Nous suivre

Basket-ball

Les faits divers du sport : le meurtre du père de Michael Jordan

JMPPMJ

Publié

le

Yahoo Sports

Drogue, meurtres, prostitution… Ce n’est pas le lancement d’Enquêtes Exclusives, c’est le programme des « faits divers du sport ». Dans cette série d’articles, nous vous proposons de plonger dans les liens intimes que tissent police, justice et sports. Aujourd’hui, le meurtre de JR Jordan, père de « His Airness » Michael.

Interstate et funérailles

Combien de fois l’a-t-il prise, l’Interstate 95 ? Des allers-retours entre New-York et Chapell Hill, ça pour sûr il en a fait. Jusqu’à Boston aussi, souvent Miami. Pour aller voir son fils jouer, pour le ramener à la maison pour Thanksgiving. JR Jordan pourrait les yeux fermés faire cette route.

Fermer les yeux, c’est ce qu’il va faire. Pas longtemps. On est en juillet 1993, JR Jordan remonte de funérailles qui l’ont éprouvé. Des miles, il en a avalé sur cette Interstate. Des sacrifices, il en a fait pour que Michael ne manque de rien et devienne un joueur professionnel. Il a fait mieux que ça. Michael Jordan est devenu le meilleur basketteur de la planète. Une star incontestée, une icône.

JR Jordan, père de

JR n’y est pas pour rien. Homme d’affaires avisé et père aimant, il continue pour son fils à enquiller les bornes et les rendez-vous. Il faut dire aussi que si Michael est devenu basketteur, c’est un peu pour lui faire plaisir. Il est brillant, il aurait pu faire ce qu’il voulait. Ce qu’il voulait c’était faire plaisir à son père, son « meilleur ami ». Il lui a même piqué ce truc avec la langue quand il marque un panier.

On est donc en été, en Caroline du Nord. Il fait chaud ce 23 juillet là. JR Jordan se dit qu’il a bien mérité une pause. Il fera la sieste ici tiens, à Lumberton. C’est à deux heures de route de Chapell Hill. Là-bas, Michael est devenu un joueur universitaire de renom. Celui qui, pour son shoot sur le buzzer, a offert un titre de champion en 1982 à son université. MVP en 1984, il est drafté en 3e position par les Bulls. En 1984, Michael Jordan est aussi champion olympique. Aujourd’hui, en 1993 et alors que son père gare sa voiture, Michael Jordan est triple champion NBA en titre, triple MVP des finales et double champion olympique.

Michael Jordan sous les couleurs de Chapell Hill – College Carrier

« Air » pour les intimes

Quand JR Jordan abaisse le siège de sa voiture, ce 23 juillet 1993, à Lumberton, son fils est une star mondiale. Son second titre olympique à Barcelone n’y est pas pour rien. L’équipe à ses côtés non plus. Earvin « Magic » Johnson, Lary « Gold Hand » Bird, Scottie « Pip » Pippen, Charles « Baby TGV » Barkley… Les autres. Et Sa Majesté Michael « His Airness » Jordan. « Air » pour les intimes. L’équipe écrase tout, le public est subjugué. C’est comme s’ils voyaient jouer Cruyff, Maradona et Platini ensemble. Michael, qui était une star aux Etats-Unis et auprès des connaisseurs européens devient une star mondiale.

JR Jordan abaisse son siège, il ferme les yeux. Il va faire la sieste. Des coups de feu. JR Jordan est mort. Daniel Andre Green et Larry Martin Demery viennent de le tuer. Selon Demery, ce n’était pas le plan. Les deux jeunes hommes de 18 ans ne devaient pas le tuer, juste le voler. Que s’est-il passé dans la tête de Green pour appuyer sur la gâchette ? On ne le saura jamais vraiment.

