Nous suivre

Formule 1

Il est temps de mettre du crédit sur le nom de Lance Stroll

Eliott Conway

Publié

le

Il est temps de mettre du crédit sur le nom de Lance Stroll
Photo Racing Point

Personnalité clivante dans le paddock, très souvent critiqué pour ses performances et les circonstances de son arrivée en Formule 1, Lance Stroll n’a jamais eu une très grosse cote de popularité, et tout simplement très peu de crédit. Mais le fait est que malgré cela, le Canadien mérite de ne pas être cantonné à un rôle de fils à papa.

Quand Lance arrive en Formule 1 en 2017 chez Williams, une question faisait en majorité du bruit dans le paddock : « Qui est Lance Stroll ? ». La réponse a été rapidement trouvée : il s’agit du fils de Lawrence Stroll, milliardaire canadien, et nouvel actionnaire dans l’écurie de Grove. Dès lors, les critiques se sont multipliées. Vulgaire pay-driver, fils à papa, n’a pas sa place en F1, ne mérite pas d’être là, etc. Il faut dire que pour ses premiers tours de roues dans la catégorie reine, Stroll n’impressionne pas. Trois abandons successifs en Australie, en Chine et à Bahreïn, dont deux accrochages. Il faut attendre la Russie pour qu’il voit le drapeau à damier et la septième course de la saison pour qu’il termine dans les points, à domicile au Canada, avec ceux de la neuvième place.

Stroll sait aussi performer

Et pourtant, Stroll est capable de faire du bon. Bien que souvent lent en qualifications, le Belgo-canadien a prouvé à de multiples reprises qu’il était capable de réaliser des départs fulgurants. Sur l’année 2017, il est le second au nombre de places gagnées au premier tour, avec 36 dépassements sur l’ensemble des premiers tours des 20 Grands Prix, soit 1,71 place gagnée en moyenne. Seul Kevin Magnussen fait mieux avec 39 dépassements.

Mieux encore. Au moment où le paddock atterrit à Bakou pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan, Lance Stroll a deux points au compteur, contre 20 pour Felipe Massa, son coéquipier. À l’issue de la course, il repart avec 15 points supplémentaires, ceux de la troisième place. Quinze jours après avoir marqué ses premiers points, le natif de Montréal devient le plus jeune pilote à monter sur un podium en Formule 1 depuis Max Verstappen, mais également le plus jeune rookie de l’histoire à terminer dans les trois premiers, à l’âge de 18 ans et 239 jours. À la fin de l’année, sur le bilan comptable, Stroll termine douzième au classement des pilotes avec 40 points, soit 3 de moins que Felipe Massa, plus vieux de 17 ans, et plus expérimenté de 249 courses.

Pour sa première année en F1, Lance Stroll grimpe sur le podium à Bakou – F1-Fansite

Ce qui est reproché à Lance Stroll, ce n’est pas tant sa première année qui au final, n’était pas catastrophique, loin de là. Podium à Bakou, sixième au Mexique, septième en Italie, ce sont des performances plus qu’honnêtes pour un jeune pilote qui vient de débarquer. Il y a eu des erreurs, à Bahreïn, en Malaisie, mais ce sont là des bourdes que n’importe quel rookie a fait. Sebastian Vettel a pris une pénalité au bout de 6 secondes, Verstappen a souvent terminé dans le mur, Romain Grosjean a envoyé Jenson Button dans le décor à Spa, Lewis Hamilton s’est mis dans les graviers tout seul. Bref, chaque rookie a son lot d’erreurs. 2017 s’est terminée avec une certaine forme d’indifférence envers Lance.

