 2020, l’Euro a donc été repoussé à 2021 en raison de la pandémie de coronavirus. Lors de sa présidence à la tête de l’UEFA, Michel Platini avait souhaité que ce dernier se dispute dans 12 pays différents afin de célébrer le 60ème anniversaire de la compétition. De Wembley à Munich, en passant par Rome, Copenhague ou encore Bakou, 12 enceintes avaient donc été sélectionnées. Mais avec le contexte sanitaire actuel et son illisibilité dans le temps, le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, n’a pas exclu de réduire ce nombre de lieux d’accueil.

Une organisation qui semble complexe

Sur le papier l’idée de l’ancien numéro 10 des Bleus pouvait être séduisante. Cependant, et ce bien avant l’apparition du virus, elle ne faisait pas l’unanimité chez des supporters souhaitant assister à plusieurs rencontres lors du tournoi. A l’image des Final Four de ses compétition européennes l’été dernier, l’UEFA est en réflexion sur la formule à adopter pour l’organisation du championnat d’Europe.

Voici les propos du président de l’UEFA : « En théorie, nous pourrions organiser l’Euro dans douze, onze, dix, trois pays ou même un seul. Nous pouvons le faire, si nous le voulons », et d’ajouter encore : « C’est un grand défi, mais je suis certain que l’Euro aura lieu l’an prochain ».

En revanche il ne s’est pas prononcé sur le fait que cet événement puisse se dérouler en présence de public ou non. L’évolution du contexte sanitaire sera bien entendu déterminante, comme pour de nombreux autres événements sportifs.

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une