L’équipe a fait rêver le monde. Crédits photo – CNews

Benestville, South Carolina

Ils seront bien incapables de l’expliquer aux policiers venus les arrêter quelques jours après. Un travail de policier d’autant plus rondement mené que les deux loustics passaient des appels avec le téléphone portable de Jordan Sr. Autant dire deux petites frappes inconscientes et pas très futées. Ils indiquent où ils ont jeté le corps, en Caroline du Sud. Le marais de Benetsville n’a pas été tendre avec le corps de JR Jordan. Il faudra 10 jours pour le reconnaître de manière formelle.

Daniel Green et Larry Demery sont jugés. Ils plaident coupables. Ils sont condamnés à vie. End of the story ? Pas tout à fait. D’abord parce que Michael Jordan est dévasté et qu’il prend sa retraite. Usé moralement et psychologiquement par la compétition, la mort de son père le pousse à s’éloigner des parquets. Jusqu’en 1995 et son « I’m back ». Le temps pour lui d’échouer en MLB et de parfaire son swing. Ensuite parce que Demery pourrait bien être libéré prochainement, grâce au jeu des remises de peine.

JR Jordan était pour son fils son "meilleur ami".

JR Jordan était pour son fils son « meilleur ami » – Yahoo Sports

Enfin parce que ce meurtre absurde n’a jamais cessé de faire parler. Selon un repenti médiatique, la mafia pourrait avoir commandité la mort de JR Jordan. Le père aurait payé pour les dettes de jeu du fils. Michael s’en fout, il tire la langue.

JMPPMJ


Talking Heads et Pannetone

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

NBA

La valse des coachs continue en NBA : Stan Van Gundy rejoint les Pelicans

Avatar

Publié

le

Par

Cleveland Cavaliers

Les choses sont en train de sérieusement s’accélérer en NBA. Six jours après les Clippers et au lendemain des Pacers, c’est autour des Pelicans de la Nouvelle-Orléans de trouver leur nouveau coach. Deux ans après son dernier poste (aux Pistons), Stan Van Gundy aura la responsabilité de guider une jeunesse dorée vers les sommets de la ligue. Il bénéficie pour ça d’un contrat de quatre ans.

Zion Williamson, Brandon Ingram, Lonzo Ball, Jaxson Hayes… L’effectif des Pelicans est aussi jeune qu’il est talentueux. Un talent dont Alvin Gentry, remercié après cinq ans à la tête de la franchise, n’était pas à la hauteur. Une mauvaise première saison avec cet effectif (13ème de l’Ouest) aura suffi aux dirigeants de la franchise pour le licencier. Les attentes sont très hautes pour les Pelicans.

C’est donc Stan Van Gundy qui va s’accoler à la tâche. L’ancien coach du Heat de Dwyane Wade (2003-05) et du Magic de Dwight Howard (2007-12) a l’expérience des grandes équipes et des playoffs. Sur ses onze années de coaching, il n’a raté les phases finales que trois fois. Son bilan général en saison régulière est très bon : 58% de victoires. Un pourcentage que les Pelicans n’ont atteint qu’une seule fois sur toute la décennie 2010. Les dirigeants de la franchise de Louisiane ont fait confiance à Van Gundy quant à sa capacité à «apprendre le jeu aux jeunes» ainsi qu’à leur «inculquer une mentalité défensive».

Tom Compayrot


Lire la suite

NBA

Les Pacers remplacent Nate par Nate : Nate Bjorkgren devient le nouveau coach d’Indiana

Eliott Conway

Publié

le

Les Pacers remplacent Nate par Nate - Nate Bjorkgren devient le nouveau coach d'Indiana
Getty Images

NBA – Le front-office d’Indiana recherchait un nouvel entraîneur depuis le renvoi de Nate McMillan le lendemain du sweep infligé par le Heat au mois d’août. C’est désormais un problème résolu avec la nomination de Nate Bjorkgren.

Indiana a toujours l’art et la manière de surprendre. On attendait Chris Fich ou Chauncey Billups, mais certainement pas Nate Bjorkgren, actuellement au poste d’assistant coach des Raptors. C’est Shams Charania qui a annoncé la nouvelle sur Twitter avant que les Pacers ne confirment.

