Nous suivre

Football

Euro U19 : Les Bleuets en collent cinq à la Slovaquie pour leur entrée en lice

Publié le

Euro U19 Les Bleuets en collent cinq à la Slovaquie pour leur entrée en lice
Photo Icon Sport

FOOTBALL EURO U19 – Entrer dans une compétition n’est jamais évident, mais cela n’a pas été un problème pour les Bleuets. Archi dominateurs, les hommes de Landry Chauvin ont fait totalement exploser le pays hôte, la Slovaquie, 5-0. Au milieu d’un collectif serein et appliqué, Alan Virginius a éclaboussé la rencontre de son talent en cumulant un doublé, une passe décisive, et un nombre incalculable de décalages. Avant de rencontrer la Roumanie mardi, les Bleuets ont frappé fort.

Les Bleuets entraient dans le grand bain ce soir ! En Slovaquie pour y disputer l’Euro U19, l’Équipe de France disputait son premier match face au pays hôte, à Trnava. Une opposition abordable malgré les absences de nombreux cadres de cette génération 2003 (Rayan Cherki, Élie Wahi, Malo Gusto, Lucas Gourna…). Toutefois, l’ancien coach sedanais pouvait tout de même compter sur une équipe compétitive en s’appuyant sur une solide charnière centrale Ousmane Camara – Isaak Touré. Afin de mettre le feu offensivement, Alan Virginius et Loum Tchaouna étaient alignés sur les côtés tandis que l’attaquant parmesan Ange-Yoan Bonny prenait place dans l’axe.

Alan Virginius met le feu à la défense slovaque

Les Bleuets mettent le pied sur le ballon en début de partie, sans parvenir à contourner un bloc adverse pressant très haut. Les Slovaques sont les premiers à se mettre en évidence en perçant sur les ailes. Arthur Gajdos puis Sebastian Kosa se montrent, et se procurent les deux premières opportunités dans les cinq premières minutes. Au terme d’un premier quart d’heure terne, les Bleuets vont finalement frapper dès leur première occasion. Suite à un décalage d’Alan Virginius, Brayann Pereira fait la différence côté droit avant de servir sur un plateau Loum Tchaouna, esseulé devant le but (1-0, 16e). Le but du Rennais donne alors confiance à un collectif jusqu’alors brouillon, mais qui impose progressivement sa patte sur la partie.

Si les Slovaques restent dangereux sur des récupérations hautes, les Bleuets résistent sans trembler tout en se montrant dangereux sur le jeu en transition. Ils vont alors s’en remettre au talent d’Alan Virginius pour décanter la situation. En l’espace de cinq minutes, la pépite sochalienne, repositionnée sur l’aile gauche, décoche deux frappes enroulées dangereuses. Puis dans la foulée, il se montre décisif en réalisant un appel de grande qualité dans le dos de la défense. Il en profite ensuite pour fixer le portier adverse, et offrir le break à Ange-Yoan Bonny, bien positionné au second poteau (2-0, 34e). Jusqu’à la pause, les Tricolores ne relâchent pas leurs efforts. Martin Adeline dispose d’une occasion en or, mais un mauvais contrôle annihile un but qui semblait tout fait. Ce qui n’empêche pas les Tricolores de rentrer aux vestiaires sur une excellente note.

Trois buts en l’espace de cinq minutes !

La seconde période va elle partir sur une mauvaise nouvelle puisqu’au bout de quelques secondes, Warren Bondo doit sortir prématurément, remplacé par le Lyonnais Florent Da Silva. Cependant, cela n’entrave pas la marche en avant tricolore. Avec près de deux-tiers de possession de balle et une belle précision dans les passes, les joueurs de Landry Chauvin continuent à se créer des occasions. Ange-Yoan Bonny passe à deux doigts du troisième but, mais échoue sur le gardien slovaque (51e). À l’origine de cette occasion ? Toujours Alan Virginius. Suite à une récupération haute de Martin Adeline qui fixe la défense slovaque, le Sochalien ne tremble pas (3-0, 58e). Cela lance cinq minutes folles. Ange-Yoan Bonny vient plier la rencontre suite à une percée d’Isaak Touré pour casser les lignes dans l’axe (4-0, 60e), puis Alan Virginius encore est à la conclusion d’une nouvelle percée française côté droit (5-0, 62e) !

Landry Chauvin en profite alors pour faire tourner dans une fin de match où le suspense est totalement enterré. Logiquement, l’intensité baisse grandement, et les opportunités se font plus rares. Les Bleuets font tourner le ballon avec sérénité, faisant courir une équipe slovaque ayant très peu vu la gonfle durant les 90 minutes. Quelques tirs vont venir rythmer la dernière demi-heure mais sans réellement mettre en danger les gardiens. L’Équipe de France l’emporte donc en toute logique au terme d’une partie aboutie sur le score cinglant de 5-0. Un score qui reflète plutôt bien au final la supériorité totale des Tricolores. Cela lance ainsi parfaitement la compétition. Prochain rendez-vous dès mardi face à la Roumanie avec la possibilité de déjà obtenir un billet pour la demi-finale, également synonyme de qualification pour la Coupe du monde en 2023. 

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une