Nous suivre

JO Paris 2024

JO Paris 2024 : Aït-Saïd, Neveu, Fegue, 8 nouveaux athlètes français sélectionnés

Etienne Goursaud

Publié le

JO Paris 2024 Aït-Saïd, Neveu, Fegue, 8 nouveaux athlètes français sélectionnés
Photo Icon Sport

JEUX OLYMPIQUES DE PARIS 2024 – Le CNOSF vient de valider la sélection de 8 nouveaux athlètes qui tenteront de décrocher une médaille à Paris. Le canoë-kayak, la gymnastique et l’haltérophilie sont concernés.

Samit Aït-Saïd verra Paris

Héros malheureux des JO de Rio en 2016, où il avait subi une terrible fracture lors de son épreuve, Samir Aït-Said, un des sportifs les plus emblématiques en gymnastique, verra bien les Jeux de Paris 2024. Il fait partie, avec Hélène Karbanov (alignée sur la gymnastique rythmique dans le concours individuel) des deux gymnastes qui se sont vu qualifiés pour cet été. À 34 ans, le champion d’Europe mais aussi médaillé de bronze en 2019, sur les anneaux, sera aligné sur cette même épreuve. Pour, sans doute, un des derniers grands défis de sa carrière.

Boris Neveu, 16 ans après son premier titre mondial

L’équipe de France de canoë-kayak continue de s’étoffer, avec deux nouveaux athlètes sélectionnés pour Paris 2024. Il s’agit d’Angèle Hug (23 ans), médaillée de bronze européenne par équipes, en 2021, qui sera alignée là sur l’épreuve du kayak cross. Boris Neveu, 38 ans et un des plus grands palmarès du canoë-kayak français (12 médailles aux championnats du monde, dont trois titres, notamment en K1), verra Paris. Il sera également aligné en kayak cross, 18 ans après sa première médaille mondiale.



Quatre nouveaux noms en Haltérophilie

Dora Tchakounté (-59kg) 4e des JO 2020, Marie-Josèphe Fegue (71 kg) six fois championne d’Europe, Bernardin Kingue Matam (-73 kg) double champion d’Europe et Romain Imadouchène (-89 kg) champion d’Europe et du monde en 2022, rejoignent eux Paris 2024 et renforcent la « team » de l’haltérophilie française.

Journaliste et amoureux de sport. Ancien footballeur reconverti athlète quand ses muscles le laissent tranquille. Elevé à la sauce des exploits de Thomas Voeckler en 2004, du dernier essai de légende de Eunice Barber à la longueur lors des championnats du monde d'athlétisme de 2003 mais aussi Zidane, Omeyer et Titou Lamaison.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *