Nous suivre

Euro 2020

Euro 2020 : Patrik Schick et la République Tchèque douchent l’Écosse

Julien Correia

Publié

le

Euro 2020 - Patrik Schick et la République Tchèque douchent l'Écosse
Photo Icon Sport

EURO 2020 – Pour son entrée en lice, l’Écosse affrontait la République Tchèque. S’ils n’ont pas démérités, les Écossais ont dû s’incliner sur le score de 2 buts à 0. Face à une équipe tchèque supérieure collectivement et face à un grand Patrik Schick.

L’Écosse attendait cela depuis un quart de siècle

Sa dernière participation à un Euro remontait à 1996. Après 25 ans d’absence, l’Écosse faisait donc son retour. Et à événement exceptionnel, mesures exceptionnelles. Si 12 000 privilégiés avaient pu prendre part à la fête au sein d’Hampden Park, c’est tout un pays qui attendait ce match. Et pour l’occasion Andrew Robertson avait appelé de ses vœux que les enfants scolarisés puissent regarder le match. La petite histoire ne dit pas si tous ont pu le suivre, mais cela prouvait à quel point ce match était attendu. L’hymne national repris à gorges déployées, ainsi que l’intensité donnée par les Écossais en début de rencontre donnaient le ton.

Patrik Schick douche les Écossais juste avant la mi-temps

Un premier frisson se faisait d’ailleurs ressentir dans la surface tchèque dès la 5e minute. Une occasion à mettre à l’actif de Mc Ginn, mais le joueur voyait sa frappe contrée par la défense adverse. Après un premier quart d’heure où une forte pression aura été mise par les joueurs de Steve Clarke, les coéquipiers de Thomas Soucek, assez peu en vue dans ce premier acte se sont remis en ordre de marche. Et cela s’est caractérisé à la 15e minute de jeu. Une frappe instantanée de Patrik Schick, obligeait Marshall à se détendre pour dévier en corner. 3 minutes plus tard, après un déboulé de Robertson sur son flanc gauche, c’est l’avant-centre écossais, Dykes, qui se mettait en évidence, mais sa reprise terminait à côté.

Alors que les Écossais semblaient naviguer entre des sentiments de nervosité et d’excitation, un joueur faisait encore parler de lui. Il s’agissait du joueur des Reds, l’inévitable Andrew Robertson. A la 32e après un très bon service de Christie, le latéral gauche était en bonne posture pour ouvrir le score. Mais sa frappe, certes puissante, a été détournée en corner par Vaclik d’une superbe parade. Jouée sur un bon rythme, cette première période allait se solder sur un score nul et vierge plutôt logique. Mais à la 42e minute, Patrik Schick refroidissait tout un stade. Après un très bon appel de Coufal, ce dernier adressa un centre millimétré pour son attaquant. Le joueur de Leverkusen s’imposa au duel face à deux Écossais et de la tête trompait Marshall qui avait pourtant fait sa loi jusque-là.

Un bijou de 45m signé Patrik Schick

La deuxième mi-temps reprenait tambours battants. A la 47e, les Tchèques par l’intermédiaire de Schick et de Derida, étaient à deux doigts de breaker. Mais par deux fois Marshall s’interposa. Puis une minute plus tard, Hendry d’une frappe flottante de l’extérieur de la surface trouvait la barre transversale. Mais le véritable tournant allait arriver à la 52e minute. Suite à une frappe contrée de Mc Tominay, le ballon atterrissait dans les pieds de Schick. L’attaquant qui avait vu le portier écossais hors de son but ne se faisait pas prier pour inscrire un but d’anthologie. Un lob de plus 45m qui entre déjà dans l’histoire des Championnats d’Europe. Un coup de génie, et un coup de massue sur la tête des Écossais.

Malgré de multiples tentatives comme notamment celle d’Armstrong à la 61e minute ou de Dykes à la 66e, la réussite fuyait la Tartan Army. Les entrées en jeu de Mc Gregor oe encore Fraser n’allaient rien changer. Si les Écossais ont livré un match plein d’envie avec 17 tirs tentés, ils n’auront trouvé le cadre qu’à 4 reprises. Tout l’inverse de Tchèques supérieurs collectivement et bien plus en réussite. Le héros de l’après-midi, Patrik Schick aurait même pu s’offrir un triplé à 10 minutes du terme. Mais sa frappe était trop axiale pour tromper le portier de l’Écosse.

Pour l’Écosse le prochain match face aux voisins anglais, sera déjà crucial. Concernant la République tchèque, alors que les Croates ont été très décevants pour leur entrée dans la compétition, ils pourraient avoir une belle carte à jouer dans cet Euro.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une