Nous suivre

Basket-ball

Face à face : Boston peut-il être champion NBA 2018 ?

Publié

le

Chaque mercredi, les rédacteurs de Dicodusport entrent sur le ring et s’affrontent dans un Face à Face autour d’un sujet d’actualité. Dans ce un-contre-un engagé, chaque rédacteur ou rédactrice tentera de convaincre son adversaire ainsi que vous, cher lecteur, qu’il mérite de remporter ce Face à Face. Un arbitre sera alors chargé de les départager et de désigner un vainqueur. Cette semaine, débat sur la NBA et Boston. 


Face à Face Fékir

👍 Nicolas : Oui, Boston marche sur l’eau.

La réponse se trouve dans la question, répondre non signifie que l’on estime que Boston a 0% de chance de remporter le titre NBA. A part Madame Irma ou Paco Rabane, qui peut affirmer aujourd’hui que, l’équipe première à l’Est, après 18 matchs avec un ratio de 89% de victoires et qui vient récemment de battre le champion en titre a 0% de chance de décrocher le titre NBA ? Personne ! Est-ce que Boston sera champion ? Je ne sais pas. Est-ce que Boston peut être champion ? OUI! Boston a un certain pourcentage de chance de gagner le titre ! Combien ? Difficile à dire après 18 matchs. Boston marche sur l’eau malgré la grave blessure d’Hayward qui les prive de leur 2ème meilleur atout en attaque, lui qui tournait à 22 points de moyenne la saison dernière. Irving a les clés de l’équipe et s’en tire plutôt bien. On voit mal cette équipe ne pas jouer la finale de conférence, surtout avec un Al Horford retrouvé qui tourne à 15 points de moyenne depuis le début de saison. C’est vrai qu’il faudra battre Cleveland ou encore Golden State Warriors pour accéder à ce titre suprême mais qui peut aujourd’hui affirmer une nouvelle fois que Boston a 0% de chance de battre ces équipes ? Akinator peut-être 🙂


L’image contient peut-être : 1 personne

👎 Tom : Malgré leur début de saison, ils pécheront par manque de profondeur d’effectif

Au vu de leur début de saison, il serait facile de ne pas céder à la tentation d’envoyer Boston vers les finales NBA, voire vers le titre. Pourtant, cela risque d’être très compliqué pour eux d’atteindre ce stade.

Ce qui fait en ce moment la force des Celtics, c’est leur motivation ainsi que leur défense (meilleure défense de NBA). Brad Stevens a réussi à communiquer à ses joueurs un dévouement pour l’équipe qui fait mouche en ce début de saison. Mais il faut cependant rappeler que leur calendrier a été plutôt favorable en ce début de saison. En effet, sur leurs 16 victoires, 11 matchs ont été gagnés face à des équipes avec un bilan négatif.

De plus, Boston possède un manque certain de qualité et de profondeur d’effectif. La plupart des joueurs de l’équipe sont en surrégime, et ne tiendront probablement pas ce rythme toute cette saison. C’est le cas par exemple de Jaylen Brown ou encore de Jayson Tatum; trop inexpérimentés en NBA (sophomore et rookie). En l’absence de Gordon Hayward, Kyrie Irving semble donc être le seul pilier capable d’une constance pendant toute une saison , et il est clair que cela ne sera pas suffisant. Au niveau du banc des Celtics, ce dernier « se résume » à Marcus Smart. Le reste de la « second unit » de l’équipe est très pauvre en talent. La plupart sont trop jeunes et n’ont pas encore fait leurs preuves en NBA. Sans banc, il sera donc impossible pour Boston de remporter ce titre.

Enfin, les Celtics ne seront pas champions à cause d’une certaine équipe nommée Golden State. Les Warriors semblent en effet avoir un niveau à des années lumières du reste de la NBA, et sont les grands favoris pour le titre cette saison. Avec dans le 5 majeur quatre All-Stars (Durant, Curry, Thompson, Green), soit plus que n’importe quelle équipe NBA, et un des meilleurs bancs de la NBA (Iguodala, Young, McGee, West, Livingston…), les joueurs de Steve Kerr sont armés pour battre n’importe quelle équipe.


Verdict de l’arbitre :

J’aime tellement le rôle d’arbitre, que je distribue des cartons jaunes dans la rue.

Boston is on fire! Comme le souligne Nicolas, avec un ratio de 89% de victoires en ce début de saison, les Celtics marchent sur l’eau. Il est donc très tentant, et franchement compréhensible, de d’ores et déjà les envoyer en finale.

Or, une saison est longue. Et je crains bien qu’à un moment ou un autre ils pécheront et laisseront des points en route par manque de profondeur d’effectif.

Si je vois bien les Celtics faire un bon bout de chemin, il me semble bien compliqué de les placer devant les Warriors. Tant par la qualité, mais aussi par la qualité de leur banc.

Je rejoins donc Tom, et je pense qu’ils seront assurément dans la course mais qu’ils ne connaîtront pas un dénouement heureux. La victoire revient donc à TOM!


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une