Nous suivre

JO Tokyo 2020

JO Tokyo 2020 : Une quarantaine de 28 jours imposée à des athlètes australiens de retour au pays

Publié le

Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – Si quasiment partout dans le monde, les athlètes médaillés de retour au pays célèbrent actuellement leurs performances avec le public, ce n’est pas le cas en Australie-Méridionale. Cet État – où se situe notamment la grande ville d’Adélaïde – a décidé qu’une quarantaine de 28 jours sera imposée à ses 56 athlètes de retour de Tokyo. Le Comité Olympique Australien évoque une décision «dangereuse pour la santé mentale des athlètes.»

Parade, champagne, communion avec le public… Voilà ce qu’ont connu les athlètes français médaillés de retour en pays, mais ne connaîtront pas leurs homologues australiens. En tout cas, pas tout de suite. Ceux-ci sont déjà tous en quarantaine en ce moment-même, à cause d’une politique stricte du gouvernement. Celle-ci impose 14 jours d’isolation à tout voyageur mettant le pied sur le territoire australien en provenance de l’étranger. Mais dans l’état d’Australie-Méridionale, cette peine a été doublée. Ce ne sont pas 14, mais 28 jours de quarantaine qui ont été imposés aux athlètes originaires d’Adélaïde et ses alentours. Une recrudescence des cas dans l’État a été invoquée pour justifier ce choix.

«Une punition cruelle»

Les réactions à cette décision du gouvernement de l’État ont été nombreuses. Sur le plan sanitaire d’abord, il faut préciser que l’Australie est un pays qui a été très peu touché par le Covid-19, grâce à ses mesures très strictes. Moins de 1000 décès sont à recenser dans tout le pays depuis le début de l’épidémie, et environ 2 par jour actuellement. Dès que ces nombres n’augmentent que légèrement, des confinements sont décidés à travers le pays, comme à Sydney ou Melbourne en ce moment.

C’est à cause de cette politique stricte qu’aucune dérogation n’a été accordée à la délégation australienne de retour de Tokyo. Ce même si le risque de contamination est très faible. Les athlètes sont en effet tous vaccinés et ont vécu dans une bulle pendant plus de deux semaines. Ce que soutient le président du Comité Olympique Australien, Matt Caroll, qui ne comprend pas cette décision :

Pendant que les autres pays célèbrent le retour de leurs athlètes, on inflige aux nôtres le traitement le plus cruel et insensible. Ils sont punis pour avoir représenté fièrement et avec distinction leur pays aux Jeux Olympiques.

Le directeur médical de l’Institut Australien du Sport, le Docteur Hughes, abonde dans son sens :

Imposer un nouveau confinement à des athlètes qui ont vécu dans un environnement avec des fortes contraintes sanitaires pendant deux semaines peut sévèrement toucher leur santé mentale et physique. Infliger une si longue quarantaine à des individus n’est pas raisonnable et ne peut pas être justifié scientifiquement.

Les principaux concernés, les athlètes, ont été nombreux à se plaindre sur les réseaux sociaux de cette décision.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une