Joakim Noah, le Grizzli est de nouveau épanoui


Après un échec aux Knicks, Joakim Noah a rebondi de manière étonnante dans la franchise du Tennessee, les Memphis Grizzlies. Le Français s’éclate depuis décembre dans sa nouvelle franchise, où il retrouve de très bonnes sensations et un niveau de jeu qui fait plaisir à voir.

Un profil qui colle à la franchise

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jooks s’est adapté très rapidement à sa nouvelle franchise. C’est l’histoire d’un rendez-vous presque parfait. Dans une franchise de Memphis qui se cherche, tout en essayant d’accrocher les playoffs, avec le trade de son pivot et franchise player Marc Gasol, les Grizzlies décident à la surprise générale de faire confiance en 2019 à Joakim Noah. Le sulfureux, imprévisible et non moins talentueux, mais clairement sur le déclin après un passage à New York, qui ne restera pas dans les esprits. « Trop fou pour New York » ? Peut-être. En tout cas, voilà le français de retour aux affaires, pour le plaisir de tous.

Memphis semble fait pour la nouvelle vie de Noah. Un coin rural et posé où il peut démontrer sa rage et son côté travailleur inépuisable sur le parquet satisfait largement le public du Tennessee. Si en plus, comme depuis quelques temps, les stats suivent … À 33 ans, Noah n’est plus en quête du Graal de la NBA, mais plutôt de sensations et de fans satisfaits de son travail. Ça commence à faire son effet à Memphis, où le style Grit and Grind (dureté du jeu et de la défense) prôné par tous colle parfaitement au style du tricolore. Une rencontre finalement évidente. Signé au minimum vétérans (1,73 millions de $ la saison), Joakim Noah est en pleine résurrection chez les Grizzlies.

Joakim Noah, 53 matchs en deux saisons seulement aux New-York Knicks – AFP

Jooks, depuis le départ de Marc Gasol vers Toronto, a pris en temps de jeu (15,4 minutes de moyenne). Au niveau des statistiques, le pivot français frôle souvent le double double avec en point d’orgue une grosse performance contre la Nouvelle-Orléans fin février (19 points – 14 rebonds, meilleure évaluation de son équipe). Le meilleur défenseur de l’année 2014 aligne des statistiques très respectables depuis 10 matchs : 12,2 points, 8,1 rebonds, 3,9 passes et 1,2 contres de moyenne en 22 minutes.

Le Français s’éclate au FedEx Forum de Memphis – USA TODAY Sports

Voilà un Joakim Noah retrouvé ou presque à Memphis. Une question d’état d’esprit et de prise de conscience selon l’intéressé : « Je ne voulais tout simplement pas quitter ce sport comme ça », explique-t-il. « J’ai la sensation d’avoir bossé trop dur durant toute ma vie pour finir comme ça. Je n’avais pas été en paix sur un terrain depuis des années et je ne m’amusais plus sur un terrain. J’ai toujours aimé le basket et la compétition, être dans un vestiaire avec mes coéquipiers. Donc je voulais retrouver ça et je me suis bougé le cul pour le revivre. »

Quel plaisir de te revoir jouer Jooks !

Romain Delanis

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des