Nous suivre

Nos champions

L’avenir grenoblois est dans le pré #68 : Valentin Sese, un départ avec que des bons souvenirs

dicodusport

Publié

le

Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce nouvel épisode, c’est Valentin Sese, 2ème ligne du FCG Espoirs, qui revient sur sa saison au FC Grenoble et évoque son avenir.

✔ La semaine d’entraînement

Semaine d’entraînement plutôt tranquille Le mardi, on a fait beaucoup de jeu, le but était de prendre du plaisir ensemble. Jeudi et vendredi, on a fait autre chose que du rugby, avec des jeux ludiques et un soccer avec le centre de formation. C’était une semaine tranquille.

5 questions à Valentin Sese

Quel bilan collectif fais-tu de ta saison avec les espoirs de Grenoble ?

On avait un sacré groupe, il n’y a pas d’autre mot. On n’a jamais rien lâché, même quand cela a été dur, on a été solidaires et on a eu peur de personne. Les premières années ont sorti les dents dès le début de la saison, ils ont aidé le groupe à avancer. C’était vraiment un superbe saison, on savait pourquoi on gagnait les matchs, car on était une vraie bande de potes, avec que des bons souvenirs.

Et à titre individuel ?

Un peu plus compliqué car je n’ai pas réussi à avoir du temps de jeu avec l’équipe professionnelle. Mais cela ne m’a pas empêché d’apprendre sur moi-même et avec ce groupe espoirs, j’ai beaucoup appris humainement. J’ai aussi appris en termes de leadership, car j’étais l’un des plus vieux du groupe. C’était une année très intéressante et même si je n’ai pas eu les résultats attendus en arrivant, je n’ai pas l’impression d’avoir perdu mon année.

Est-ce qu’il y a des regrets sur cette saison, notamment vis à vis de la qualification manquée ?

Il ne faut pas avoir de regrets, même si c’est vrai qu’on méritait peut-être mieux. Je ne crois pas qu’il faut le regretter, on a gagné des matchs durs et on ne s’est jamais menti, c’est le principal pour moi.

Par rapport aux autres clubs où tu as pu jouer, que vas-tu retenir de ta saison à Grenoble ?

Le groupe espoirs, attachant, accueillant. Même les coachs, ils m’ont aidé toute l’année, ils m’ont aidé à m’adapter et ont poussé pour que je joue avec les pros. Je retiens vraiment l’humain de cette saison.

Quel avenir pour toi ? As-tu déjà trouvé un club pour la saison prochaine ?

Je suis un compétiteur et j’aimerais jouer au plus haut niveau possible mais surtout, j’aimerais trouver un projet ambitieux à moyen ou long terme avec un club. J’ai envie de me poser quelque part et m’investir à fond dans un projet. J’ai quelques contacts en Pro D2 et Fédérale 1, mais rien n’est fait.

FC Grenoble Rugby Espoirs


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Nos champions

Les échanges de Matéo Boheas #20 : deux Open réussis avant les championnats de France handisport

dicodusport

Publié

le

Tous les mois, vous retrouvez la chronique de Matéo Boheasle jeune pongiste français, qui, après avoir participé aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016, rêve de devenir le numéro un mondial et de ramener de Tokyo, dans deux ans, le titre suprême. Aujourd’hui, dans les échanges de Matéo Boheas, il évoque les deux Open qu’il a joués en Slovénie et en Pologne.

Mon actualité

Je viens de terminer un mois de mai chargé en termes de compétitions, car nous avions 2 Open internationaux prévus avec la Slovénie et la Pologne. Ces 2 Open se sont plutôt bien déroulés avec une médaille de bronze en simple et une médaille d’or en équipe en Pologne, mais aussi en Slovénie avec un nouveau partenaire (ancien médaillé paralympique). L’Open de Slovénie était sans doute l’Open le plus relevé de l’histoire avec la présence de nombreux joueurs asiatiques. Avec ces résultats, je viens de passer numéro 7 mondial, ce qui me permet d’être un peu mieux placé dans l’optique des Jeux de Tokyo en 2020, même s’il reste encore de nombreuses compétitions d’ici là.

