Nous suivre

JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 : les bonnes et les mauvaises surprises de la délégation tricolore

Publié

le

JO Tokyo 2020 les bonnes et les mauvaises surprises de la délégation tricolore
Photos Icon Sport

JO TOKYO 2020 – Les Jeux Olympiques voient toujours des surprises. Certains sportifs ont brillé sans être attendus, d’autres étaient favoris mais sont repartis sans médaille. Au lendemain des JO de Tokyo, Dicodusport fait le point sur les révélations et les déceptions tricolores.

Les médaillés inattendus ou presque

Volley hommes

Placés dans le groupe de la mort avec le Brésil, la Russie et les Etats-Unis, les Bleus n’avaient pas la tâche facile. Une qualification inédite en quarts de finale était espérée, mais les Français ne se sont pas arrêtés là. Ils ont d’abord éliminé la Pologne en quarts, avant de battre  l’Argentine en demi-finale pour s’assurer une médaille. En finale, ils sont sortis vainqueur d’un formidable match en cinq sets contre les Russes pour être sacrés champions olympiques. Un incroyable parcours pour une équipe de dingue.

Romain Cannone

On attendait Yannick Borel, on a eu Romain Cannone. Quelle performance du natif de Boulogne-Billancourt ! Classé à la 47ème place au classement mondial avant les JO, l’épéiste a déjoué tous les pronostics pour remporter la médaille d’or lors de ses premiers Jeux Olympiques, à 24 ans. Inconnu du grand public à Tokyo, il devra supporter un nouveau statut à Paris en 2024.

Luka Mkheidze

Il a lancé le compteur des médailles côté bleu. Il en obtient une en bronze en judo, dans la catégorie -60 kg. Dès le premier tour, il impressionne en sortant le champion d’Europe Francisco Garrigos, avant de terrasser Artem Lesiuk. Il sort ensuite contre le Taïwanais Yung Wei Yang au terme d’un combat très physique, mais le Tricolore fait preuve de ressources et s’impose en petite finale contre Kim Won-jin. Sa ténacité a payé !

Althéa Laurin

Pour ses premiers Jeux Olympiques, la taekwondoïste a glané une remarquable médaille de bronze. Eliminée en demi-finale par Milica Mandic, elle a montré beaucoup d’abnégation et de caractère pour se remobiliser et s’imposer face à Aminata Charlène Traoré. A 19 ans, elle peut sereinement envisager l’avenir.


Les favoris à la trappe

Le VTT féminin

On avait les deux favorites, mais on repart bredouille. Loana Lecomte et Pauline Ferrand-Prévot ont été battues par un trio de Suissesses dans une course étonnante. La première a sûrement été déstabilisée par l’enjeu, elle qui a remporté toutes les courses au format olympique de la saison, dont quatre Coupe du monde. La seconde était bien avant de tomber et d’abandonner toute chance de médaille. Mais ce n’est que partie remise : elles seront toutes les deux au rendez-vous de Paris 2024 !

Benjamin Thomas

S’il a décoché en belle médaille de bronze en course de l’Américaine avec Donavan Grondin, Benjamin Thomas était le grand favori de l’Omnium, dans la peau du champion du monde en titre. Cependant, le Tricolore, champion de France en titre du contre-la-montre, échoue au bout du suspense et termine au pied du podium, prenant une décevante quatrième place.

Vincent Luis

Il était parmi les favoris pour l’or, mais Vincent Luis est passé à côté de sa course. Sûrement touché par la chaleur, le Français, double champion du monde en titre, termine treizième de l’épreuve, loin de ses standards. Il expliquera après l’arrivée qu’il n’avait simplement pas de bonnes jambes en plus de s’être blessé au mollet peu avant la course.

Marc-Antoine Olivier

Le nageur nourrissait de grands espoirs sur le 10 kilomètres nage libre. Bien parti avec les autres prétendants à la médaille, le natif de Denain a craqué en fin de course pour passer l’arrivée en sixième position. Déçu par une place qui ne reflète pas ses ambitions, il pourra se rattraper à Paris.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis août 2018 - Passionné de sport depuis tout petit, je me suis logiquement tourné vers le journalisme sportif depuis août 2018. Grand supporter des Girondins, je suis aussi un fan de football. Je pratique le tennis et suis l'actualité de la petite balle jaune. En juillet, vous risquez de me croiser sur les routes du Tour.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une