Nous suivre

Athlétisme

Finales Diamond League 2022 : un Joe Kovacs record à Zurich

Avatar

Publié le

Photo Weltklasse Zürich

FINALES DIAMOND LEAGUE – En ce premier jour de finales, nous avons eu le droit à des performances de choix. Kovacs, Kennedy, Tamberi, Harrison, revivez cette première journée.

Les premières finales de la Ligue de diamant avaient lieu dans le centre-ville de Zurich.

Joe Kovacs brille au lancer du poids

D’entrée de jeu, les Américains ont frappé fort ! Joe Kovacs a égalé le record du meeting avec 22.67 m, directement imité par Ryan Crouser. Et Kovacs a mis un coup sur la tête de ses adversaires en réalisant 23.23 m à son deuxième essai : record du meeting et de la Diamond League, meilleure performance mondiale de la saison et surtout record personnel ! Il s’améliore de 32 cm et se rapproche du record du monde de son compatriote établi l’année dernière (23.37 m). Ryan Crouser, pas satisfait de son 2e essai, s’est amélioré avec 22.74 m à son 3e essai.

Contrairement à ses adversaires, Kovacs a été très régulier et a mesuré tous ses lancers sauf le dernier (22.67 m ; 23.23 m ; 22.58 m ; 21.79 m ; 22.50 m).

Ces deux athlètes sont des merveilleux représentants de leur discipline et nous livrent souvent des beaux concours. Nous en avons encore eu la démonstration aujourd’hui. Les deux Américains alternent souvent sur la plus haute marche du podium. Après la déception de Doha (2e place), Crouser était devenu champion du monde pour la première fois cette année. Cette fois, c’est donc Joe Kovacs qui s’est imposé, pour son deuxième diamant après celui remporté en 2015.

Du côté des femmes, la championne du monde Chase Ealey avait directement pris la première place avec 19.84 m. Elle a amélioré sa marque à son 3e essai (20.19 m). La Canadienne Sarah Mitton n’a pas pu aller la titiller (19.56 m). Après deux essais décevants, la Portugaise Auriol Dongmo, vice-championne d’Europe, est rentrée dans ses standards avec 19.46 m. L’Américaine Chase Ealey s’impose finalement et remporte ainsi sa première Ligue de diamant.

Première victoire pour Beatrice Chebet au 5000 m

Alicia Monson, Gudaf Tsegay et Ejgayehu Taye imprimaient le rythme alors que Sifan Hassan était en queue de peloton. Quand ça a accéléré pour le dernier tour, la Néerlandaise était lâchée, tout comme Monson qui s’est retrouvée dernière. Tsegay et Taye ont fatigué leurs adversaires et c’est finalement Beatrice Chebet qui s’est imposée au finish en 14:31.03 devant Margaret Kipkemboi (14:31.52). Petite revanche de la Kényane qui s’impose devant la championne du monde Gudaf Tsegay qui termine 3e aujourd’hui (14:32.11).

Saut à la perche

La Suissesse Angelica Moser et la 4 fois championne Aikaterini Stefanidi ont été les premières éliminées à 4.61 m. Sandi Morris s’est assurée une bonne place voire le titre avec un premier essai largement réussi à 4.71 m. La surprenante championne d’Europe Wilma Murto a connu trois échecs. La médaillée de bronze des Mondiaux Nina Kennedy a franchi la barre à son 2e essai. Pas en confiance aujourd’hui avec notamment deux courses stoppées à 4.71 m, Tina Sutej s’arrête à cette barre, à la 3e place.

À 4.76 m, l’Australienne a attendu que le vent se calme mais n’a pas réussi son saut. Même échec pour Sandi Morris. Nina Kennedy est parvenue à régler son saut pour prendre la première place. Sandi Morris a quant à elle raté son deuxième essai mais a finalement réussi à son dernier essai. Vu les conditions aléatoires, bon choix de l’Américaine.

À 4.81 m, Kennedy n’a pas engagé son saut mais plutôt réalisé un salto avant. Morris elle est retombée sur la barre. À son 3e essai, Nina Kennedy a réalisé un très beau saut avec de la marge pour prendre une option sur la victoire. Une nouvelle fois mise sous pression par l’Australienne, Sandi Morris n’a cette fois pas pu lui répondre. Elle finit une énième fois à la deuxième place. Troisième aux Mondiaux, Kennedy remporte sa première Ligue de diamant.

Le show Tamberi/Harrison à la hauteur

On était habitué à des duels entre Gianmarco Tamberi et Mutaz Essa Barshim sur un nuage. Aujourd’hui, c’est le jeune Américain JuVaughn Harrison qui a fait le show avec l’Italien. L’Américain qui jongle entre le saut en hauteur et le saut en longueur, a réalisé des sauts parfaits à 2.18 m, 2.21 m et 2.24 m. Il a franchi 2.27 m à son 2e essai et a été le premier à passer 2.30 m d’un très beau saut. De son côté, l’Italien a franchi 2.21 m puis fait une impasse et franchi 2.27 m à son 2e essai. Il a répondu à l’Américain à 2.30 m. L’Américain a ensuite réalisé une très bonne course et un beau saut pour dépasser sa meilleure performance de la saison (2.30 m) en franchissant 2.32 m.

De son côté, Barshim a tenté un gros coup de poker : après avoir franchi 2.18 m, il a raté une fois à 2.24 m avant de reporter son essai à 2.27 m. Après un nouvel échec, il a fait deux nouvelles impasses pour tenter 2.32 m. Ce n’est pas passé loin mais il fait finalement tomber la barre et termine dernier.

Harrison a connu deux échecs à 2.34 m. Après un échec à 2.32 m, l’Italien a reporté ses essais à 2.34 m. Malgré l’appui du public, l’Italien est retombé sur la barre. Quelques gouttes de pluie ont fait leur apparition pour la fin du concours. Pour son dernier essai, il a cette fois demandé le silence complet, contrairement à ses derniers essais. Et il a brillamment franchi la barre ! Pour la première fois, il a pris la tête du concours. Et la réponse de Harrison a été magistrale ! Il est resté 2e mais a franchi également 2.34 m.

À 2.36 m, Harrison s’attaquait à son record personnel. En échec. Après être passé en-dessous et un impact sur la cheville, Tamberi s’est retiré du concours alors que Harrison a raté son 2e essai. Ce n’est une nouvelle fois pas passé loin mais cette fois Harrison a dû s’incliner.

Gianmarco Tamberi remporte donc sa 2e Ligue de diamant d’affilée, après son titre européen.

4 fois champion NCAA (2 fois en longueur, 2 fois en hauteur) et champion des États-Unis dans ces deux disciplines en 2021, JuVaughn Harrison s’était imposé à Rome en Diamond League en juin dernier. Avec cette deuxième place des finales, il prend date pour l’avenir.

Kipkorir s’offre le 5000 m

Pour la dernière épreuve, Berihu Aregawi était en quête d’une deuxième victoire d’affilée à Zurich. Et l’Éthiopien a fait toute la course en tête. Il a cherché du relais, en vain. Il a logiquement craqué dans le dernier virage, Nicholas Kipkorir prenant les devants à ce moment. Malgré la pression de Lobalu, le Kényan s’impose finalement en 12:59.05.

Rendez-vous demain pour le bouquet final de la Diamond League version 2022.


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, j'ai pour sports de prédilection le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une