Concernant le valide, malheureusement, nous descendons en Nationale 2 pour l’année prochaine, et nous perdons un joueur de notre équipe. Il faudra donc essayer de se maintenir avec deux jeunes qui sont en constante progression.

Mes objectifs

Mon prochain objectif est simple. En effet, le week-end des 15 et 16 juin se déroule le championnat de France handisport à Nîmes, où je souhaite remporter 3 médailles. Tout d’abord, j’ai l’objectif de garder mes titres en simple en classe 10 ainsi qu’en double mixte avec ma partenaire de club. Pour ce qui est du double hommes, je le fais avec un joueur avec lequel je n’ai jamais joué, donc on verra ce que cela va donner.

Le monde du sport

Obligatoirement, on va parler de Roland-Garros qui est presque terminé maintenant. Encore une fois, on voit les meilleurs garçons se disputer les demi-finales avec un match tant attendu entre Federer et Nadal. Je suis plutôt un partisan de Federer, donc j’espère que pour la première fois de sa vie, il va pouvoir battre Nadal à Paris, même si je pense que Nadal est largement favori.

Sinon, la fin de saison du FC Nantes est enfin arrivée et maintenant, il va falloir attendre de voir le mercato car de nombreux joueurs vont sans doute s’en aller pour permettre de renflouer les caisses du club, à l’image de Diego Carlos qui est parti pour 15M d’euros. Après, il faudra savoir recruter malin et pourquoi pas s’appuyer sur les jeunes qui dans l’ensemble, ont fait une très bonne saison.

Pour finir, on est obligé de parler de la Coupe du monde féminine de football qui se déroule en France et où les joueuses françaises font partie des favorites. J’espère qu’elles vont avoir les épaules assez fortes pour remporter ce titre à domicile et permettre à la France de posséder les 2 Coupes du monde.

Matéo Boheas


Lire la suite

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #27 : les Lyonnais finissent tout en haut !

Avatar

Publié

le

Par

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, retour sur le dernier match de la saison régulière face aux Cockerels, avant la demi-finale de ce week-end contre le Stade Toulousain.

Tout restait à faire dans le dernier match de la saison régulière entre les Lions et les Cockerels. L’affrontement des deux derniers champions devait permettre de figer enfin le classement. Une défaite ou une petite victoire des Lions, et la demi-finale était à l’extérieur. Une large victoire et les Lions avaient l’opportunité de jouer la demie à la maison.

Une victoire éclatante

Les Lions n’avaient alors pas d’autre choix que d’attaquer pied au plancher. Aidés par le vent et une domination au milieu du terrain, les Lions, dans le sillage d’un très grand Thibaut Sorin, tournaient après 20 minutes de jeu à 34 – 3. L’entame idéale face aux 10 courageux Parisiens.

Le deuxième quart-temps face au vent fut bien différent. Mais les Lions, portés par Pierre Lechasles omniprésent à l’arrière, ont réussi à maintenir leur avance de 31 points à la mi-temps. Fatigués, les Parisiens lâchaient peu à peu prise. Et c’est le moment qu’ont choisi les Lions pour faire basculer définitivement le match 95 – 32. Le dernier quart-temps était l’occasion pour les visiteurs de pilonner la défense lyonnaise, mais le manque de précision face aux poteaux aura raison de leur come-back.

La saison régulière a donc rendu son verdict. Les Lions finissent en tête et reçoivent demain le Stade Toulousain, 4ème. L’autre demi-finale verra un classique, avec un duel fratricide entre les deux équipes de Paris.

Maintenant, ce sont des matchs à élimination directe ! Maintenant, on change de mentalité ! Le match entre les Lions et le Stade Toulousain promet d’être un point d’orgue de la saison. D’un côté les Lions, 1ers de la saison régulière et qui luttent pour jouer une finale à domicile. De l’autre, la première année des joueurs de la ville rose sous le nom du Stade Toulousain. Chaque équipe possède une lourde expérience et de gros talents. Technique et tactique ne suffiront pas, c’est certainement l’équipe qui voudra le plus gagner qui sortira son épingle du jeu

Rendez-vous samedi, à 15h, au stade du Clos-Layat !

ALFA Lions


Lire la suite

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #26 : derniers efforts avant les phases finales

Avatar

Publié

le

Par

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, les Lions continuent de préparer leur demi-finale, avec un travail axé sur le jeu au sol. Explications.

