Boxe : Anthony Joshua reste le roi dans la catégorie reine !


Dans une ambiance phénoménale, marquée par les sifflets qui ont accompagné l’hymne néo-zélandais, les 78.000 spectateurs du Principality Stadium de Cardiff étaient prêt à s’émerveiller pour ce duel intense. D’un côté le champion olympique de Londres, champion du monde IBF, WBA et IBO – invaincu lors de ses 20 premiers combats professionnels – et de l’autre le Néo-Zélandais Joseph Parker, vainqueur de ses 24 combats dont 18 par KO et détenteur de la ceinture WBO.

Le Britannique, légèrement plus grand que son adversaire et archi-favori selon les bookmakers, avait décidé d’attendre lors de la première reprise. Ce combat de réunification des ceintures dans la catégorie des poids-lourds tenait toutes ses promesses. Bien que l’on attendait une attitude plus offensive de l’Anglais au départ, le troisième round allait commencer à montrer le travail de sappe du Britannique. Bien que mobile sur le ring et cherchant à déstabiliser celui qui terrassait Wladimir Klitschko il y a près d’un an, on sent dès cette quatrième reprise que Parker va éprouver toutes les peines du monde pour atteindre Joshua sur ses attaques. Fini l’observation, les jabs du Britannique sont de plus en plus pressants. Leur allonge ne sont pas dans la même catégorie. Cela dit, après sept rounds, rien n’est fait. Plus ce combat avance et plus on se demande quand et comment Anthony Joshua va parvenir à mettre à terre son adversaire. Très peu de coups arrivent à destination, tout est réfléchi, Parker est préparé pour ce genre d’événement, alors que Joshua semble impassible.

Après deux tiers du combat, léger avantage pour le favori, mais tout reste encore à faire. La dixième reprise montre un regain d’agressivité pour l’Anglais qui souhaite visiblement en finir dans ce duel qui semble le frustrer. L’arcade du Néo-Zélandais saute, il s’émousse. On le sait, seul deux combattants sont parvenus à ce niveau de boxe face à Joshua, il s’agit du Franco-Camerounais Carlos Takam et du géant Wladimir Klitschko. En terme de coups portés, on était loin du Joshua-Klitschko d’avril dernier, mais en terme de technique et de tactique quelle dimension ! Pour la première fois de sa carrière, Anthony Joshua ne met pas son adversaire au tapis. Son bilan immaculé de 20 KO pour 20 combats, n’est plus. Cette 21ème victoire, synonyme de réunification de toutes les ceintures, laissera un goût amer aux amateurs de grandes envolées, Joshua a montré une nouvelle facette de sa boxe, la patience et la technique. Il est désormais le roi de la catégorie reine et Parker fut un valeureux partenaire. Le champion unifié est là et l’on salive à l’idée de voir le Britannique affronter l’Américain Deontay Wilder, le champion WBC invaincu en 40 combats dont 39 KO.

Alexandre Toussaint

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des