Sans le savoir, l’avenir de Lance Stroll en F1 était lié à Force India – XPB Images

2018, l’année des véritables critiques

La principale source de critiques envers Lance Stroll est finalement arrivée en 2018. À ce moment-là, deux équipes se distinguaient par leurs difficultés respectives. Williams, en pleine crise sportive, et Force India, en tourmente financière. La conclusion est arrivée à Spa au milieu de l’année, quand Lawrence Stroll, père de Lance, annonce le rachat des actifs de Force India (les voitures, les contrats, les infrastructures, mais pas la dénomination juridique) et donc le sauvetage par la même occasion de l’écurie complète, complètement désargentée et placée en administration peu de temps avant par Sergio Pérez.

Nul besoin d’être détective pour comprendre la suite de l’histoire. Lawrence Stroll étant devenu le propriétaire de l’écurie, il était évident que son fils allait suivre son père chez Force India, ou plutôt l’équipe qu’on connaît actuellement, Racing Point. Dès lors, les critiques n’ont cessé. On a reproché à Lance Stroll, comme à ses débuts, de ne pas mériter sa place, de prendre le baquet d’un pilote beaucoup plus talentueux (Stroll a remplacé Ocon, ndlr) et méritant, d’être un fils à papa.

2019 n’a pas aidé Lance Stroll. Confronté à un Sergio Pérez solide et qui a fait de Force India son jardin, à coups de podiums et présent depuis 2014, la comparaison a été compliquée pour Stroll. 6 entrées dans les points contre 11, 15ème au championnat, 5 places derrière Pérez, une seule Q3 contre 5 pour le Mexicain, 21 points contre 52, Lance Stroll a subi la loi d’un Sergio Pérez qui a compensé une voiture plus que moyenne par son talent naturel. Les critiques sont plus que présentes, sa place critiquée, et la présence de son père également. Père qui aurait, soi-disant acheté Force India pour faire plaisir à son fils. Alors pourquoi Lance Stroll mérite-t-il le respect des autres, et pourquoi mérite-t-il une place en F1 ?

Déjà, Lawrence Stroll n’a pas repris l’activité de Force India pour créer Racing Point et y placer son fils. Ce rachat était celui d’un passionné qui avait les moyens de se le permettre. Stroll n’a pas que racheté Force India, il a investi près de 300 millions d’euros dans Aston Martin afin d’en devenir le directeur exécutif et de ramener la marque en Formule 1. Lawrence Stroll n’a pas que racheté Force India, il a également financé la construction d’une usine neuve pour son écurie. Pour avoir des millions en F1, il faut commencer avec des milliards. Stroll a bien compris que le succès en Formule 1 nécessite de l’argent, et il n’a pas peur d’en investir. Stroll n’est pas là pour vivre une vie à travers son fils, il est là car il aime le sport auto, il aime les voitures, il aime la Formule 1.

Une saison 2020 encourageante

Pour en revenir au fils Stroll, ce qui justifie sa place à l’heure actuelle, c’est sa saison 2020. Il n’est (et est-ce qu’il le sera un jour) pas en odeur de sainteté aux yeux des fans, et pourtant, il est indéniable que Lance Stroll a progressé. Beaucoup. Troisième en Hongrie en qualifs, quatrième en course comme en Espagne, sur le podium à Monza, le pilote de 21 ans a marqué des points à chaque fois qu’il le pouvait, trahi par sa mécanique en Autriche, par ses pneus en Toscane et envoyé dans le mur par Charles Leclerc en Russie. 10 courses disputées, 9 Q3, 7 entrées dans les points, 3 top 5, un podium, les progrès sont là. Là où il lui a fallu 20 courses pour marquer 21 points en 2019, Lance Stroll n’a eu besoin que de 5 courses pour dépasser ce total cette année.

