Nous suivre

Basket-ball

Jeep Elite : Ce qu’il faut retenir de la soirée du jeudi 20 mai

Publié

le

Jeep Elite : Ce qu’il faut retenir de la soirée du jeudi 20 mai
Photo Icon Sport

Quatre matchs étaient au programme en Jeep Élite. Aucune surprise n’est à noter, les favoris qu’étaient Monaco, Dijon, l’ASVEL et Nanterre se sont imposés avec plus ou moins de difficulté. L’Élan Béarnais effectue de son côté une mauvaise opération en bas de tableau. Cette journée a également permis de revoir du public dans les différentes salles de France.

Le podium du championnat assure

Leader de Jeep Elite, Monaco n’a pas eu un match facile. En déplacement au Mans, les Monégasques se font cueillir à froide dans le premier quart en se prenant une avalanche de points (35 points). Malgré tout, l’ASM réagit rapidement pour revenir à une petite unité à l’aube de la deuxième mi-temps. Valeureux, le MSB s’accroche derrière le duo Valentin Bigote (16 points) – Vitor Brown (15 points, 8 rebonds). Malheureusement, le dernier quart-temps est un véritable supplice. Monaco passe la seconde et matraque une équipe mancelle impuissante (30-8 en 10 minutes). Avec 24 points dont un très joli 6/10 derrière l’arc, Dee Bost a été comme bien souvent déterminant.

Pour sa part, Dijon a également dû batailler. Opposée au CSP Limoges, la JDA avait pris la rencontre par le bon bout en profitant de la maladresse limougeaude pour passer un terrible 19-5 dans le premier acte. A la lutte pour une place en Play-Offs, Limoges n’a pas abdiquée, et est parvenu à revenir avant la mi-temps. Auteur de 22 points à 8/11, Nicolas Lang a été un véritable poison pour la défense dijonnaise. Cependant, le 2e du championnat a fait la différence dans le troisième quart avant de gérer son avantage jusqu’au bout du match. Ils l’emportent ainsi 75-70 avec 16 points de Simon Chase. De son côté, l’ASVEL s’est également imposé face à une SIG privée de ses deux meilleurs joueurs offensifs, 87-75.

Pau-Orthez explose totalement à Nanterre

Sorti de la zone rouge grâce à trois victoires en quatre rencontres, Pau-Orthez pouvait prendre une très grande bouffée d’air en cas de victoire à Nanterre. Mais le champion de France 2013 avait d’autres intentions. C’est ainsi un cinglant 9-0 que l’Elan Béarnais se prend en pleine face d’entrée. Ils ne seront alors plus jamais vraiment dans le match. Toujours à au moins dix points, de la JSF, ils vont totalement se désunir dans le dernier quart en prenant un énorme éclat (30-7). Malgré Justin Bibbins (17 points, 6 passes) et Petr Cornelie (16 points), Pau-Orthez n’a pu rien faire.

Avec un pourcentage de réussite insolent (67%), les joueurs de la JSF ont soigné leurs statistiques. Isaia Cordinier, fraîchement sélectionné en qualité de réserviste en Équipe de France s’est offert un double-double (20 points, 11 rebonds). Trois autres joueurs terminent avec au moins 18 points : Johnny Berkhanemeskel (21 points), Brock Motum (21 points) et Chris Warren (18 points). Nanterre prend ses distances avec la zone de relégation, et repousse un concurrent direct deux victoires plus loin.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une