Un coach novice et sans expérience

Les Pacers suivent la logique de Toronto en nommant un coach novice et sans expérience. Nate Bjorkgren est assez peu connu, mais il quitte les Raptors avec une impression générale positive puisqu’on le considère comme un artisan du titre acquis en 2019. Il dame au passage le pion à Chris Fich qui était pressenti comme le favori pour prendre la suite de Nate McMillan. Kevin Pritchard, le GM des Pacers, s’est dit « heureux et excité ».

Nous sommes très heureux et excités d’avoir Nate comme nouvel entraîneur. Il s’agissait d’une recherche approfondie et approfondie, et lorsque nous sommes arrivés à la conclusion, nous avons senti que Nate était le bon entraîneur pour nous au bon moment. Il vient d’un milieu gagnant, a connu des succès en championnat, est innovateur et ses compétences en communication ainsi que sa positivité sont formidables. Nous nous réjouissons tous d’un long partenariat fructueux pour aider les Pacers à aller de l’avant.

Nate Bjorkgren s’est quant à lui dit honoré d’obtenir ce poste.

Je suis honoré d’assumer le rôle d’entraîneur en chef des Indiana Pacers. C’est une chose à laquelle je me suis préparé au cours de ma carrière. Je tiens à remercier Kevin, Chad (Buchanan), Kelly (Krauskopf), Larry Bird, Donnie Walsh, et Herb et Steve Simon pour cette opportunité. Je tiens également à remercier Nick Nurse pour m’avoir donné mon premier emploi d’entraîneur professionnel il y a 14 ans. Je suis impatient de travailler avec cette équipe formidable pour atteindre notre objectif d’être champions NBA.

Nouveau coach, nouvel objectif pour les Pacers. Nate Bjorkgren a comme objectif de faire oublier Nate McMillan, ce qui ne doit pas être compliqué aux yeux des fans d’Indiana. Le dossier sur le nouveau coach est réglé, reste à voir ce que ça donne sur le terrain.

Eliott Conway


Lire la suite

NBA

NBA : Tyronn Lue nommé coach des Clippers !

Avatar

Publié

le

Par

Cleveland Cavaliers

La valse des coachs continue en NBA. Après les Nets, c’est un autre candidat au titre qui a trouvé son leader de banc pour la saison prochaine. Tyronn Lue, déjà assistant pour les Clippers cette année, prend du grade. Il sera le coach de la franchise de Los Angeles pour les cinq prochaines années. Il ne reste plus que quatre franchises sans coach : Pelicans, Pacers, Rockets et Thunder.

Quatre ans après son titre avec les Cavaliers de LeBron James, Tyronn Lue va avoir l’opportunité de re-prouver sa valeur. Pour son deuxième contrat de coach principal, il aura la lourde tâche de relever des Los Angeles Clippers devenus la risée de la NBA après la remontada concédée aux Nuggets. L’objectif de la saison prochaine est clairement le titre, ce que Doc Rivers n’avait pas réussi à accomplir. Il bénéficie d’un contrat de 5 ans pour réussir sa mission.

Bien que son sens tactique soit beaucoup décrié, Tyronn Lue est avant tout un meneur d’hommes respecté par les joueurs qu’il a dirigé. Il était courtisé par de nombreuses franchises. Les dirigeants des Clippers espèrent ainsi que l’ancien meneur des Lakers impose « son expérience de champion » et qu’il montre sa « forte habilité à communiquer avec les joueurs ».

Tom Compayrot


Lire la suite

NBA

[Vidéo] NBA : Le film de la saison 2019/2020

Avatar

Publié

le

Par

[Vidéo] NBA - Le film de la saison 2019_2020
Getty Images

Ça y est, la NBA version 2019/2020 a signé son clap de fin. Le sacre des Lakers est venu clore une saison marquée par la pandémie et l’expérience de la «bulle» qui en a découlé. En attendant une saison prochaine qui ne devrait pas débuter avant janvier 2021, il est bon de se remémorer les meilleurs moments du très bon millésime passé. 

