Nous suivre

Handball

JO Tokyo 2020 – Handball : Les Bleus s’imposent sans trembler contre l’Argentine

Publié

le

JO Tokyo 2020 - Handball : Les Bleus s'imposent sans trembler contre l'Argentine
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – HANDBALL – Pour leur entrée en lice dans la compétition, les Bleus affrontaient l’Argentine dans un match où le droit à l’erreur n’était pas permis. Il faut dire que le groupe de l’équipe de France est corsé. Après une bonne entame de match, les coéquipiers de Michaël Guigou ont largement pris les rênes dans la seconde période pour s’imposer 33-27. Prochain duel lundi contre le Brésil qui, de son côté, s’est incliné contre la Norvège.

Entrée en matière parfaite

C’est un début de tournoi parfait qu’ont proposé les handballeurs tricolores. Rapidement, ils font le break pour mener 3-0. Les Argentins ne cessent de se heurter à la défense française et les deux minutes de suspension de Diego Simonet en début de rencontre n’ont pas aidé. Surtout qu’en face, Vincent Gérard a coché la case Jeux Olympiques et est en forme. Grâce à lui notamment, l’Argentine n’inscrit son premier but qu’après sept minutes de jeu. L’équipe de France aussi connaît son lot de suspensions, mais contrairement à l’adversaire du soir, la défense tient dans ces moments-là.

Et offensivement, ça suit aussi avec Nedim Remili, auteur de quatre réalisations en première période, et Dika Mem avec ses trois. La formation de Guillaume Gille monte même l’écart à 12-7 mais à l’approche de la pause, ça se complique. Après avoir mené de cinq buts, les Bleus maintiennent les Argentins à seulement deux petites longueurs à la mi-temps (12-10).

Un condensé de réussite

A l’image de la première période, l’Argentine se retrouve rapidement en infériorité numérique au retour des vestiaires. L’équipe de France en profite et, suite à un nouvel arrêt de Vincent Gérard (31% à 8/26 à la fin du match) complété par un but de Valentin Porte, mène 17-13. Puis après sept minutes de jeu en seconde mi-temps, le gardien tricolore tire dans les cages argentines vides, la balle rebondit alors sur la barre transversale et termine dans les mains de Ludovic Fabregas qui n’a plus qu’à conclure, ça en deviendrait presque insolent.

Les Bleus déroulent et inscrivent dix buts en autant de minutes, augmentant ainsi leur avance jusqu’à 22-14. L’attaque française brille avec pas moins de cinq joueurs à 100% de réussite dont un excellent 7/7 pour Melvyn Richardson. Les Argentins ne sont jamais parvenus à revenir au score et s’inclinent donc 33-27. Espérons que le match de lundi soit aussi complet, car après une défaite contre la Norvège, nul doute que le Brésil jouera aussi sa peau.

À lire aussi


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une