Nous suivre

JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 – Judo : Clarisse Agbegnegnou est championne olympique

Jordane Mougenot-Pelletier

Publié le

Jeux - JO Tokyo 2020 - Judo Clarisse Agbegnegnou est championne olympique
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – JUDO -63kg – Clarisse Agbegnenou était opposée à Tina Trstenjak en finale des -63 kg. Le remake de la finale de Rio en 2016 a finalement profité à la Française. Clarisse Agbegnenou apporte sa 6ème médaille à la France, la 2ème en or.

Elle a dit ce qu’allait faire et elle a fait ce qu’elle avait dit. Judokate française la plus titrée de l’histoire, Clarisse Agbegnenou marque de son empreinte encore un peu plus le sport français. Aujourd’hui, face à Tina Trstenjak elle est devenue championne olympique des moins de 63 kg.

Très affectée par le report des JO de Tokyo, la Française venait au Japon avec une hargne sans pareil. Porte-drapeau, beaucoup d’espoirs reposaient sur ses épaules. Elle avait assumé son rôle de leader tout au long de la journée en se qualifiant sans trembler pour la finale. Celle-ci avait un goût de revanche puisqu’elle devait se disputer contre celle qui à Rio l’avait privée de l’or olympique.

Deuxième médaille d’or française aux JO de Tokyo

Toujours offensive et prête à en découdre, Clarisse Agbegnenou ne s’en est pas laissée compter. Contre la Slovène Tina Trstenjak, elle s’est montrée entreprenante dès les premiers instants de la rencontre. Les deux jeunes femmes ne voulaient du reste pas subir en commençant tambours battants. C’est bien la Française pourtant qui se montrait la plus dangereuse, emmenant et travaillant plusieurs fois son adversaire au sol.

Tina Trstenjak savait qu’elle n’avait rien à gagner à pousser jusqu’au golden score. Elle a bien dû s’y résoudre pourtant, pénalisée de surcroît par 2 shido. Clarisse Agbegnenou n’a pas eu besoin que la Slovène soit éliminée. La Française a inscrit au tableau un waza-ari décisif qui fait d’elle une championne olympique. Le seul titre qui manquait à un palmarès XXL.

A Tokyo, la moisson des médailles du judo français se poursuit donc. Après Amandine Buchard et Sarah-Léonie Cysique en argent et Luka Mkheidze en bronze, voilà donc une médaille d’or. C’est bien la deuxième après celle de Romain Cannone à l’épée. De quoi débloquer le compteur d’une journée terne côté sport tricolore.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis mai 2018 - Dans mon sang coule à la fois le feu des penne à l'arrabiata et la glace du Grand Colombier. Amoureux des belles lettres et des Talking Heads, je supporte un club olympique. Intéressé par les relations qu'entretient le sport avec la société, je m'intéresse autant à Marc Cécillon qu'à Pep Guardiola, à Tonya Harding qu'à Philipp Roth. Enfant des 90's, on ne me fera pas croire qu'il y a eu plus beau à voir depuis Zinédine Zidane, Marco Pantani et Pete Sampras. La béchamel est une invention du diable, la Super Ligue aussi.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une