Lance Stroll termine troisième au Grand Prix d’Italie – Getty Images

Cette saison en particulier, Lance Stroll a été solide. Hormis en Styrie sous la pluie, il a toujours démarré dans le top 10, a continué à faire d’impressionnants départs comme en Hongrie, et est toujours dans les points si sa mécanique ne le trahit pas. Il a su exploiter les incidents de course pour récupérer un podium à Monza, et est plus libéré devants les médias. Le Canadien est tout simplement en confiance. L’année prochaine, il sera aux côtés de Sebastian Vettel chez Aston Martin, et pourra donc compter sur l’expérience d’un quadruple champion du monde comme voisin de box. Au moment où ces lignes sont écrites, Lance Stroll est neuvième avec 57 points, malgré une course ratée pour cause de maladie et une bonne vingtaine de points perdus à la suite de divers incidents de courses qui ne relevaient pas de sa volonté (Autriche, Toscane et Russie en tête).

Oui, sa voiture est largement supérieure à celle de l’année dernière, largement supérieure à n’importe quelle des monoplaces qu’il a eues l’occasion de piloter dans toute sa carrière, merci Mercedes, et même meilleure qu’un grand nombre de voitures cette année. Mais est-ce une raison ? A-t-on déjà vu Romain Grosjean gagner avec une Haas ? De quand datait la dernière victoire de Jenson Button quand il a pris sa retraite ? Le pilote a sa part d’importance, mais nier que la voiture aussi relève de la mauvaise foi, d’autant plus quand ce même pilote était critiqué pour ses performances avec ce qui était alors l’une des pires Williams créées.

Le manque de performance n’était qu’un prétexte

Le problème, c’est que l’on juge Lance Stroll non pour ce qu’il fait mais pour ce qu’il est. Le manque de performance n’était qu’un prétexte, et cette année le prouve bien. Malgré des performances, une bataille permanente pour être dans le top 6 et une neuvième place au championnat avec 3 abandons où il n’était pas fautif et une course ratée pour cause de maladie, Lance Stroll est critiqué. En permanence. Nico Hülkenberg rentre aux stands à cause de trop fortes vibrations à Silverstone ? C’est pour laisser passer Stroll. Sergio Pérez prend 5 secondes pour non-respect des drapeaux bleus ? C’est pour Stroll. Racing Point foire sa stratégie avec Checo à Spa ? Pareil, c’est pour avantager le fils du patron.

Lance Stroll n’est pas Lewis Hamilton. Mais Lance Stroll n’est pas Yuji Ide non plus. Oui, c’est le fils du patron. Oui, il a payé son volant. Mais dans ce cas, Niki Lauda ne méritait pas sa place chez BRM. Lance Stroll a montré cette année qu’il méritait son volant en F1. Oui, il a eu sa place grâce au piston. Mais la Formule 1 a toujours fonctionné comme ça. Max Verstappen, Mick Schumacher, Kevin Magnussen, Nico Rosberg, tous ont du talent, mais ont vu leur route pavée grâce à leur nom. Pourquoi Stroll ne ferait-il pas pareil ?

Ce pilote, c’est Niki Lauda, et lui aussi a payé sa place – Getty Images

Bâché, critiqué, et malgré cela, Lance Stroll roule encore en Formule 1. Mieux, il tient tête à son coéquipier, et encore mieux, il performe. Cette année a été celle de la réponse, et elle s’est faite sur la piste. Alors oui, en 2020, trois ans après son arrivée, il est temps de mettre du crédit sur le nom de Lance Stroll.

Eliott Conway


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Formule 1

F1 – Grand Prix de Sakhir : horaires et programme TV complet

Avatar

Publié

le

Par

F1 - Grand Prix de Sakhir : horaires et programme TV complet
Photo AP

FORMULE 1 – Seizième manche du calendrier 2020, avec le Grand Prix de Sakhir à Bahreïn. Découvrez le programme TV complet.

En l’absence de Lewis Hamilton, forfait pour Covid-19, le Grand Prix de Sakhir s’annonce plus ouvert que jamais. Remplacé par George Russell, ce dernier va-t-il réussir un exploit au volant de la Mercedes ? Quid de la bataille entre Valtteri Bottas et Max Verstappen pour le titre de vice-champion du monde ?

