Nous suivre

Football

France – Andorre (3-0) : les notes des Bleus

Avatar

Publié

le

FFF

Éliminatoires Euro 2020 – Sans forcer, l’équipe de France s’est imposée face à Andorre (3-0), lui permettant de rester en tête du groupe H. Les notes des Bleus.

Hugo Lloris (Cap) – 6 : Déjà peu mis à contribution samedi face à l’Albanie, le portier des Spurs de Tottenham a une nouvelle fois passé une soirée tranquille. Un seul arrêt à réaliser (65′) et un dégagement des deux poings (90′). Mais à part ça, RAS.

Léo Dubois – 5,5 : Remuant sur son côté droit, le Lyonnais a touché beaucoup, beaucoup, de ballons. Très disponible, il a en revanche manqué de précision dans ses centres. Moins en vue lors du deuxième acte, il n’a pas vraiment marqué des points face à un Benjamin Pavard toujours devant dans la hiérarchie des arrières droits.

Raphaël Varane – 6,5 : Pas loin de marquer sur une frappe des 35 mètres (39′), le Madrilène a de nouveau fait preuve de solidité dans ses relances. Défensivement, il a fait ce qu’il avait à faire quand il le fallait. Patron, toujours.

Clément Lenglet – 6,5 : Peu de boulot défensif à faire ce mardi soir pour le Blaugrana. En revanche, offensivement, il a été présent dans la surface des visiteurs, lui permettant d’inscrire son deuxième but en bleu (52′), le deuxième contre Andorre. Solide, le nouveau compagnon de Raphaël Varane en défense centrale.

Lucas Digne – 6 : À l’instar de Léo Dubois, le joueur d’Everton a été très actif dans son couloir. Il a récupéré quelques ballons, mais lui aussi a souvent manqué de précision dans ses centres dans la surface adverse. L’ancien Parisien s’est ensuite montré plus juste au retour des vestiaires, mettant le curseur un peu plus haut techniquement. Cependant, Lucas Hernandez peut rester tranquille. Le numéro un, c’est lui.

Les notes des milieux et attaquants


Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?