Nous suivre

JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 – Judo : Sarah-Léonie Cysique est vice-championne olympique

Publié

le

JO Tokyo 2020 - Judo Sarah-Léonie Cysique est vice-championne olympique
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – JUDO – En finale des -57 kg, la Française Sarah-Léonie Cysique était opposée à Nora Gjakova. C’est la Kosovare qui s’impose au terme d’une finale contestée et contestable. Sarah-Léonie Cysique apporte la 4ème médaille à la France. La 2ème d’argent.

Le judo, c’est la voie de la souplesse. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les juges de la finales des -57 kg entre Sarah-Léonie Cysique et Nora Gjakova en ont singulièrement manqué.

Pourtant, la finale entre la Française et la Kosovare avait commencé sur des chapeaux de roue. Surtout pour Sarah-Léonie Cysique. La native de Sarcelles prenait la rencontre à son compte et n’hésitait pas à mettre Nora Gjakova en difficulté. La Kosovare peinait du reste à trouver les solutions et se voyait infliger un shido. La judokate française continuait sur la belle dynamique accumulée contre la Canadienne Klimkait qui lui avait permis d’atteindre la finale. Elle proposait un judo offensif et protagoniste.

Nora Gjakova rentrait mieux dans son match et tentait de plus en plus de contrer Sarah-Léonie Cysique toujours à l’attaque. Les deux combattantes se neutralisaient jusqu’à une attaque de la Kosovare, contrée par la Française qui finit sur la nuque. On voit Cysique se tenir un peu la nuque quelques secondes, les deux femmes sont prêtes à combattre. Hajime ?

La quatrième médaille française aux JO de Tokyo

Non, hansoku-make. Après que les arbitres ont regardé la vidéo, ils donnent victoire à Nora Gjakova. Ils jugent que Sarah-Léonie Cysique a produit une attaque dangereuse (pour elle) en se retrouvant sur la tête et la nuque. Le règlement l’interdit formellement. Les juges ont décidé de l’appliquer à la lettre. Y avait-il possibilité de continuer le combat et de faire preuve d’un peu de souplesse ? Sans doute. Il y a la règle et l’esprit de la règle. Les juges ont décidé de l’appliquer entièrement, ainsi soit-il.

Bien sûr, on imagine et l’on a vu toute la déception de Sarah-Léonie Cysique. La joie aussi de Nora Gjakova. La Française a répondu en larmes aux premières questions de France Télévisions. Elle a confirmé trouver la décision des juges injuste et sans doute peut-on la comprendre si l’on se met à sa place.

Sarah-Léonie Cysique apporte sa 4ème médaille à la France dans ces JO de Tokyo et la deuxième d’argent. Elle confirme la force du groupe judo emmené au Japon après celles d’Amandine Buchard et Luka Mkheidze.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis mai 2018 - Dans mon sang coule à la fois le feu des penne à l'arrabiata et la glace du Grand Colombier. Amoureux des belles lettres et des Talking Heads, je supporte un club olympique. Intéressé par les relations qu'entretient le sport avec la société, je m'intéresse autant à Marc Cécillon qu'à Pep Guardiola, à Tonya Harding qu'à Philipp Roth. Enfant des 90's, on ne me fera pas croire qu'il y a eu plus beau à voir depuis Zinédine Zidane, Marco Pantani et Pete Sampras. La béchamel est une invention du diable, la Super Ligue aussi.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une