Horaires et programme TV du Grand Prix de Sakhir

Vendredi 4 décembre 2020

14h20 : Essais libres 1 (Canal + Décalé)
18h20 : Essais libres 2 (Canal + Décalé)

Samedi 5 décembre 2020

14h50 : Essais libres 3 (Canal + Décalé)
17h45 : Qualifications (Canal + Décalé)

Dimanche 6 décembre 2020

17h10 : La Grille (Canal + Décalé)
18h10 : Départ de la course (Canal + Décalé)
20h05 : Formula One, le débrief (Canal + Décalé)


Dicodusport


Lire la suite

Formule 1

F1 2021 : Mick Schumacher associé à Nikita Mazepin chez Haas

Nico

Publié

le

Par

F1 2021 : Mick Schumacher associé à Nikita Mazepin chez Haas
Photo The Sports Crush

FORMULE 1 – L’écurie Haas a annoncé que l’Allemand Mick Schumacher serait son deuxième pilote pour la saison 2021 de F1.

Après des essais libres il y a quelques semaines au Nürburgring, le fils de Michael Schumacher, Mick, va disputer en 2021 sa première saison de Formule 1 avec Haas. L’écurie américaine a confirmé que le jeune pilote allemand rejoignait l’équipe aux côtés de Nikita Mazepin pour remplacer Romain Grosjean et Kevin Magnussen. Mick Schumacher, 21 ans, est en course pour le titre de champion en Formule 2 cette saison. Dans l’antichambre de la F1 depuis l’an dernier, il a remporté trois courses au sein de l’écurie Prema Racing.

La réaction de Mick Schumacher

La perspective d’être sur la grille de départ en Formule 1 la saison prochaine est un bonheur incroyable et je reste sans voix. Je veux remercier l’écurie Haas, la Scuderia Ferrari et la Ferrari Driver Academy pour leur confiance. Je veux également saluer mes parents, à qui je dois tout. J’ai toujours cru que j’arriverai à réaliser mon rêve d’arriver en F1.

Dicodusport


Lire la suite

Formule 1

Grand Prix de Sakhir : George Russell va remplacer Lewis Hamilton

Avatar

Publié

le

Par

Grand Prix de Sakhir : George Russell va remplacer Lewis Hamilton
Reuters

FORMULE 1 – Le pilote Williams George Russell, 22 ans, va remplacer Lewis Hamilton chez Mercedes lors du Grand Prix de Sakhir. Le septuple champion du monde est, pour rappel, forfait suite à un test positif à la Covid-19.

Il est annoncé comme le successeur de Lewis Hamilton chez Mercedes. À 22 ans, George Russell sera au volant de la Mercedes ce week-end, à l’occasion du Grand Prix de Sakhir. Lewis Hamilton positif au Covid-19, Russell, qui fait ses gammes chez Williams depuis l’an dernier, tient donc là une réelle chance de montrer de quoi il est capable dans une top écurie.

La déclaration de Toto Wolff

Avant toute chose, je souhaite remercier nos fidèles partenaires de Williams pour leur collaboration et leur ouverture d’esprit afin de permettre à George de courir pour Mercedes ce week-end. Les discussions menées avec les équipes de Williams ont été positives et pragmatiques, et ce furent les facteurs clés pour parvenir à un accord. Ce ne sera pas évident pour George de passer de la Williams à la W11, mais il est prêt à courir et dispose d’une connaissance approfondie des pneus 2020 et de leurs performances sur les voitures de cette génération. Nous avons un travail à faire ce week-end, et toute l’attention de nos efforts sportifs se portera sur Valtteri [Bottas] et George afin de maximiser notre capital de points en tant qu’équipe. – Propos relayés par Motorsport

Chez Williams, c’est un autre Britannique qui va suppléer George Russell : Jack Aitken, 25 ans, sera en effet associé à Nicholas Latifi à Sakhir.

