L’avenir grenoblois est dans le pré #67 : Morgan Vacchino, la fin d’une si belle histoire


Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce nouvel épisode, c’est Morgan Vacchino, 3ème ligne du FCG Espoirs, qui évoque la défaite face à Montpellier pour son dernier match avec Grenoble après 17 ans de bons et loyaux services.

✔ Courte défaite face à Montpellier

On a commencé le match très fort, en tenant bien le ballon et en les poussant à la faute. Cela nous a permis de marquer les premiers à la 10ème minute. Ensuite, on a eu un gros coup de mou, ils ont dominé le reste de la première mi-temps, il nous ont fait beaucoup de mal, notamment en mêlée. Ils ont logiquement pris les devants dans ce match jusqu’à ce qu’on se reprenne en milieu de deuxième mi-temps. On arrive à mettre deux essais coup sur coup pour repasser devant, mais on reprend un essai bête en contre qui leur permet de gagner ce match. C’était un match qui était largement à notre portée mais certains faits de jeu, une première période ratée et une conquête défaillante ont fait qu’on doit s’incliner sur ce match.

4 questions à Morgan Vacchino

Une page se tourne pour toi, c’était ton dernier match avec Grenoble. Est-ce que c’était particulier pour toi ? Qu’as-tu ressenti au coup de sifflet final ?

C’est une très grande page qui se tourne, toute ma carrière de rugby, car j’ai commencé à l’âge de 5 ans à Grenoble. C’était très particulier, avant le match, il y a une saveur particulière car tu te rends compte que c’est la dernière fois que tu vas retrouver tes copains avant le match, que tu vas dans ce vestiaire, que tu te changes et que tu mets ce maillot pour aller sur le terrain. Mais pour moi, le plus perturbant, c’était après le match, au coup de sifflet final, avec la fatigue, tout est retombé d’un coup et il y a eu beaucoup d’émotion.

Que vas-tu garder de cette dernière année avec les espoirs ?

Une année très positive. Humainement, on a vécu des grands moments tous ensemble, mais aussi sportivement car on a fait une très belle saison, même s’il n’y a pas la qualification au bout à cause d’une fin de saison un peu ratée. Cela a été une vraie belle saison avec une belle bande de copains, c’était vraiment génial.

Que vas-tu garder de toutes ces années à Grenoble ?

Sur 17 ans, c’est pas évident (rires). Ce que je vais garder de Grenoble, c’est que quelque soit les années, l’âge et les mecs avec qui j’ai joué, il y a toujours eu un groupe de copains qui nous permettait de vivre de belles choses humainement, et qui dépassaient le cadre du sport. On n’était pas seulement partenaire d’entraînement et de match, on était toujours une vraie bande de copains.

Quel avenir pour toi ?

Il n’y a rien de planifié. Je vais avoir mon diplôme de kiné dans trois mois, donc j’ai fini mes études et mes catégories jeunes de rugby. Je vais prendre le temps de penser tranquillement à la suite, pour le moment c’est encore très flou.

FC Grenoble Rugby Espoirs

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
1 Nombre d'utilisateurs
annie Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
annie
Invité
annie

c’est un peu triste mais c’est la roue qui tourne, belle suite après toutes ces années …. je t’embrasse mon neveu et te souhaite que du bon