Nous suivre

Basket-ball

Jeep Elite : L’ASVEL de Thomas Heurtel et Moustapha Fall désosse Monaco

Maxime Cazenave

Publié

le

Jeep Élite : L’ASVEL valide un douzième succès consécutif en maîtrisant Cholet
Photo Icon Sport

En déplacement à l’Astrobal, Monaco a explosé en deuxième mi-temps face à l’ASVEL. Martyrisé par le duo Thomas Heurtel-Moustapha Fall, le leader de Jeep Elite s’incline lourdement pour la deuxième fois consécutive, 92-68.

C’est la grande affiche du week-end en Jeep Elite ! Leader du championnat, l’AS Monaco, récent vainqueur de l’Eurocup, se déplace sur le parquet d’un ASVEL sur une excellente dynamique depuis sa défaite à Strasbourg. De son côté, l’ASM se doit de réagir après avoir chuté à Dijon pour ne pas mettre en danger sa première position.

Lessort-Fall, duel de golgoths sous le cercle

Comme bien souvent, l’ASVEL débute la partie en pilonnant la raquette adverse en profitant de l’avantage de taille de Moustapha Fall sur Mathias Lessort. Le pivot lyonnais fait la chanson en début de rencontre et permet à son équipe de prendre l’avantage. En dehors de ça, cela reste plutôt brouillon et Monaco parvient à rester dans la partie en trouvant progressivement son rythme.

Le match prend alors une autre dimension en terme d’intensité défensive, à l’image d’un énorme chasedown block de Guerschon Yabusele (17 points) sur Wilfried Yeguete. Les pertes de balle s’accumulent de part et d’autres, et la réussite est également en berne. La bataille dans la raquette est énergique avec notamment un Mathias Lessort (14 points) de plus en plus bestial. Cela entraîne de nombreuses fautes, notamment pour Faye Fall, déjà à 4 avant même la mi-temps. En délicatesse avec le tir à 3 points, l’ASVEL peut alors compter sur Thomas Heurtel pour ouvrir son compteur. Cela leur permet de repartir aux vestiaires en étant légèrement devant des Monégasques (37-35) qui gaspillent trop de cartouches (12 pertes de balle).

Thomas heurtel mène la danse

Sur une bonne dynamique, Thomas Heurtel (25 points à 9/11 au tir, 8 passes) va alors commencer un véritable one-man-show en distribuant les caviars à la volée. Moustapha Fall se gave et compile un énorme double-double (27 points, 10 rebonds) en marchant sur la raquette de l’ASM. Cette dernière ne met que 3 petits points en l’espace de cinq minutes, et voit son retard progressivement s’envoler. La faute encore à un Heurtel absolument intenable qui se met à accumuler les points en plus des passes.

Monaco est totalement KO, et n’arrive pas à trouver la solution face au pick’n’roll adverse. Yabusele et Fall continuent à matraquer à l’intérieur avant que David Lighty (9 points) ne se mette en route pour sceller l’issue de la rencontre à cinq minutes du coup de sifflet final. Monaco ne revient pas malgré la mise en route tardive de Brandon Frazier (8 points), et s’incline lourdement, 92-68. Brouillon en attaque face à une défense lyonnaise solide, l’ASM s’est fait dominer physiquement et s’incline logiquement. Solides premiers il y a encore quelques jours, les Monégasques voient ainsi leurs poursuivants, dont l’ASVEL, se rapprocher dangereusement. Pour couronner cette mauvaise après-midi, Mathias Lessort est sorti en boitant en fin de partie, ce qui pourrait être un coup dur si l’international français venait à être absent.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une