Dicodusport


Lire la suite

Formule 1

Romain Grosjean : « J’ai vu la mort arriver »

Tanguy Le Jeune

Publié

le

Romain Grosjean : "J'ai vu la mort arriver"
Photo Réseaux sociaux Romain Grosjean

FORMULE 1 – Deux jours après son horrible crash à Bahreïn, Romain Grosjean s’est livré lors d’une interview accordée à TF1. Il revient notamment sur ses premières pensées après le crash et ce qui l’a poussé à s’extraire de cet intense brasier. 

« Ce n’était pas mon heure »

Alors que le monde de la F1 vivait l’un des plus violents accident de son histoire, Romain Grosjean, lui, tentait de se battre contre les flammes qui ont failli avoir raison de lui. C’était sans compter sur son instinct de survie certainement conditionné par son statut de père de famille. Dans son interview pour TF1, le Français raconte.

Je ne sais pas si le mot miracle existe ou si on peut l’utiliser mais en tout cas ce n’était pas mon heure. Oui, ça m’a paru bien plus long que 28 secondes. […] J’ai pensé à beaucoup de choses, notamment à Niki Lauda, en me disant, ce n’est pas possible, je ne peux pas finir mon histoire en Formule 1 comme ça. Et là pour mes enfants je me suis dit faut que je sorte. J’ai mis les mains dans le feu donc j’ai clairement senti que mes mains étaient en train de brûler sur le châssis et puis j’ai senti que quelqu’un me tirait sur la combinaison donc j’ai compris que j’étais dehors.

Objectif retour en piste Abu Dhabi

Romain Grosjean pense tout de même avoir besoin d’un travail psychologique, lui qui raconte avoir « vraiment vu la mort arriver ». Tel un grand compétiteur, le Français ressent désormais « le besoin de remonter dans la voiture à Abu Dhabi ». En effet, son souhait est de terminer son histoire avec la F1 d’une meilleure manière. Une histoire et une carrière qui, rappelons-le, est forte de 10 podiums et 179 courses. Espérons qu’il puisse participer à un 180ème et dernier Grand Prix de Formule 1, lui qui sera remplacé ce week-end par le Brésilien Pietro Fittipaldi. On lui souhaite un prompt rétablissement, en espérant le revoir fringuant dans son baquet dans moins de deux semaines.

Tanguy Le Jeune


Lire la suite

Formule 1

Lewis Hamilton, positif à la Covid-19, forfait pour le Grand Prix de Sakhir

Nico

Publié

le

Par

Lewis Hamilton forfait pour le Grand Prix de Sakhir
AFP

FORMULE 1 – Mercedes a annoncé ce mardi matin que Lewis Hamilton était positif à la Covid-19. Il va par conséquent manquer le Grand Prix de Sakhir dimanche.

Lewis Hamilton ne remportera pas une 96ème victoire ce dimanche lors du Grand Prix de Sakhir. Positif à la Covid-19, le septuple champion du monde est forfait. Alors que les trois tests qu’il avait fait la semaine dernière étaient négatifs, le Britannique a vu des symptômes apparaître ce lundi et a passé un test qui s’est révélé positif.

L’annonce de Mercedes

Lewis a été testé négatif à trois reprises à la semaine dernière et le dernier de ces tests a eu lieu dimanche après-midi, sur le Circuit International de Bahreïn, conformément au programme de test standard. Cependant, au réveil lundi matin,  il a ressenti de légers symptômes et a été informé dans le même temps qu’un contact avant son arrivée à Bahreïn avait été testé positif. Lewis a donc effectué un nouveau test, et le résultat s’est avéré positif. Un second test l’a confirmé. Lewis se met désormais à l’isolement, conformément aux protocoles Covid-19 et aux recommandations des autorités de santé publique à Bahreïn. Mis à part de légers symptômes, il se sent bien et toute l’équipe lui souhaite de se remettre au mieux.

