Nous suivre

Actualités

Face à face : la Suède peut-elle se passer de Zlatan Ibrahimovic pour la Coupe du monde ?

Publié

le

Chaque mercredi, les rédacteurs de Dicodusport entrent sur le ring et s’affrontent dans un Face à Face autour d’un sujet d’actualité. Dans ce un-contre-un engagé, chaque rédacteur ou rédactrice tentera de convaincre son adversaire ainsi que vous, cher lecteur, qu’il mérite de remporter ce duel. Un arbitre sera alors chargé de les départager et de désigner un vainqueur. Aujourd’hui, le débat porte sur Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois a défrayé la chronique ce week-end sur les réseaux sociaux, en annonçant qu’il souhaitait être du voyage en Russie pour  la Coupe du monde. Du coup, une question se pose : les Suédois peuvent-ils se passer de Zlatan Ibrahimovic ?


Pour Mathieu, Zlatan est loin d’être indispensable aux Suédois.

👍 Mathieu : Oui, il est évident que la Suède doit tourner la page !

Pourquoi se passer du meilleur joueur et buteur de l’histoire de la sélection suédoise ? Tout d’abord pour des raisons sportives : impossible de sélectionner un joueur qui joue aux Los Angeles Galaxy ! Bien qu’en net progrès, le championnat américain est loin d’être un championnat assez compétitif pour se préparer à un Mondial.

De plus, avant même son passage en MLS, Ibra avait fait un passage mitigé de 2 ans chez les Red Devils, Manchester United rompant même son contrat avant son terme. Sportivement, on est donc loin actuellement du Zlatan que l’on a connu au PSG ou en sélection suédoise. On peut aussi estimer qu’il est temps pour le géant suédois de passer la main à la nouvelle génération en équipe nationale. Lui qui avait pourtant annoncé sa retraite internationale après l’Euro 2016, le voilà qui veut maintenant revenir pour le Mondial ?

Ce n’est pas du goût du sélectionneur Janne Andersson, qui « préfère travailler avec les 250 000 joueurs qui ont vraiment la foi d’être en sélection nationale. » Et il a bien raison, le collectif devant passer avant la personnalité narcissique d’un joueur qui ne jouera que pour lui-même en sélection. Et pour préparer le futur de la Suède, mieux vaut faire confiance à des joueurs plus jeunes qui s’arracheront vraiment pour leur pays…


Forza Zlatan pour Romain !

👎 Romain : Non, la Suède ne peut pas se passer d’Ibrahimovic pour la Russie !

La Suède ne peut, et ne doit pas se passer d’un joueur tel que Zlatan pour trois principales raisons.

D’un point de vue sportif, la Suède ne possède pas dans ses rangs un attaquant de la même classe et du même niveau que Zlatan. S’il a pour habitude de ne pas briller dans les grandes compétitions, ses « concurrents » que sont Toivonen et Berg n’ont pas forcément cette réputation non plus.

D’un point de vue leadership, Zlatan est le meneur dont la Suède a besoin pour se sortir d’un groupe où elle va avoir un coup à jouer : Allemagne mais surtout Corée du Sud et Mexique. Les défenses de la Corée et du Mexique sont largement à la portée de Zlatan. S’il emmène ses partenaires vers la qualification en phase éliminatoire, la Suède aura réussi sa Coupe du monde.

Enfin d’un point de vue marketing : la Suède n’a forcément pas le même rayonnement avec et sans Zlatan. Avec Ibrahimovic, c’est l’assurance d’avoir les projecteurs braqués sur la sélection sur chaque rencontre, encore plus si la Suède se qualifie.

Imaginer que la Suède aille à la Coupe du monde sans Zlatan Ibrahimovic me fait penser à cette question : pourquoi se priver des bonnes choses ?


Verdict de l’arbitre :

Zlatan ! Si charismatique que l’on n’a même pas besoin de dire son nom pour savoir de qui l’on parle. Comme un certain Zinedine d’ailleurs. Ayant été un vrai mordu autant du footballeur que du personnage, je vais essayer d’être le plus impartial possible en décortiquant les arguments de Mathieu et Romain.

Comme le souligne très justement Mathieu, Zlatan est aujourd’hui pensionnaire du Los Angeles Galaxy. La MLS ne cesse d’attirer, mais ne peut se cacher de faire office de destination pour « pré-retraités ». Très compliqué de croire qu’il reviendra dans un top championnat, surtout avec ses 36 printemps. Si sa première saison en Premier League a été fructueuse, la seconde s’est révélée être beaucoup plus compliquée. Du coup, on est en droit de se poser des questions sur son niveau actuel de jeu. Et puis, soyons honnêtes, il est vrai que la MLS n’est pas une destination de choix pour se préparer à un évènement aussi énorme qu’une Coupe du monde. De plus, bien qu’il ait annoncé sa retraite à sa fin d’Euro 2016, il s’annonce aujourd’hui participant à la Coupe du monde en Russie… de lui-même !

Si on peut douter de son état de forme ainsi que de jeu, une chose nous rassemblera tous : son leadership, mis en avant par Romain ! A ses yeux, il « incarne la Suède », rien que ça ! Zlatan a cette faculté à galvaniser et stimuler ses coéquipiers. Ces qualités font de lui un joueur de grande classe. D’un point de vue sportif, imaginer qu’il ne puisse plus être en mesure d’embêter des défenses serait mentir. D’autant plus que l’on peut estimer le tirage de la Suède clément. Avant d’être un grand show man et un as de la communication en son genre, il reste un grand compétiteur ! Sorti par la (toute petite) porte de l’Euro 2016, il reste sur sa faim. La Suède dispose d’un bon effectif. Mais pour composer une équipe compétitive, ne faut-il pas faire appel aux meilleurs ?

Même vieux, un lion reste un lion ! Coupe du monde 2018 : J-50 !

🏆 Romain remporte ce débat !

Sofiane Soultan


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une