Nous suivre

Actualités

Jeux Paralympiques : Cécile Hernandez et Benjamin Daviet en piste

Publié le

Avec 13 médailles, la délégation tricolore a d’ores et déjà fait mieux qu’à Sotchi. A trois jours de la fin des Jeux Paralympiques, Cécile Hernandez et Benjamin Daviet ont l’occasion de gonfler ce bilan déjà plus que positif.

A partir de 2h30 : Snowboard – Banked slalom, femmes et hommes

Après sa médaille de bronze lors du snowboard cross, Cécile Hernandez arrive sur le banked slalom avec la ferme intention de prendre sa revanche dans la catégorie « SB-LL1 ». Car la Catalane garde un goût amer après sa troisième place, lié à des problèmes techniques. Face à elle, quatre concurrentes qu’elle connaît très bien, avec notamment l’Américaine  Brenna Huckaby, championne paralympique lundi sur le cross.

Chez les hommes, dans la catégorie « SB-UL », Julien Roulet tentera d’effacer la déception de son élimination lors des quarts de finale en snowboard cross. Le Vitrollais avait été sorti par le futur médaillé d’or, l’Australien Simon Patmore. S’il n’a encore jamais réalisé de podium mondial, les Jeux Paralympiques sont la meilleure des occasions pour y parvenir une première fois.

Femmes catégorie « SB-LL1 »  :

1er run -> 2h30
2ème run -> 3h42
3ème run -> 5h13

Hommes « SB-LL1 » :

1er run -> 2h45
2ème run -> 3h57
3ème run -> 5h13

A partir de 5h : Biathlon – 15km individuel, hommes

Benjamin Daviet sera de nouveau sur le pont dans la catégorie « debout », après avoir fait l’impasse sur le sprint classique en ski de fond. Le skieur du Grand-Bornand arrivera donc plus frais et fort de ses deux titres déjà acquis à Pyeongchang. Champion du monde en titre dans cette épreuve du 15km individuel, le Français aura encore l’Ukrainien Ihor Reptyukh comme adversaire numéro un. Le triplé reste plus que jamais réalisable.

Enfin, dans la catégorie « déficients visuels », Thomas Dubois, accompagné de Bastien Sauvage et Anthony Chalençon, guidé par Simon Valverde tenteront de donner du fil à retordre à l’armada ukrainienne. Surprise en vue pour nos Tricolores ?

Hommes « debout » :

-> 5h

Hommes « déficients visuels » :

-> 6h50

Flo Ostermann

 

 


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une