Juan Martín Del Potro, ce joueur « hors norme »


Le colosse argentin, qui fêtera ses 30 ans en fin d’année, n’est pas un joueur comme les autres, aussi puissant que sensible sur le court, il est déjà passé par tant d’épreuves.

Maudits poignets

En 2009, Juan Martín Del Potro, âgé de seulement 20 ans, remporte l’US Open en battant Roger Federer en finale au bout de plus de 4 heures de jeu et 5 sets. Un avenir tout tracé lui est promis mais son poignet en décide autrement et en 2010, il doit alors subir une première opération. Son retour à la compétition en 2011 est compliqué. L’année suivante, l’Argentin joue mieux et intègre à nouveau le top 10 mondial grâce notamment à trois quarts de finale en Grand Chelem. En 2013, il monte à nouveau en puissance pour revenir dans le top 5 mondial, mais il est à nouveau contraint de se retirer des courts à cause de son poignet… Deux longues saisons loin des courts à se soigner, de plus en plus de monde doute d’un retour un jour mais l’Argentin revient en 2016 à Delray Beach.

Un Colosse aimé par tous les publics

Sa côte de popularité n’a jamais été aussi grande dans le monde du tennis et ce n’est pas que pour ses qualités de joueur. Del Potro est émotif comme les observateurs ont pu le voir à de nombreuses reprises et c’est ce qui lui offre une place si particulière dans le cœur des gens. Tout le monde se souvient de ses larmes lors du premier tour des Jeux Olympiques 2016 alors qu’il vient de battre le numéro 1 mondial de l’époque ou de celles lorsqu’il a offert la Coupe Davis à son pays quelques mois plus tard. En fin de compte, peu importe le match, peu importe l’endroit, quand Juan Martín Del Potro est sur le terrain, quelque chose se passe.

Retour au premier plan

Son début de saison 2017 est plus compliqué, comme s’il payait son retour fracassant en 2016. A la fin de l’année, il atteint malgré tout les demi-finales de l’US Open et remporte dans la foulée le tournoi de Stockholm. Cette saison, malgré une élimination précoce contre Tomas Berdych en Australie, l’Argentin semble enfin pouvoir se donner à 100%, même en revers, coup qu’il a eu du mal à retrouver à cause des diverses opérations au poignet gauche. Après le titre sur un ATP 500 à Acalpulco, il renverse Federer à Indian Wells pour remporter son premier Masters 1000. Si la possibilité qu’il gagne à nouveau un Grand Chelem semble évidente, pourra-t-il un jour devenir numéro 1 mondial ?

Est-ce que Juan Martin Del Potro sera un jour numéro 1 mondial ?

Nicolas Jacquemard

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des