Nous suivre

Basket-ball

Jeep Élite : Ce qu’il faut retenir de la soirée du mardi 1er juin

Maxime Cazenave

Publié le

Jeep Élite : Ce qu’il faut retenir de la soirée du mardi 1er Juin
Photo Icon Sport

Il s’est passé des choses en Jeep Élite ce mardi ! Trois rencontres étaient au programme, toutes avec des enjeux bien définis. Battu en Champagne, Monaco voit son avance en tête du championnat se rétrécir, tandis que Paris Lee et Orléans intègrent le Top 8. De son côté, Boulazac a perdu à Limoges, et est officiellement relégué en Pro B.

L’AS Monaco se fait surprendre par le Basket Champagne

La rencontre part sur des bases très élevées. Si l’ASM prend la partie par le bon bout en menant très rapidement 8-2, le Basket Champagne réagit après un temps mort de Cédric Heitz. Le rythme est très intense et les deux équipes profitent d’une excellente adresse (58 % pour le Basket Champagne, 66 % pour l’ASM) pour offrir un très beau spectacle aux spectateurs présents dans les travées du complexe Coubertin. Dominic Waters (14 points), Marvin Clark (16 points) et Junior Mbida (12 points) portent leur équipe avec chacun plus de dix points en première période pour rester aux basques du leader du championnat après 20 minutes, 49-50.

On pense alors que les Monégasques peuvent faire le break à n’importe quel moment grâce à leur effectif pléthorique. Mais Chalons-Reims ne baisse pas d’intensité et de niveau. Aucune des deux équipes ne prend l’ascendant, et l’issue de cette rencontre se joue alors dans le money-time. Grâce à un shoot derrière l’arc de Travis Leslie (13 points), puis des réussites d’un excellent Gani Lawal (22 points, 8 rebonds) et de Mathieu Gauzin (12 points, 10 passes), les Champenois font la différence. Monaco rate ses derniers shoots et laisses filer quelques lancers francs, s’inclinant 98-92 malgré les 24 points de Rob Gray. Une défaite qui fait mal puisque la Roca Team n’a désormais plus qu’une seule défaite de moins que la JDA et L’ASVEL en tête de classement. Le Basket Champagne a de son côté quasiment validé son maintien.

Orléans intègre le Top 8 en éjectant Le Mans

La rencontre est très serrée entre Le Mans et Orléans, deux équipes au coude à coude en milieu de classement. Personne ne parvient à faire la différence même si le MSB montre une belle adresse dans le périmètre. L’OLB s’accroche en ayant des réussite régulières derrière l’arc, mais aussi en imposant une défense agressive symbolisée par de nombreux contres et interceptions. Paris Lee domine alors la partie et part sur des bases folles en compilant 16 points et 6 passes alors que son équipe mène d’un petit point à la pause.

L’OLB finit par creuser un premier écart en fin de troisième quart-temps (+11). Dans un match extrêmement serré, ce petit coup de collier sera suffisant pour assurer la victoire avec une bonne gestion jusqu’à la fin. Parti sur des très bonnes bases, Paris Lee boucle son festival en terminant avec un énorme double-double (29 points, 13 passes), le tout en ayant disputé 39 des 40 minutes. Si Valentin Bigotte a également réalisé un double-double de qualité (23 points, 10 passes) côté manceau, cela n’est pas suffisant. Le MSB perd donc sa place dans le Top 8 au profit d’Orléans dans une lutte très serrée pour les places en Play-Offs.

Le CSP Limoges expédie Boulazac en Pro B

Cette soirée est d’ailleurs totalement à oublier pour ce dernier puisque Limoges a fait le boulot en se défaisant de la lanterne rouge, Boulazac, pour s’emparer de la 7e place. Favori logique, le CSP n’a pas tremblé alors que la BBD a dû faire sans John Flowers, resté en Dordogne après avoir été contrôlé positif au Covid avant de partir dans le Limousin. Mené à la pause devant son public de Beaublanc, il a su réagir pour reprendre l’avantage en fin de troisième quart-temps, avant de gérer confortablement son avantage au score jusqu’au bout de la partie. Jerry Boutsiele a été déterminant dans ce succès en réalisant un double-double prolifique (27 points, 10 rebonds), tout en battant son record de points.

Le BBD n’a pas été en capacité de réagir et essuie son 25e revers de la saison, malgré les 19 points de Mouphtaou Yarou, et trois bons premiers quarts-temps. Avec cinq défaites de retard sur le 16e Roanne, qui doit encore affronter le 17e Chalon-sur-Saône (également à cinq défaites), Boulazac ne peut mathématiquement plus recoller à la 16e place. Le club périgourdin est donc officiellement relégué en Pro B.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une