La bagarre Joël Embiid/Karl-Anthony Towns, les débuts en fanfare de Zion Williamson, les coulisses de la bulle d’Orlando ou bien sûr les hommages à Kobe Bryant… Tout se passe dans cette vidéo réalisée par l’excellent Rob Perez. Pendant 10 minutes, l’entièreté de la saison 2019/2020 est passée en revue par le prisme de ses meilleurs épisodes. De quoi garder une trace indélébile de cette fabuleuse saison. C’est parti !

Tom Compayrot


Lire la suite

NBA

NBA Finals : Les Lakers champions NBA !

Avatar

Publié

le

Par

Los Angeles Sentinel

Après un Match 5 d’une intensité rare, les Lakers ont déroulé pour s’imposer sans difficultés au Match 6 face au Miami Heat (score final 106-93). La franchise de Los Angeles décroche le 17ème titre de son histoire, le premier depuis 2010. LeBron James, MVP des finales, remporte lui sa quatrième bague. Anthony Davis et Dwight Howard, entre autres, leur première.

28 janvier 2020. Deux jours après la mort de son grand ami Kobe Bryant, LeBron James s’exprime pour la première fois. «Tu étais si important pour les Lakers. Je te promets qu’on va honorer ton héritage. Maintenant c’est ma responsabilité de mettre tout ça sur mes épaules et de continuer. » Mission réussie cette nuit. Le King a encore une fois été le patron sur le terrain (28 points, 14 rebonds et 10 passes à 65% au tir) pour aller chercher son quatrième titre de MVP des finales. D’une certaine manière, ce titre est en l’honneur de Kobe Bryant.

La Mamba Mentality aura en tout cas porté les Angelinos cette nuit. Très concentrés défensivement, ils auront tout simplement mis le verrou sur le Heat. Au centre de cette défense, la tour de contrôle Anthony Davis, auteur de 15 rebonds, 2 interceptions et 2 contres, tout en marquant 19 points de l’autre côté du terrain. Les extérieurs des Lakers auront eux fait le travail pour atténuer les pourcentages au tir à 3 points de leurs adversaires pendant une bonne partie du match. Les joueurs de Miami ont peiné à trouver la solution en attaque et quand ils la trouvaient, ne mettaient pas leurs tirs ouverts. Ce qui a conduit à une première mi-temps de seulement 36 points. Avec 28 points de retard à la mi-temps, la tâche était impossible pour les coéquipiers de Jimmy Butler.

Une saison (presque) sans accrocs

Premiers de la Conférence Ouest, les Lakers ont été un modèle de régularité sur la saison. Meilleur bilan de NBA, meilleur pourcentage au tir, plus haute moyenne de passes décisives par match : portés par un LeBron James taille patron, les Lakers ont dominé la ligue. Anthony Davis a été le lieutenant parfait du King, probablement un des meilleurs qu’il ait jamais eu. Autour d’eux, des vétérans qui ont parfaitement rempli leur rôle (Dwight Howard, Rajon Rondo, Danny Green…). Tour à tour, comme Rajon Rondo cette nuit (19 points, 4 rebonds et 4 passes à 73% au tir), chacun d’eux a eu son match « facteur X », qui ont été d’une importance capitale dans la saison des Lakers.

Les playoffs dans la bulle d’Orlando ont marqué une continuité de la saison régulière. Malgré une reprise catastrophique en août, les purple and gold ont largement haussé leur niveau de jeu dès le début des phases finales. La machine Lakers était lancée et plus grand chose ne pouvait l’enrayer. Bilan : trois matchs perdus en cumulé face aux Blazers, Rockets et Nuggets, et deux en finale face au Heat. Pour 16 matchs gagnés. Les Lakers font ainsi de très beaux champions pour une saison qu’on peut qualifier de singulière. En attendant le début de la saison 2020/21 qui devrait avoir lieu en janvier, vont débuter la free agency et la Draft. Mais d’abord, priorité à la fête.