Reste à savoir désormais qui sera le remplaçant de Lewis Hamilton. Les Flèches d’Argent disposent de deux pilotes d’essai : le Belge Stoffel Vandoorne et le Mexicain Esteban Gutiérrez. La piste Nico Hülkenberg n’est pas à exclure.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

Un troisième combat entre Mike Tyson et Evander Holyfield ? Un troisième combat entre Mike Tyson et Evander Holyfield ?
BoxeIl y a 1 heure

Un troisième combat entre Mike Tyson et Evander Holyfield ?

Vingt-trois ans après leur dernier affrontement, Tyson et Holyfield pourraient de nouveau se retrouver face à face sur le ring.

Vendée Globe 2020 : le classement de la course Vendée Globe 2020 : le classement de la course
Vendée Globe 2020Il y a 2 heures

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

VOILE - Découvrez le classement en temps réel du Vendée Globe 2020, la 9ème édition de la course autour du...

CyclismeIl y a 2 heures

Cyclisme – Transferts 2020/2021 : le tableau du mercato

Cyclisme 2020/2021 - Retrouvez toutes les rumeurs ainsi que les transferts du mercato des équipes UCI WorldTeam, mais aussi des...

Biathlon - Coupe du monde : le programme complet de Kontiolahti Biathlon - Coupe du monde : le programme complet de Kontiolahti
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 3 heures

Biathlon – Coupe du monde : le programme complet de Kontiolahti

BIATHLON - COUPE DU MONDE 2020-2021 - La saison se poursuit ce jeudi, avec une deuxième étape à Kontiolahti (Finlande)....

Biathlon - Kontiolahti : notre pronostic pour le deuxième sprint femmes Biathlon - Kontiolahti : notre pronostic pour le deuxième sprint femmes
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 3 heures

Biathlon – Kontiolahti : notre pronostic pour le deuxième sprint femmes

COUPE DU MONDE DE BIATHLON – KONTIOLAHTI – Troisième course de la saison pour les dames, avec un deuxième sprint...

NBAIl y a 7 heures

NBA : Les Rockets et les Wizards s’échangent Russell Westbrook et John Wall !

NBA – C’est une rumeur qui était sortie il y a quelques semaines, mais avait disparue depuis. Finalement, un coup...

Carnet noir : Valéry Giscard d'Estaing est mort Carnet noir : Valéry Giscard d'Estaing est mort
Carnet noirIl y a 12 heures

Carnet noir : Valéry Giscard d’Estaing est mort

Il a été président de la République entre 1974 et 1981. Amateur de sport, de tennis, de chasse et de...

Biathlon - Kontiolahti - La startlist du deuxième sprint femmes Biathlon - Kontiolahti - La startlist du deuxième sprint femmes
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 15 heures

Biathlon – Kontiolahti : la startlist du deuxième sprint femmes

COUPE DU MONDE DE BIATHLON – KONTIOLAHTI – Découvrez la startlist du deuxième sprint femmes de Kontiolahti (Finlande). Départ prévu...

Biathlon - Kontiolahti : notre pronostic pour le deuxième sprint hommes Biathlon - Kontiolahti : notre pronostic pour le deuxième sprint hommes
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 16 heures

Biathlon – Kontiolahti : notre pronostic pour le deuxième sprint hommes

COUPE DU MONDE DE BIATHLON - KONTIOLAHTI - Troisième course de la saison 2020-2021 pour les hommes, avec un deuxième...

Biathlon - Kontiolahti : la startlist du deuxième sprint hommes Biathlon - Kontiolahti : la startlist du deuxième sprint hommes
Coupe du monde de biathlon 2020-2021Il y a 16 heures

Biathlon – Kontiolahti : la startlist du deuxième sprint hommes

COUPE DU MONDE DE BIATHLON – KONTIOLAHTI – Découvrez la startlist du deuxième sprint hommes de Kontiolahti (Finlande). Départ prévu...

Advertisement

Sondage

Dans la légende, Lewis Hamilton a-t-il dépassé Michael Schumacher ?

Vendée Globe 2020

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés