Nous suivre

Aviron

Hugo Boucheron : « Nous avons une vraie relation de confiance avec Matthieu »

Publié

le

Hugo Boucheron : « Nous avons une vraie relation de confiance avec Matthieu »
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – AVIRON – Champion olympique en deux de couple à Tokyo avec Matthieu Androdias, Hugo Boucheron savoure cette consécration qui est le fruit de plusieurs années de travail. La finale des Jeux Olympiques, sa relation avec Matthieu Androdias et Paris 2024, il s’est confié à Dicodusport à son retour du Japon.

Hugo, quelques jours après ce titre olympique, as-tu réalisé ce que vous avez accompli ?

Nous n’avons pas réalisé tout de suite, une fois la ligne d’arrivée franchie. Il nous a fallu quelques minutes pour réaliser, car nous sommes restés très concentrés dans notre bateau pour aller au bout de cette finale olympique. Ensuite, j’ai pu réaliser au fur et à mesure, entre les émotions ressenties, nos proches qui nous témoignent leur fierté et les sollicitations.

Cette finale a été accrochée, à quel moment as-tu réalisé que vous étiez en position de devenir champion olympique ?

On ne s’autorise pas à y penser durant la course, car nous devons absolument rester concentrés pour dérouler notre stratégie et réaliser nos efforts. Ensuite, quand on est premiers durant la course, personnellement, je pense plutôt à poursuivre le travail, conserver notre position pour bien voir nos adversaires et creuser l’écart si c’est possible bien sûr.

Vous avez fait plusieurs erreurs pendant cette finale, comment réussir à rester focaliser avec toute la pression liée à l’événement ?

En effet, les conditions n’étaient pas forcément idéales, la difficulté est bien de faire abstraction et de rester concentré dans le bateau. Nous avons mis beaucoup d’énergie pour nous permettre de relancer notre bateau malgré tout. Nous avons beaucoup travaillé sur notre complémentarité et nous avons aujourd’hui une vraie relation de confiance avec Matthieu. C’est ce qui a fait notre force, et ce qui nous a permis d’être dans le soutien et l’entraide durant cette course.

Il y a eu beaucoup de restrictions sur place, comment s’est passée la vie au Japon le temps de ces JO ?

Nous vivons depuis plus d’un an et demi avec le Covid et les restrictions associées pour nous permettre de poursuivre notre préparation en vue des JO. Ça a été difficile de ne pas voir nos proches, mais cette situation nous a permis de nous adapter facilement aux restrictions imposées à Tokyo. Finalement, ces restrictions nous ont permis de rester dans notre bulle et de mieux appréhender le stress et la pression.

Le retour en France, les sollicitations médiatiques, comme tu vis cet après JO ?

Personnellement, très bien ! Je suis heureux de pouvoir partager ce moment heureux avec tout le monde. Le lien et les échanges avec les autres m’ont manqué. Et puis ces sollicitations sont une opportunité de parler de notre sport, donc c’est très positif !

L’Olympiade est tout juste finie que dans à peine 3 ans, c’est Paris 2024 ! Tu y penses déjà ? Est-ce qu’avec Matthieu, vous avec la même volonté d’aller défendre votre titre ?

Bien sûr qu’on y pense, car on souhaite y aller ! Maintenant, on s’offre un peu de temps pour nous retrouver avec nos amis, nos proches et pour nous ressourcer. Notre objectif est de repartir avec toute l’énergie nécessaire pour démarrer cette nouvelle préparation, dans les meilleures conditions physiques et mentales.

À lire aussi


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une