Nous suivre

JO Tokyo 2020

Koumba Larroque, de l’espoir pour ses premiers JO

Publié

le

Championnats d'Europe de lutte - Koumba Larroque en or
Photo Icon Sport

JO DE TOKYO 2020 – A la veille du début de ses JO, Dicodusport vous présente des athlètes français qui arrivent à Tokyo avec de grandes ambitions. Ici, focus sur la lutteuse Koumba Larroque.

Une rentrée chez les seniors réussie

Koumba Larroque débute ce sport à l’âge de neuf ans, au sein du club de Sainte-Geneviève-des-Bois dans l’Essonne. Sept années plus tard, elle remporte la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 60 kilos aux Jeux Olympiques de la jeunesse. En 2015, elle obtient les titres de championne du monde et d’Europe chez les cadettes. Elle conserve son sacre européen en 2016, cette fois chez les juniors. En 2017, elle change de catégorie et passe chez les moins de 67 kilos.

Koumba Larroque rejoint également le Bagnolet Lutte 93, club dans lequel elle figure encore aujourd’hui. Elle devient championne du monde et d’Europe chez les moins de 23 ans. Surclassée chez les seniors pour la première fois, elle obtient la médaille de bronze dans les championnats d’Europe, défaite par la championne olympique en titre dans un combat plus que serré. Elle continue sur le même chemin et termine troisième des championnats du monde en fin de saison.

Une blessure qui la freine, mais elle se relève

Elle fait le choix de se présenter en -76 kilos aux championnats de France 2018 et s’impose haut la main, avant d’être sacrée vice-championne d’Europe chez les moins de 68 kilos. Cette année, elle remporte également les championnats du monde juniors en -72 kilos, puis termine deuxième aux mondiaux seniors chez les moins de 68 kilos. Mais sa défaite en finale a une odeur de double peine. D’abord, elle prive Koumba Larroque de l’or, avant de l’éloigner des terrains pendant presque un an à cause d’une grave blessure au genou.

La reprise est très compliquée avec une élimination prématurée lors des championnats du monde 2019. L’année 2020 n’est pas synonyme de réussite non plus, mais Koumba Larroque ne lâche rien et parvient enfin à obtenir le précieux sésame pour Tokyo en mars 2021 chez les -68 kilos. Au mois d’avril, elle décroche le titre de championne d’Europe, de quoi donner des motifs d’espoir pour les Jeux Olympiques dans lesquels elle va nourrir beaucoup d’ambitions.


Journaliste/rédacteur depuis août 2018 - Passionné de sport depuis tout petit, je me suis logiquement tourné vers le journalisme sportif depuis août 2018. Grand supporter des Girondins, je suis aussi un fan de football. Je pratique le tennis et suis l'actualité de la petite balle jaune. En juillet, vous risquez de me croiser sur les routes du Tour.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une