Nous suivre

Coupe du monde 2018

Iran – Portugal (1-1) : les 5 choses à retenir

Publié

le

Le Portugal concède le match nul face à l’Iran dans cette dernière rencontre du groupe B et se qualifie pour les 8èmes de finale. Voici ce qu’il faut retenir du match.

Le bijou de Quaresma

Ricardo Quaresma, le joueur de Besiktas, a illuminé la première mi-temps de ce match avec un extérieur du pied droit dans la lucarne opposée du gardien adverse. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore très bien , le Portugais est un habitué de ce genre de buts, regardez plutôt celui-ci 👇

Les Portugais peu inspirés

Offensivement, les Portugais, comme contre le Maroc, ont manqué d’inspiration. A trop vouloir chercher Cristiano Ronaldo, le Portugal n’a pas vraiment de fond de jeu et a eu beaucoup de mal à créer des situations dangereuses. Il faudra rendre une copie plus propre dans ce secteur pour espérer aller loin dans cette Coupe du monde.

L’Iran n’aura pas démérité…

Comme dans chacun de leurs matchs, les Iraniens ont été accrocheurs et n’auront pas démérité. Même s’ils ne sont pas les meilleurs joueurs individuellement, leur force collective leur a permis de faire une nouvelle prestation correcte. Une victoire contre le Maroc, un nul contre le Portugal et une courte défaite contre l’Espagne, ils sortent de cette compétition la tête haute.

… mais avec une attitude plus que limite sur le terrain

Le gros point noir, c’est leur attitude sur le terrain qui aura été vraiment très borderline. Que ce soit le gardien qui pousse violemment son propre défenseur, plusieurs joueurs qui s’en sont pris avec véhémence à l’arbitre ou d’autres qui ont secoué Quaresma quand il était au sol, tous n’ont pas brillé par leur attitude, dommage.

L’Uruguay pour le Portugal

A cause de ce match nul, conjugué à celui de l’Espagne, le Portugal termine deuxième de son groupe et se qualifie pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Les Portugais affronteront donc l’Uruguay, vainqueur de la Russie et qui termine premier de sa poule. La rencontre aura lieu samedi 30 juin à 20 heures à Sotchi.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une