Nous suivre

EuroLeague 2021-2022

Euroleague Playoffs : L’AS Monaco cartonne l’Olympiakos et revient à 1-1 dans la série

Nicolas Mezine

Publié le

Euroleague Playoffs L'AS Monaco cartonne l'Olympiakos et revient à 1-1 dans la série
Photo Icon Sport

PLAYOFFS EUROLEAGUE, MATCH 2 – Quelle prestation de la Roca Team ! Absents offensivement sur le premier match, les Monégasques ont montré un tout autre visage ce soir. Dans le sillage de sa doublette américaine Mike James / Dwayne Bacon, l’AS Monaco s’est imposée 96 à 72 sur le parquet de l’Olympiakos et égalise à 1-1 partout. Avant les deux prochains matchs sur le Rocher, la Roca Team est en ballotage favorable. 

Leçon défensive sur le deuxième QT

Sous pression avant ce match 2, l’AS Monaco a commencé cette rencontre les pieds dans le tapis. Les systèmes de Sasa Obradovic ne faisaient pas mouche et ses joueurs étaient en manque de solutions offensives, sous la bronca du stade de la Paix et de l’Amitié. Alors certes, tout n’a pas été parfait, mais les Grecs ne faisaient pas mieux et la Roca Team était toujours dans la rencontre après dix minutes (16-10). Si le premier quart-temps fut délicat, le deuxième fut une toute autre affaire.

Les joueurs du Rocher ont réalisé un récital sur le plan défensif, provoquant un paquet de pertes de balle adverses (8 turnovers concédés par les locaux). À leur tour, les Thyrlos étaient complètement déboussolés, et Dwayne Bacon (14 points à la pause) commençait à faire des dégâts au niveau de l’adresse. Les Monégasques ont renversé la vapeur, la chance commençait à tourner en leur faveur avec pour preuve, ce trois points de Paris Lee alors qu’il cherchait le alley-oop. Pas en rythme et en manque d’adresse lors du Game 1, l’AS Monaco a marqué 30 points sur ce seul deuxième quart-temps, pour passer devant à la pause (40 à 28).

Mike James se charge de remettre le couvercle

Mike James a été discret en première période, mais sur les deux derniers quarts-temps, le meneur américain a montré l’étendue de son talent. Rien que sur le troisième quart, Mike Magic James a inscrit 16 points, dont un 4/5 derrière la ligne à 3 points. L’Olympiakos retrouvait des couleurs, dans le sillage d’un Aleksandar Vezenkov (MVP du mois de février) au four et au moulin. Néanmoins, toujours aussi adroite, la Roca Team a remporté le troisième QT 29 à 23 pour accroitre son avance dans cette rencontre. Les Grecs étaient en plein doute, tout comme leurs supporters qui étaient beaucoup moins bruyants, on pouvait même entendre les frottements des chaussures sur le parquet.

Les joueurs du Pirée ont joué leur va-tout dans le dernier quart, en étant menés de 18 points. Georgios Bartzokas sortait ses big men pour jouer small-ball afin de mettre du rythme et bombarder derrière la ligne à trois points. L’espoir s’est rapidement éteint après deux shoots à trois points de Mike James, avec un joli game over sur sa célébration. Mis au frigo au match 1, Danilo Andjusic a montré qu’il n’avait rien perdu de sa gâchette à trois points (3/3 à trois points). Le rythme de cette fin de match fut moins intense, les Grecs ont rapidement concédé cinq fautes et les Monégasques ont déroulé sur la ligne des lancers francs.

Pris par l’intensité et peut-être par l’ambiance sur le match 1, l’AS Monaco a montré ce soir pourquoi c’était la meilleure équipe offensive de l’Euroleague. Jamais l’Olympiakos n’avait concédé plus de 90 points cette saison. Ce soir, la Roca Team lui a collé 96 points. Dwayne Bacon et Mike James ont monté le curseur après leur performance en demi-teinte du Game 1, tandis que Danilo Andjusic a été tout feu tout flamme ce soir. À 1-1 avant de retrouver par deux fois sa salle de Gaston-Médecin, l’AS Monaco a pris un avantage certain ce soir.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une