Nous suivre

Natation

L’affaire de dopage qui dérange l’Australie

Flo Ostermann

Publié

le

Alors que son compatriote australien Mack Horton a été le symbole de la résistance contre Sun Yang, Shayna Jack a été contrôlé positive juste avant les Mondiaux.

Évidemment qu’un contrôle positif est toujours problématique pour une Fédération, mais les Australiens se seraient bien passés de devoir gérer ce cas. Dans un premier temps, c’est pour des raisons personnelles que Shayna Jack, multiple médaillée sur les relais avec son pays, a quitté l’équipe australienne à quelques jours de la compétition. Un mensonge qui ne passe pas vraiment quand on sait que quelques jours plus tard, Mack Horton devenait l’homme qui voulait faire face aux tricheurs.

L’athlète explique sur son compte Instagram qu’elle ne comprend pas ce contrôle, qu’elle n’a jamais triché et qu’elle allait se battre. Une situation bien délicate à gérer pour l’Australie qui est passée en quelques heure d’un symbole de lutte contre les tricheurs à… tricheuse tout court.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

They say a picture is worth a thousand words, in this case a picture can not describe the amount of pain and vulnerability I am feeling right now. It is with great sadness and heartache that I had to leave due to allegations of having a prohibited substance in my system. I did NOT take this substance knowingly. Swimming has been my passion since I was 10 years old and I would never intentionally take a banned substance that would disrespect my sport and jeopardise my career. Now there is an ongoing investigation and my team and I are doing everything we can to find out when and how this substance has come into contact with my body. I would appreciate if you respect my privacy as this is very hard for me to cope with

Une publication partagée par Shayna Jack (@shayna_jack) le

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une