Nous suivre

JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 – Surf : Carton plein pour l’équipe de France

Sophie Clapier

Publié

le

JO Tokyo 2020 - Surf : Michel Bourez qualifié, Jérémy Florès aux repêchages
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – SURF – Jérémy Florès et Pauline Ado n’avaient pas le choix, ils devaient terminer dans les trois premiers dans les repêchages, ces derniers étant composés de cinq participants. Chose faite pour les deux surfeurs français et carton plein pour le clan tricolore.

C’est fait, Jérémy Florès a passé la douloureuse épreuve des repêchages, avec succès. Le surfeur français a pris la seconde place de sa série derrière l’Italien Leonardo Fioraventi et devant l’Australien Julian Wilson. Lui qui avait un peu manqué son départ a dorénavant repris la vague. Le rendez-vous est posé pour le 26 juillet, il affrontera Owen Wright qui, de son côté, s’était imposé directement pour le prochain tour avec la première place de sa série en prime.

Pauline Ado rejoint également sa compatriote Johanne Lefay en huitième de finale. Après une première vague jugée 4.83 et une seconde 3.73, elle a pris les rênes de sa série de rattrapages. Bousculée à la moitié de l’épreuve par Yolanda Hopkins, la Française a su conserver la seconde place qualificative. Message reçu 4 sur 4 pour l’équipe de France de surf. En effet, sur les quatre surfeurs tricolores engagés dans ces Jeux, tous ont passé la première étape. Et ça, ce n’est pas donné à tout le monde !

À lire aussi


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une