Nous suivre

Euro 2020

Euro 2020 : La Russie et ses ambitions toujours en question

Jordane Mougenot-Pelletier

Publié

le

Euro 2020 : La Russie et ses ambitions toujours en question
Photo RFS / Visuel Dicodusport

EURO 2020 – La rédaction de Dicodusport vous propose en préparation de l’Euro 2020 une présentation de chaque sélection engagée. Place à la mère patrie : la Russie et à ses ambitions toujours en question. 

Une histoire de la Russie

De quel palmarès la Russie est-elle l’héritière ? Une facilité serait de lui attribuer celui de feue l’URSS. Il y aurait alors de quoi pavoiser : un Euro 1960, une demi-finale de Coupe du monde 1966 et trois finales d’Euro malheureuses (1964, 1972 et 1988). Il y aurait tout de même un problème éthique tant le football ukrainien a infusé la sélection soviétique.

Si l’on s’en tient donc au palmarès russe depuis 1992, l’éthique produit l’étique. La meilleure performance a lieu néanmoins à l’Euro 2008. Une troisième place chèrement gagnée en Autriche et en Suisse aux dépends des Turcs.

Le parcours en éliminatoires de la Russie pour l’Euro 2020

La Russie a tenu son rang dans le groupe I des éliminatoires pour l’Euro 2020. Deuxième annoncée derrière la Belgique toute puissante, la Russie n’a subi que deux défaites… contre la Belgique ! Opposée dans le reste du groupe à l’Écosse, Chypre, le Kazakhstan et Saint-Marin, la main des Russes n’a pas tremblé. 24 points pris sur 30 possibles, propre. Il y a même eu quelques démonstrations contre Saint-Marin ou Chypre qui ont pris 20 pions dans la musette sur les matchs allers-retours.

Les joueurs russes à suivre

En attaque, ce devrait être le duo Golovine – Dzyuba qui fera office de baromètre de l’attaque. Si le retour en pleine forme de Cheryshev se confirme, ce pourrait être également une excellente nouvelle pour la Russie.

Pour l’heure, l’équipe de Stanislav Tchertchessov ne peut s’appuyer sur aucune certitude. Les derniers matchs ayant été catastrophiques, c’est bien la solidité défensive qui pose question. Et si Mario Fernandes et Georgiy Dzhikiya font toujours office de patrons, la Russie continue de se chercher défensivement. On doit regretter Afinkeev amèrement.

La Russie en outsider

La Russie en outsider – Photo AP



Notre pronostic

Les derniers matchs de la Russie ont de quoi inquiéter, notamment la très lourde défaite en Serbie 5-0. Dans un groupe B composé de la Belgique, du Danemark et de la Finlande, il semble difficile d’espérer mieux qu’une troisième place. Reste à savoir si elle sera qualificative…

Le calendrier du Danemark à l’Euro

Samedi 12 juin (21h, M6) : Belgique – Russie
Jeudi 17 juin (15h, beIN SPORTS) : Finlande – Russie
Lundi 21 juin (21h, beIN SPORTS) : Russie – Danemark


Journaliste/rédacteur depuis mai 2018 - Dans mon sang coule à la fois le feu des penne à l'arrabiata et la glace du Grand Colombier. Amoureux des belles lettres et des Talking Heads, je supporte un club olympique. Intéressé par les relations qu'entretient le sport avec la société, je m'intéresse autant à Marc Cécillon qu'à Pep Guardiola, à Tonya Harding qu'à Philipp Roth. Enfant des 90's, on ne me fera pas croire qu'il y a eu plus beau à voir depuis Zinédine Zidane, Marco Pantani et Pete Sampras. La béchamel est une invention du diable, la Super Ligue aussi.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une