Tom Compayrot


Lire la suite

Fil Info

6 Nations 2020 - Notre pronostic pour Irlande - Italie 6 Nations 2020 - Notre pronostic pour Irlande - Italie
PronosticsIl y a 3 heures

6 Nations 2020 : notre pronostic pour Irlande – Italie

6 NATIONS 2020 - Ce samedi (16h30), l'Irlande accueille l'Italie dans le cadre de la 4ème journée du Six Nations...

Football - Ligue 1 - notre pronostic pour PSG - Dijon Football - Ligue 1 - notre pronostic pour PSG - Dijon
FootballIl y a 3 heures

Football – Ligue 1 : notre pronostic pour PSG – Dijon

LIGUE 1 - 8ÈME JOURNÉE - Le Paris SG reçoit Dijon lors de la 8ème journée du championnat français. Notre...

Football - Premier League - notre pronostic pour Manchester United - Chelsea Football - Premier League - notre pronostic pour Manchester United - Chelsea
FootballIl y a 4 heures

Football – Premier League : notre pronostic pour Manchester United – Chelsea

PREMIER LEAGUE - Manchester United accueille Chelsea dans le cadre de la 6ème journée du championnat anglais. Notre pronostic pour...

Tour d'Italie 2020 - Le profil de la 20ème étape Tour d'Italie 2020 - Le profil de la 20ème étape
Tour d'Italie 2020Il y a 5 heures

Tour d’Italie 2020 : le profil de la 20ème étape

TOUR D'ITALIE 2020 - Découvrez le profil de la 20ème étape du Giro 2020, qui se dispute ce samedi 24...

Tour d'Espagne 2020 - Nos favoris pour la 5ème étape Tour d'Espagne 2020 - Nos favoris pour la 5ème étape
PronosticsIl y a 5 heures

Tour d’Espagne 2020 : nos favoris pour la 5ème étape

PRONOSTICS TOUR D'ESPAGNE 2020 - Après le premier sprint massif, place à la 5ème étape jusqu'à Sabiñánigo (184,4 km). Découvrez...

Football - Liga - notre pronostic pour FC Barcelone - Real Madrid Football - Liga - notre pronostic pour FC Barcelone - Real Madrid
FootballIl y a 5 heures

Football – Liga : notre pronostic pour FC Barcelone – Real Madrid

LIGA - Le FC Barcelone reçoit le Real Madrid pour un clasico alléchant lors de la 7ème journée du championnat...

Football - Ligue 1 - notre pronostic pour Lorient - Marseille Football - Ligue 1 - notre pronostic pour Lorient - Marseille
FootballIl y a 5 heures

Football – Ligue 1 : notre pronostic pour Lorient – Marseille

LIGUE 1 - 8ÈME JOURNÉE - Lorient reçoit Marseille dans le cadre de la huitième journée du championnat de France....

Tour d'Italie 2020 : nos favoris pour la 20ème étape Tour d'Italie 2020 : nos favoris pour la 20ème étape
PronosticsIl y a 6 heures

Tour d’Italie 2020 : nos favoris pour la 20ème étape

PRONOSTICS TOUR D'ITALIE 2020 - Après une 19ème étape écourtée, le peloton reprend de l'altitude lors de la 20ème et...

Grand Slam de Budapest - Amandine Buchard décroche l'or chez les - de 52 kg Grand Slam de Budapest - Amandine Buchard décroche l'or chez les - de 52 kg
JudoIl y a 7 heures

Grand Slam de Budapest : Amandine Buchard décroche l’or chez les – de 52 kg

JUDO - GRAND SLAM DE BUDAPEST - Amandine Buchard (- de 52 kg) a remporté ce vendredi la médaille d'or...

Test Match - L'Angleterre n'affrontera pas les Barbarians ce dimanche Test Match - L'Angleterre n'affrontera pas les Barbarians ce dimanche
Rugby à XVIl y a 8 heures

Test Match : L’Angleterre n’affrontera pas les Barbarians ce dimanche

RUGBY - La Fédération anglaise vient d'officialiser l'annulation du match entre l'Angleterre et les Barbarians qui devait avoir lieu ce...

Advertisement

Tour d’Italie 2020

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés