Nous suivre

EuroLigue 2022-2023

EuroLigue (J11) : Monaco prend sa revanche dans le derby contre l’ASVEL

Publié le

Photo Icon Sport

EUROLIGUE 2022/23 – L’ASVEL et Monaco se retrouvaient ce soir pour la première fois depuis la finale du championnat de France en juin. Et les Monégasques ont pris leur revanche en s’imposant sur le parquet de l’Astroballe, 84-75. La hiérarchie a été respectée : Monaco remonte sur le podium tandis que l’ASVEL s’enfonce provisoirement en dernière position.

Les dynamiques contraires des deux équipes avant le match se sont confirmées ce soir. L’ASVEL, qui restait sur 4 défaites d’affilée en Euroligue, continue cette triste série. Au contraire, Monaco engrange sa 8ème victoire en 11 matchs européens. Les deux équipes ont pris des trajectoires bien différentes depuis la deuxième moitié de saison dernière. Les Monégasques s’imposent de plus en plus comme un cador d’EuroLigue, tandis que les Villeurbannais peinent à exister dans ce championnat. Le match de ce soir l’a encore prouvé.

Un match serré… pendant trois quarts-temps

Après une opposition disputée pendant trois quarts-temps, les joueurs du Rocher ont pris le large dans les dernières minutes. Les Villeurbannais ont encore une fois craqué dans le money-time, de la même manière que dans la défaite contre le Bayern la semaine dernière. Ils n’ont pas su trouver de solution, tandis que leurs adversaires enchaînaient les paniers clutch. Au micro de Skweek, le coach TJ Parker a lui expliqué que la défaite s’était plutôt jouée sur une accumulation d’erreurs tout au long du match : « C’est difficile de gagner un match quand tu fais 21 balles perdues et concède 17 rebonds offensifs. C’est beaucoup trop. Tu ne peux pas donner autant de secondes chances à une équipe comme Monaco. »

Côté performances individuelles, Nando de Colo a fait un match à l’image de son équipe. Le meneur de l’Équipe de France termine avec 2 points, 4 passes et 4 ballons perdus. Il n’a pas su être le métronome habituel de son équipe. Retin Obasohan (13 points), David Lighty (13 points, 5 rebonds) et Yves Pons (6 points, 5 rebonds, 2 contres) font partie des rares satisfactions à l’ASVEL. Côté Monégasque, c’est le duo Mike James (17 points) et Domatas Motiejunas (17 points, 6 rebonds) qui a dominé les débats. À noter le point noir avec la sortie sur civière de John Brown III en fin de match. Après un coup reçu au niveau du buste, l’intérieur américain est resté de longues minutes au sol, apparemment très souffrant. Il faudra attendre de ses nouvelles.

Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une