Nous suivre

Basket-ball

JO Tokyo 2020 – Basket-ball : Les notes des Bleus face aux États-Unis

Publié

le

JO Tokyo 2020 - Basket-ball : Les notes des Bleus face aux États-Unis
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – BASKET-BALL – L’équipe de France remporte une victoire historique à bien des égards face aux États-Unis. Voici les notes des Bleus pour leur premier match sur ces Jeux Olympiques.

Batum (6,5) : Palmarès du match de Nicolas Batum : une passe décisive dans le dos digne de Magic Johnson et un shoot important à 3 minutes de la fin. C’est à peu près tout. Au moins, il a fluidifié le jeu avec ses passes. C’est déjà ça.

Yabusele (6,5) : Il a le rôle dont personne ne veut, mais qui est si important dans une équipe. Une belle présence dans la raquette en attaque, et il a pris des coups en défense. Heureusement qu’il mesure 2 mètres cubes pour résister à tout ça.

Gobert (8,5) : Gobert a fait du Gobert. Une tour de contrôle en défense et des paniers faciles en attaque (14 pts). Il a mis ses lancers au meilleur moment, dans le money-time, alors qu’il était à 1/4 auparavant. Les Américains le connaissent bien et ont toujours autant peur d’attaquer sur lui. Quel plaisir que cet homme soit Français.

Fournier (9) : Quel match ! Le patron offensif de l’équipe, avec 28 points à des bons pourcentages. Qu’on mette des cheveux sur le crâne de cet homme, il le mérite. Un peu de déchets dans son jeu par moment, mais comment lui en vouloir. Sans lui, on ne dépasserait pas les 50 points par match.

Nando De Colo (7) : L’impression que Nando a eu les mains moites en début de match, en étant bien trop timide en attaque. Puis il s’est lâché. Ses shoots ont fait beaucoup de bien (13 pts). Même chose pour ses passes décisives (5). Il finit avec le meilleur +/- de son équipe. On sent cependant qu’il n’a pas l’habitude d’être défendu par des joueurs NBA.

Vincent Poirier (6,5) : On ne s’attendait pas à le voir rentrer. Encore moins pour former une line-up de deux pivots aux côtés de Rudy Gobert. Il a pourtant été très utile avec un +/- de +12 en 10 minutes. Poirier a donc apporté du jus à son équipe… Il a permis à celle-ci de se refaire la cerise… Ok désolé, on arrête.

Thomas Heurtel (3,5) : C’est compliqué en défense pour Thomas Heurtel quand même. Comme l’impression que les Américains attaquent contre leur petit frère. Et en attaque, c’est pas beaucoup mieux. Rétablis-toi vite Frank Ntilikina s’il te plaît.

Moustapha Fall (6,5) : Le plus grand athlète français de ces Jeux Olympiques a fait parler sa taille. Il a parfaitement exploité ses mismatchs en attaque et a réalisé de bons close-outs en défense.

Timothé Luwawu-Cabarrot (4) : Un 3&D qui ne met pas ses tirs à 3 points, c’est compliqué. On sait qu’il peut faire mieux, ça viendra, on a confiance.

Coach Vincent Collet (9,5) : Des excellentes rotations défensives. En attaque, on fait tourner la balle pour laisser des mismatchs et des dunks faciles pour les pivots. Si cette victoire est avant tout une victoire collective, c’est grâce à lui. Des choix osés comme la line-up avec deux pivots digne des années 1990. Le pire, c’est que ça a marché.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une