Nous suivre

Football

Euro U17 féminin de football 2024 : Les Bleuettes étrillent les Norvégiennes

Sébastien Gente

Publié le

Euro U17 féminin de football 2024 Les Bleuettes étrillent les Norvégiennes
Photo Icon Sport

CHAMPIONNAT D’EUROPE FILLES DE FOOTBALL 2024 – Après un premier match compliqué, les Bleuettes n’ont pas fait dans le détail contre la Norvège, et se rapprochent des demi-finales. 

Dimanches, les Bleuettes, tenantes du titre, avaient dû se battre jusqu’au bout avant de terrasser la Suède, le pays hôte, pour l’ouverture de l’Euro U17. Un début réussi qui leur permettait d’aborder ce deuxième rendez-vous avec les cartes en mains, puisqu’une victoire sur la Norvège allait renforcer les chances de qualification. D’autant que les Scandinaves étaient tombées lors de leur premier match.

Net et sans bavure

Sur une reprise de Lina Gay au-dessus dès la 4e minute, les Bleuettes ont donné le ton. Trois minutes plus tard, Justine Rouquet était balancée dans la surface, mais Anaïs Ebayilin envoyait le pénalty sur le poteau, puis sa tête touchait la barre sur le corner suivant, avant de rater de peu le cadre au quart d’heure. L’ouverture du score semblait inéluctable, et c’est la capitaine Lina Gay qui finissait par la signer d’une splendide reprise de volée sur un corner de Ambre Ouazar (24e).




Deux minutes plus tard, Mymithye Bironien venait conclure au second poteau un centre parfait de Célia Chabod pour faire le break. Dès l’engagement, Valentine Sellenet commettait une énorme boulette, mais Ceylin Yilmaz sortait une parade décisive devant Anny Kerim-Lindland. Une seule frayeur pour des Bleuettes qui allaient tuer le match quand la portière adverse Hanna Krog relançait directement sur Mymithye Bironien, qui s’offrait un doublé (35e). 3 minutes après, Célia Chabod salait la note en pressant une défense norvégienne amorphe. À la pause, c’était déjà plié (4-0).

Dès lors, la deuxième période ne s’annonçait pas passionnante. Supérieures, les Bleuettes voient Bironien toucher le poteau au moment du triplé (51e), avant de desserrer logiquement l’étreinte. Ce qui donnera un match plus ouvert, les occasions de but pleuvant alors des deux côtés. Il faudra finalement attendre le dernier quart d’heure pour voir l’héroïne du dernier match, Rachael Adedini, alourdir la marque en partant dans le dos de la défense norvégienne, un scénario qu’elle reproduira une deuxième fois avant de signer un triplé dans les arrêts de jeu d’un lob magnifique, après que Djenna Tene y fut également allée de son but. Victoire 8-0, nette et sans bavure, et une qualification qui sera déjà officielle si la Suède ne bat pas l’Angleterre en fin d’après midi.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *