Nous suivre

JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 – Triathlon : la France en bronze sur le relais mixte, la Grande-Bretagne sacrée

Flo Ostermann

Publié le

Jeux - JO Tokyo 2020 - Triathlon la France en bronze sur le relais mixte, la Grande-Bretagne sacrée
Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – TRIATHLON – Au terme d’une magnifique course, l’équipe de France de triathlon, menée par Léonie Périault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis, a décroché la médaille de bronze sur le relais mixte, samedi. La Grande-Bretagne, en tête tout au long de l’épreuve, est sacrée championne olympique, devant les États-Unis.

Qu’elle est belle cette médaille de bronze. Après des épreuves individuelles loupées, les Bleus du triathlon ont réagi ce samedi, sur le relais mixte. Triple championne du monde en titre sur l’épreuve par équipes, l’équipe de France ne boudera pas son plaisir. Surtout quand on sait d’où elle vient, après un début de semaine chaotique.

Pourtant, le relais avait débuté bien timidement pour les Tricolores. Première relayeuse, Léonie Périault se retrouvait en carafe dans un groupe de chasse après la natation, à près de 30 secondes d’un groupe de tête composé de la Grande-Bretagne, des USA, de l’Allemagne et des Pays-Bas. Un écart qui restait identique après le passage du second relayeur, Dorian Coninx. Ce dernier passait en effet le relais à Cassandre Beaugrand en 5ème position, à 30 secondes de la tête, mais à seulement 8 secondes de la médaille de bronze.

Le duo Beaugrand-Luis en mission

Placée en troisième position au sein du relais bleu, Cassandre Beaugrand était en mission rachat. Celle qui a abandonné sur l’épreuve individuelle réalisait une natation de haute volée, revenant à 25 secondes de la Britannique Georgia Taylor-Brown, mise sur orbite par un Jonathan Brownlee des grands jours. Surtout, Beaugrand débutait la partie vélo aux côtés de l’Américaine Taylor Knibb. Malheureusement, la Française perdait très vite du terrain, elle qui peine encore à performer sur le vélo. La native de Livry-Gargan se retrouvait alors dans le groupe qui joue le bronze. Au terme d’une belle course à pied, son point fort, Cassandre Beaugrand lançait le dernier étage de la fusée bleue, Vincent Luis, à 30 secondes de la tête et du Britannique Alex Yee.

Décevant sur l’individuel en début de semaine, le double champion du monde en titre effectuait alors une grande natation, revenant sur l’Américain Morgan Pearson. À la sortie de l’eau, le voilà à moins de 20 secondes de la Grande-Bretagne. S’en suit alors une partie cyclisme exceptionnelle du Français, puisque ce dernier parvenait à revenir sur Alex Yee. Mais sur la course à pied, le Britannique, vice-champion olympique en titre et sans doute le meilleur coureur du plateau, lâchait très vite un Vincent Luis au rupteur. Au point de voir Pearson passer le Français pour l’argent. La Grande-Bretagne de Learmonth, Brownlee, Taylor-Brown et Yee est donc sacrée, devant les USA de Zaferes, McDowell, Knibb et Pearson. La France décroche une belle médaille de bronze, synonyme de consolation, mais surtout de première breloque olympique de l’histoire du triathlon français. Rien que ça.

À lire aussi


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une