Nous suivre

Handball

Handball Ligue des Champions : Vaillant, Nantes s’incline de peu à Kiel

Publié le

Handball Ligue des Champions Vaillant, Nantes s'incline de peu à Kiel
Photo Icon Sport

LIGUE DES CHAMPIONS DE HANDBALL 2022-2023 – Nantes a regardé yeux dans les yeux Kiel pendant un peu plus de 50 minutes mais doit rentrer en France avec la défaite (37-33). Les Nantais restent provisoirement troisièmes de leur groupe en Ligue des Champions.

Nantes se trouve dans le flou avant d’affronter un ogre européen sur son terrain. Avant son déplacement à Kiel, les Violets sont décimés par les blessures, notamment à un poste, celui de gardien de but. Pesic est blessé jusqu’à Noël et Hallgrimsson en a encore pour quelques jours, à cause d’un coude douloureux. Bref, des novices seront envoyés face aux stars nord-allemandes. Andreas Hofmann est stagiaire pro, Junaïd Belbrahim est membre du centre de formation. À 21 ans chacun, un défi immense les attend.

Festival offensif à la Wunderino-Arena

Dans ce début de partie, les Nantais tentent d’utiliser le jeu rapide dès qu’ils le peuvent, contrairement à leurs adversaires. Un homme se met en avant : Sander Sagosen. Tout juste revenu de blessure, le Norvégien a du feu dans les jambes et envoie déjà quelques tirs dont il a le secret. Du côté des portiers, Andreas Hofmann n’a rien à envier à Niklas Landin. Les deux hommes ne bloquent pas beaucoup de ballons. Sur le banc des Kieler, Filip Jicha s’énerve déjà et pose un temps mort. Le HBCN est devant (6-8, 13e).

De toute évidence, le H tient le bon bout et semble installé pour embêter les locaux. Le bras droit infaillible de Karl Wallinius (6 buts à la pause) permet au THW de coller les hommes de Grégory Cojean. Le match est engagé, malgré un grand nombre de buts, les joueurs défendent durement et les exclusions temporaires pleuvent. Magnus Landin est déjà en danger puisqu’il en a deux. Une de plus et la paire suédoise l’enverrait dans les tribunes. À la mi-temps, 38 unités, 20 pour Kiel, 18 pour Nantes.

Kiel finalement plus solide

Andreas Hofmann entame bien sa deuxième période avec quelques parades clés réalisées grâce à sa capacité d’anticipation et sa vivacité. La défense nantaise se resserre sérieusement, c’est notamment Thibaud Briet qui gêne correctement les lignes de passes et bloque bien ses vis-à-vis. Après un léger manqué d’efficacité offensive, les Nantais repartent de l’avant portés par un Rok Ovnicec dans tous les bons coups. À 15 minutes du terme, les Allemands mènent 28-26.

Au début du money-time, Nantes est toujours dans le match mais Kiel garde la longueur d’avance qu’il a depuis la pause. Le H n’a jamais pu combler ce court écart et va s’incliner dans le nord de l’Allemagne (37-33). Une rencontre courageuse mais sans pouvoir ramener quelque chose de Kiel, les locaux s’imposent logiquement et brisent leur série noire de 5 matchs sans victoire en Ligue des Champions. C’est la 3e défaite européenne de la saison pour les coéquipiers de Jorge Maqueda.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une