Nous suivre

JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 : Record de médailles, premier titre olympique… le bilan des nations

Publié le

JO Tokyo 2020 Record de médailles, premier titre olympique... le bilan des nations
Photos Icon Sport / Visuel Dicodusport

JO TOKYO 2020 – On a beaucoup parlé du duel Chine – États-Unis pour la première place au tableau des médailles et de l’équipe de France. Mais intéressons-nous au bilan des nations étrangères. Record de médailles, pire total, premières médailles ou encore premier titre olympique, on vous dit tout.

Les nations en progression

  • Le Japon

Comment ne pas commencer par le pays hôte ? Les Japonais avaient déjà battu leur record de médailles à Rio, mais ils ont tout explosé cette année. Avec 58 médailles pour 27 titres, ils sont très loin devant les 41 médailles de 2016, ou des 16 titres de 1964 et 2004. En plus de ça, le Japon s’offre la troisième place au tableau des médailles, comme en 1964, et c’était déjà à Tokyo !

  • Les Pays-Bas

Bien aidés par le cyclisme, les Pays-Bas ont réalisé des JO 2020 très solides. Avec un total de 36 récompenses, ils battent de trois unités leur meilleure performance qui datait de 2004. C’est d’ailleurs cette même année que les Bataves avaient atteint la dizaine de médaille d’or pour la dernière fois. Au classement des médailles, ils caracolent au 7ème rang, leur meilleur résultat.

  • L’Italie

On attendait les Transalpins en escrime, c’est finalement en athlétisme qu’ils se sont révélés. Grâce à ses 5 titres olympiques, l’Italie devient la meilleure nation européenne dans la discipline, et la deuxième mondiale. Bloqués à 8 médailles d’or depuis 2008, les Italiens en ont remporté deux de plus cette année. Eux aussi battent le record de médailles obtenues aux Jeux d’été, avec 40 podiums, soit 4 de plus qu’à Rome en 1960.

Des nations se sont aussi distinguées par des records battus. La Nouvelle-Zélande a atteint pour la première fois la barre des 20 médailles. De même pour le Brésil, qui égale par la même occasion son record de titres. Les plus petites nations ont également progressé : le Kosovo et les Fidji ont remporté deux médailles en une seule édition pour la première fois. L‘Inde n’avait jamais remporté autant de récompenses (7).


Les régressions notables

Si la tendance globale est à la progression ou du moins la stagnation de la plupart des pays, certains d’entre eux connaissent le chemin inverse, à savoir un recul inquiétant.

  • L’Allemagne

Depuis sa première participation en tant que pays réunifié (1992), l’Allemagne n’avait jamais remporté moins de 41 médailles et 11 titres. Les 37 médailles et les 10 titres de 2020 constituent donc son pire résultat jamais enregistré. Une tendance qui se confirme au tableau des médailles, avec une 9ème place, alors que les Allemands n’étaient jamais sortis du top 6. Ces derniers se retrouvent même derrière les Pays-Bas et la France, ce qui ne leur était jamais arrivé. Symptomatique d’un essoufflement palpable, une seule médaille (en argent) a été remportée dans les disciplines de lancers en athlétisme, contre 3 en 2016 et 5 en 2012.

  • Le Kazakhstan

Il est vrai, le Kazakhstan n’est pas une grande nation de sport, mais ses résultats n’en sont pas moins en chute libre. Après son meilleur bilan réalisé à Rio avec 18 médailles et 3 titres, la délégation kazakhstanaise n’a remporté que 8 médailles de bronze. C’est la première fois depuis son arrivée aux JO, en 1996, que le Kazakhstan ne réussit pas à faire résonner l’hymne national. Un résultat inquiétant quand on sait qu’il fait partie des grandes nations des sports de force et de combat.

  • L’Éthiopie

Nation dominante du (demi) fond et de la course à pied, l’Éthiopie n’a pas rapporté beaucoup de médailles dans les valises cette année. Aux alentours des 7-8 médailles glanées par édition depuis 2000, les Éthiopiens retombent dans leurs standards des années 1990. A Tokyo, seules 4 breloques sont venues éviter la catastrophe, avec quand même une médaille d’or obtenue sur 10 000 m masculin. La 56ème place au tableau des médailles correspond à la plus mauvaise performance pour le pays.


Les premières médailles

Gagner une première médaille olympique pour son pays est toujours un moment spécial. Cette année, trois pays sont venus s’inscrire au palmarès des Jeux Olympiques d’été.

  • Le Burkina Faso

Ils étaient seulement 7 dans la délégation du Burkina Faso, mais ils ne sont pas repartis bredouille. Déjà médaillé de bronze aux championnats du monde, Hugues Fabrice Zango a récidivé au meilleur moment. Le protégé de Teddy Tamgho a remporté la médaille de bronze du triple saut (17,47 m) et offre ainsi le premier podium olympique à son pays en 10 participations aux JO.

  • Le Turkménistan

Reconnu par le Comité International Olympique depuis 1993, l’histoire du Turkménistan aux JO est encore assez récente. Si jusque-là, le pays faisait de la figuration, l’haltérophile Polina Guryeva a mis fin à presque 30 ans de disette. En effet, à seulement 21 ans, elle est devenue vice-championne olympique dans la catégorie des moins de 59 kg.

  • Saint-Marin

Avec 5 athlètes dans la délégation saint-marinaise, ce n’est pas une, ni deux mais trois médailles remportées à Tokyo ! On connaissait le bon niveau des tireurs en ball-trap, mais jamais ils n’avaient réussi aux Jeux. En individuel, tout d’abord, c’est Alessandra Perilli qui s’illustre en remportant la médaille de bronze avant d’être associée à Gian Marco Berti, avec qui elle est devenue vice-championne olympique en épreuve mixte. Malgré une défaite en quart de finale de lutte libre en moins de 86 kg, Myles Amine est sorti vainqueur de son repêchage avant de s’imposer de nouveau en petite finale pour s’offrir la médaille de bronze. Incroyable !


Les premiers titres olympiques

Si gagner une première médaille olympique pour son pays est déjà fort en émotion, imaginez la puissance d’une première médaille d’or. A Tokyo, quelques nations ont réussi à faire retentir leur hymne pour la toute première fois.

  • Les Bermudes

Pas vraiment connues pour leur culture sportive, les Bermudes ont enfin fait parler d’elles pour autre chose que le fameux triangle. Multiple championne du monde de triathlon, Flora Duffy faisait partie des favorites de l’épreuve féminine. Et c’est grâce à elle que pour la toute première fois, l’hymne bermudien a retenti aux Jeux Olympiques, 45 ans après la première médaille obtenue par Clarence Hill en boxe en 1976.

  • Les Philippines

Si la plupart des médailles olympiques philippines sont venues de la boxe, c’est en haltérophilie que l’or est arrivé pour la première fois. Vice-championne olympique à Rio en moins de 53 kg, Hidilyn Diaz a réussi à gravir la dernière marche pour devenir championne olympique. Elle est devenue dans le même temps la première femme multiple médaillée pour son pays aux JO.

  • Le Qatar

Ce n’est pas le premier, mais les deux premiers titres olympiques que le Qatar a remportés au Japon. En haltérophilie, Fares El-Bakh a remporté la médaille d’or dans la catégorie des moins de 96 kg. Mais ce dont on se souvient tous, c’est le titre olympique partagé au saut en hauteur entre l’Italien Gianmarco Tamberi et Mutaz Essa Barshim. Ce dernier, médaillé de bronze à Londres puis d’argent à Rio, s’est enfin offert l’or en tombant dans les bras de l’autre vainqueur du jour.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une