Nous suivre

Basket-ball

Euro U16 basket masculin : Les Bleuets s’en tirent en prolongations face à Israël

Publié le

Euro U16 basket masculin Les Bleuets s’en tirent en prolongations face à Israël
Photo Icon Sport

Euro U16 basket masculin – Les Bleuets ont réagi, mais que ce fut dur. Après la déroute subie face à la Lituanie, les Tricolores sont passés tout près d’un nouveau revers. Face à la pluie de trois points israéliens, ils ont finalement réussi à faire la différence en prolongations pour décrocher un premier succès étriqué, 92-80.

Au lendemain d’une entrée en lice catastrophique face à la Lituanie, l’Equipe de France U16 devait absolument se reprendre face à Israël. Vainqueur facile des Pays-Bas, cette dernière devait être prise au sérieux afin d’éviter une nouvelle contre-performance qui aurait été gênante.

Les Bleuets restent au contact à la pause malgré 13 pertes de balle

D’entrée de jeu, les Bleuets retombent dans leurs travers de la veille offensivement sur demi-terrain et parviennent à exister uniquement grâce à leur explosivité en transition. Yannis Allard inscrit ainsi les premiers points en obtenant des lancés francs sur une phase de jeu de ce type. Cela contraste avec le passing game israélien plus abouti, mais qui se heurte à un cruel manque de finition. Une maladresse dont les Bleuets ne tirent pas profit en accumulant les pertes de balle. Ce sont même les Israéliens qui prennent les commandes grâce à deux réussites longue distance successives, et creusent l’écart en fin de quart suite à un buzzer beater d’Amit Zuker (10-17).

Bis repetita au tour des vestiaires puisque sur la première action, Aviel Mamo profite à son tour des espaces laissés aux shooteurs dans les corners (10-20). Heureusement, Jonas Boulefaa redonne du baume au cœur aux siens en répondant immédiatement derrière l’arc, mettant fin ainsi à une série terrible de 22 échecs collectifs consécutifs dans l’exercice! Le joueur du Pôle France récidive peu de temps après et resserre ainsi le score face à des Israéliens dépendants de leur adresse extérieure (7/23 à 3 pts à la pause). L’euphorie ne retombe pas et les Bleuets collent un terrible 17-2 à leur adversaire en l’espace de six minutes pour prendre l’avantage (27-22). Cela sera de courte durée puisqu’Israël connaît un coup de chaud dans les dernières minutes. Rany Belaga notamment enchaîne les filoches pour redonner aux siens l’avantage à la pause (29-32).

Un avantage gâché dans le money-time, finalement sans conséquences

Les Bleuets courent après le score en s’appuyant notamment sur un Nolan Traoré complet. S’ils manquent de réussite, ils ne lâchent rien à l’image d’une séquence à trois rebonds offensifs finalement convertie. Cependant, Israël continue à avoir un pourcentage correct derrière l’arc sur un énorme volume. Inarrêtable, Rany Belaga (16 points) poursuit son festival en convertissant une cinquième tentative, primée d’un lancer franc bonus. La tête dans le seau, les Bleuets se font de nouveau punir dans la foulée et sont relégués à dix points (36-46). Noa Essengue (14 points) réveille les troupes en compilant cinq points successivement. Un élan suivi par un bel effort au rebond offensif, combiné à une réussite longue distance de Yannis Allard, remettent les Bleuets au contact à l’aube du dernier quart (47-49).

Nolan Traoré égalise rapidement en suivant bien au rebond offensif, et les Bleuets mettent une intensité beaucoup plus forte qui repousse dans les cordes les Israéliens physiquement. Toutefois, les deux équipes sont à égalité pour entrer dans le money-time (58-58). L’étau se resserre et la rencontre est de plus en plus brouillonne. Dans la pénalité, les Bleuets offrent de nombreux lancers francs à leur adversaire mais répondent par de l’adresse. Excellent dans ces dernières minutes, Nolan Traoré (19 points, 10 rebonds, 5 passes) inscrit quatre points déterminants pour créer une différence qui semble rédhibitoire. Malheureusement pour les tricolores, Ori Daniel Yair et Saraf Ben Avrahame claquent deux paniers invraisemblables pour envoyer le match en prolongations (75-75).

Sans doute frustrés, les Bleuets ne refont pas la même erreur. Ils prennent d’emblée les commandes, pour cette fois-ci ne plus jamais les lâcher. Israël ne retrouve plus aucune adresse et voit les Bleuets progressivement prendre leurs distances grâce notamment à un nouveau rebond offensif crucial récupéré et converti par Noa Essengue (82-75). A deux minutes du buzzer, Léon Sifferlin donne le coup de grâce (85-75), et les tricolores finissent donc par l’emporter au forceps, 92-80. Place désormais au dernier match de poule, face aux Pays-Bas ce dimanche après-midi.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une