Nous suivre

Cyclisme

JO Tokyo 2020 – Cyclisme sur route : Richard Carapaz remporte le titre olympique

Publié

le

Cyclisme - JO Tokyo 2020 - Cyclisme sur route : Richard Carapaz remporte le titre olympique
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – CYCLISME SUR ROUTE – 234 kilomètres étaient au programme de la course olympique masculine sur route avec un parcours sélectif au pied du Mont Fuji. Sorti à 6 kilomètres du terme, Richard Carapaz (Équateur) a remporté le titre devant Wout Van Aert (Belgique) et Tadej Pogacar (Slovénie).

L’échappée matinale prend le large

D’abord, dès les premiers kilomètres de course, 8 coureurs ont formé l’échappée matinale avec Elchin Asadov (Azerbaïdjan), Orluis Aular (Venezuela), Paul Daumont (Burkina Faso), Nic Dlamini (Afrique du Sud), Eduard Grosu (Roumanie), Michael Kukrle (République tchèque), Polychronis Tzortzakis (Grèce) et Juraj Sagan (Slovaquie). Le peloton a vite laissé monter l’écart jusqu’à 13 minutes avant que Greg Van Avermaet (Belgique) s’est placé à l’avant du peloton pour contrôler l’écart.

Tristan De Lange (Namibie) est sorti seul en contre à 172 kilomètres de l’arrivée. Mais, voyant l’écart monter à 20 minutes, Jan Tratnik (Slovénie) est venu donner un coup de main dans la poursuite. Puis, à l’avant de la course, Elchin Asadov, Eduard Grosu et Paul Daumont ont été distancés dans la première portion montante de la journée alors que De Lange a été repris par le peloton après l’ascension du Doushi Road.

Les nations favorites assument la poursuite

Par la suite, les 5 hommes de tête ont abordé les pentes du Fuji Sanroku avec 13 minutes 40 d’avance sur le peloton. Malheureusement pour les fuyards, leur avance a fortement diminué dans ce col de plus de 14 kilomètres puisqu’ils ont basculé avec 5 minutes 10 d’avance au sommet. Dans le peloton, Giulio Ciccone (Italie) a haussé le rythme provoquant notamment la mise en difficulté d’Alejandro Valverde (Espagne). Le vétéran espagnol a fait son retour dans le peloton grâce à la descente mais a été définitivement lâché plus tard.

Après le premier passage sur la ligne, Dlamini et Sagan ont été lâchés par leurs compagnons d’échappée tandis qu’au sein du peloton, l’équipe de France a pris les choses en main. Les échappés matinaux ont été avalés avant le deuxième passage sur la ligne.

Le juge de paix fait la sélection

Ensuite, les Italiens ont imposé un gros tempo avant le pied du Mikuni Pass. Dans cette terrible ascension de près de 7 km à plus de 10 % de moyenne, la sélection s’est effectuée par le tempo de Tiesj Benoot et de Mauri Vansevenant. Mais, Tadej Pogacar (Slovénie) a porté une violente attaque avec dans son sillage Brandon McNulty (États-Unis) et Michael Woods (Canada). Cependant, dans la seconde moitié de l’ascension, Michal Kwitakowski (Pologne), Alberto Bettiol (Italie), Rigoberto Uran (Colombie) et Richard Carapaz (Équateur) ont réussi à faire la jonction. Puis, Wout Van Aert (Belgique), David Gaudu (France), Bauke Mollema (Pays-Bas) et Jakob Fuglsang (Danemark) ont fait de même sur le sommet.

Dans la descente, Maximilian Schachmann (Allemagne) et Adam Yates (Grande-Bretagne) sont revenus dans le groupe de tête où de nombreuses attaques ont eu lieu. L’attaque décisive a eu lieu avant le Kogasaka Pass avec Richard Carapaz (Équateur) et Brandon McNulty (États-Unis). Dans le groupe de poursuivants, la chasse n’était pas organisée.

Richard Carapaz se débarrasse de McNulty

À 6 kilomètres de l’arrivée, dans une petite montée, Carapaz s’est envolé après une puissante attaque et a laissé sur place l’Américain. En souffrance, McNulty est repris par le groupe de chasse où Wout van Aert et Tadej Pogacar ont assumé le plus important du travail.

Finalement, Richard Carapaz (Équateur) s’est imposé en solitaire sur le Circuit de Fuji. À la photo-finish, à 1’07, Wout Van Aert (Belgique) a pris la médaille d’argent devant Tadej Pogacar (Slovénie). David Gaudu (France) a fini 7e.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une