Nous suivre

XV de France

Faits marquants, chiffres : Retour sur l’année 2021 du XV de France

Publié

le

Faits marquants, chiffres Retour sur l'année 2021 du XV de France
Photo Icon Sport

XV DE FRANCE – C’est en apothéose que l’équipe de France de rugby termine cette année 2021 après son éclatante victoire contre les All Blacks (40-25). Deuxième du Tournoi des 6 Nations pour la deuxième année de suite, revenons sur les grands moments du XV de France qui continue de nous faire vibrer. 

Toujours pas de trophée

Deuxième du Tournoi 2020 avec une défaite, deuxième du  Tournoi 2021 avec deux défaites, le XV de France attend toujours un trophée depuis 2010. Malgré une équipe pleine de promesses, il reste encore à transformer l’essai pour s’offrir enfin un titre majeur. Depuis le Grand Chelem de 2010, les Bleus restent sur cinq deuxième place lors de compétitions officielles : 6 Nations et Coupe du monde en 2011, 6 Nations et Coupe d’Automne en 2020 et 6 Nations 2021.

Au-delà de ça, le XV de France a réalisé un Tournoi des 6 Nations très solide. Vice-champions d’Europe derrière les Gallois, les Bleus terminent deuxième attaque et troisième défense du Tournoi. Avec 18 essais marqués en 5 matchs, les Français font mieux que les 17 essais inscrits en 2020 et égalent le nombre d’essais marqués lors de l’édition 2006. Une attaque performante, mais une défense qui l’est tout autant, puisqu’elle n’a encaissé que 10 essais lors du Tournoi 2021, contre 13 en 2020. Lors de ce Tournoi, on retiendra la force de caractère des Bleus lors de France – Pays de Galles. Menée 20-30 à cinq minutes du terme de la rencontre, la France l’emportait finalement 32-30 et privait les Gallois du Grand Chelem.

L’équipe de France termine le tournoi avec trois victoires contre l’Italie 50-10 et donc le Pays de Galles 32-30, en plus d’un succès tant attendu face à l’Irlande 15-13.

Une tournée australienne positive

En déplacement en Australie pour une tournée de trois matchs, le XV de France avait une bonne occasion de se frotter à une des meilleures nations du Sud. Treize fois défaits sur les 18 derniers matchs contre les Wallabies, les Français, amputés des Toulousains, des Rochelais mais aussi de Gaël Fickou, n’étaient pas favoris, loin de là. Lors du premier match à Brisbane, les Bleus peuvent avoir des regrets. En tête à 21-20 à la 80ème minute, les Bleus perdent leur propre touche puis se mettent à la faute, pénalité et victoire 23-21 de l’Australie. Défaite rageante qu’il a fallu utiliser lors du second match, à Melbourne cette fois.

Revanchard, le XV tricolore est bien déterminé à faire le coup à l’inverse aux Australiens. En tête 16-13 à la pause, grâce notamment à un essai de Penaud, le XV de France est cette fois parti pour s’imposer. Malgré un deuxième essai encaissé en fin de match, la perfection au pied de Jaminet a permis aux Bleus de l’emporter 26-28 en Australie, pour la première fois depuis 1990. La triple confrontation tournera finalement en faveur des Aussies. Pourtant réduits à 14 contre 15 dès la 4ème minute, les locaux l’emportent sur le fil. Trois essais de chaque côté, mais une pénalité à la 79ème minute coûte au Bleus le match nul, une courte défaite 33-30 avec du positif à tirer tout de même.

La tournée d’automne parfaite

Cette fois, à domicile, l’équipe de France de rugby recevait successivement l’Argentine, la Géorgie et la Nouvelle-Zélande. Contre les Pumas, les Bleus produisent une des leurs plus mauvaises premières périodes depuis longtemps. Malmenés, les Français encaissent un essais gag mais parviennent à garder l’avantage à la mi-temps, 9-7. C’est finalement Flament qui, pour sa première sélection, permet aux Français de prendre le large en marquant le premier essai. En fin de match, Mauvaka scelle le sort du match en inscrivant un deuxième essai. Flament et Mauvaka, deux symboles d’une équipe de France malgré tout enthousiasmante. Victoire 29-20, qui lance de la meilleure des manières cette tournée d’automne.

Vainqueur du Tournoi des 6 Nations B, la Géorgie est un bon test, notamment en ce qui concerne la polémique sur une éventuelle entrée dans le Tournoi des 6 Nations, le vrai. Inexistants en première période, les Lelos sont dominés à la pause 24-3 en ayant encaissé trois essais. Revenue des vestiaires avec de meilleures intentions, la Géorgie bouscule la France et marque deux essais. Au final, l’équipe de France a le dernier mot en inscrivant trois essais de plus pour porter le score à 41-15. Deux victoires en autant de matchs où tout n’a pas été parfait, avant de recevoir les All Blacks à Paris pour espérer un sans-faute.

Une fois n’est pas coutume, c’est en blanc que les All Blacks se présentent sur la pelouse du Stade de France. Invaincus contre les Français depuis 12 ans et 14 matchs, les Néo-Zélandais reviennent d’Irlande avec une défaite 29-20 et une confiance entamée. Dès les premières minutes, les Blacks n’y arrivent pas et encaissent le premier essai français dès la 2ème minute par l’intermédiaire de Mauvaka. Puis 10 minutes plus tard, Ntamack double la mise, avant que Mauvaka ne signe un doublé à la demi-heure de jeu, 24-6 à la mi-temps pour les Bleus qui ont asphyxié les All Blacks. Incroyable. Oui mais voilà, la Nouvelle-Zélande n’est pas triple championne du monde par hasard. Au retour des vestiaires, les hommes de Ian Foster se rebellent et inscrivent trois essais en 20 minutes et reviennent à deux points les Français, 27-25. Si la pénalité de Jaminet permet aux Bleus de ralentir l’hémorragie (30-25), ils ne sont toujours pas à l’abris d’un essai transformé.

A 15 conte 14, les Français poussent et c’est à la 68ème minute que Penaud libère tout un stade grâce à une interception dans le camp néo-zélandais, portant le score à 37-25 après transformation. L’exploit est en marche et les Blacks sont toujours aussi maladroits. Le calice jusqu’à la lie pour eux qui encaisseront une ultime pénalité à la 80ème (40-25) et subissent leur plus grosse défaite contre l’équipe de France (15 points d’écart), tout en perdant en France pour la première fois depuis 2000.

Quelques chiffres

Le XV de France est plus que jamais de retour dans le gratin du rugby mondial. Sur les deux dernières années; il a notamment battu l’Angleterre, l’Argentine, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Pays de Galles (3 fois) et l’Irlande (2 fois). Cette année, les Français ont remporté 7 des 11 matchs disputés, ce qui fait 63% de victoires. Les quatre défaites françaises ont toutes été subies par seulement 4 points d’écart ou moins (20-23 / 23-27 / 21-23 / 30-33). Une statistique à prendre en considération qui prouve que la France n’est pas invincible, mais très dure à battre et très accrocheuse. Voici quelques autres statistiques sur l’année.

Essais marqués : 36 (dont 1 de pénalité)

Essais marqués par match : 3,2

Marqueurs d’essais : 18

Meilleurs marqueurs : Damian Penaud (7), Peato Mauvaka (5), Brice Dulin et Antoine Dupont (3).

Essais encaissés : 24

Essais encaissés par match : 2,1

À lire aussi

XV de France : Élisez le joueur de l’année 2021


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une