Les Lions, déjà qualifiés pour la demi-finale, se lancent dans un véritable sprint pour aller décrocher le bouclier : Ils devront s’imposer 3 fois en 4 week-ends. Après 2 mois de travail axés sur le développement d’attaques placées (jeu au pied, jeu à la main, alternance), le travail de cette dernière semaine vise à trouver l’intensité nécessaire pour gagner un match à élimination directe. Cela passe par la bataille au sol.

Une des clés pour gagner un match de football australien est d’avoir plus de possessions de balle que l’adversaire. D’où l’importance de récupérer les ballons au sol et d’en faire bon usage. Récupérer un ballon au sol demande énormément d’énergie, de la course qui amène au ballon à la récupération de celui-ci, bas sur ses appuis. C’est pourquoi le joueur qui fait cet effort ne peut assurer seul la continuité de l’action.

1er choix possible (le meilleur !) :

Un coéquipier doit faire l’effort de suivre le joueur qui ramasse le ballon et couper le plus proche possible de celui-ci. Avec un bon timing et une courte passe à la main, le joueur lancé se retrouve tête levée en position de poursuivre l’action de jeu par un kick ou une nouvelle passe à la main.

2ème choix possible :

Si le joueur qui ramasse la balle n’est pas accompagné. Il doit immédiatement changer de direction et trouver un kick sur un pas en visant une zone plus qu’un coéquipier. Pourquoi ? Parce que pour ramasser le ballon, il a dû ralentir sa course et est probablement suivi de très près par un adversaire. Un brutal changement de direction peut lui permettre de gagner les 2 secondes nécessaires pour enclencher un kick. Pas de prise de tête sur la destination du kick, si personne n’est venu l’aider, à eux de se débrouiller pour le réceptionner.

Voici 2 petits exercices qui permettent de bosser sur ces 2 points.

Exercice 1 en bleu sur le schéma, pour bosser le 1er choix

Trois groupes de joueurs au départ : 1 sous les poteaux, 1 sur le côté du terrain, 1 au centre du terrain.

Le joueur 1 kick au sol tendu dans une zone centrale du terrain (étape 1), le joueur 2 récupère le ballon au sol (étape 2) et transmet sur un pas le ballon (étape 3) au joueur 3 qui kick au goal (étape 5). Le timing du joueur 3 est très important (étape 4), il doit absolument être devant son coéquipier car celui-ci ne peut pas se retourner. Cet exercice permet également de travailler les kicks au goal en course, ce qui rend tout ça un peu plus ludique. Pour la rotation, chaque joueur suit son ballon pour passer au poste suivant.

Exercice 2 en orange sur le schéma, pour bosser le 2ème choix

Deux groupes de joueurs au départ : 1 au centre du terrain, 1 sous les poteaux.

Le joueur 1 lance pour lui-même le ballon au sol et court le récupérer (étape 1), il change brutalement de direction (étape 2) puis kick dans la « pocket » (étape 3). Pendant ce temps, le joueur est venu récupérer le ballon dans les airs (étape 4). Pas de kick au goal sur cet exercice, les joueurs changent de rôle à chaque passage.

Exercices sur le jeu au sol – ALFA Lions

Chaque exercice est bien distinct. Les joueurs changent d’exercice au bout de 8/10 minutes. Cela fait une durée globale d’une vingtaine de minutes de travail sur le jeu au sol.

Comme toujours au footy, la base reste l’entraide et la solidarité sur le terrain. Nous vous attendons nombreux samedi pour nous supporter, le match aura lieu à 15h au Parc de Parilly face aux champions en titre !

ALFA Lions


Lire la suite

Nos champions

L’avenir grenoblois est dans le pré #71 : Enzo Lefevre, continuer sa progression en Fédérale 2

dicodusport

Publié

le

Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce nouvel épisode, c’est Enzo Lefevre, 2ème ligne du FCG Espoirs, qui fait le bilan collectif et individuel de la saison et qui évoque la suite de sa carrière.

6 questions à Enzo Lefevre

Quel bilan collectif fais-tu de cette saison  ?

Cela a été une bonne saison car on avait un groupe de potes soudé. C’était agréable de venir s’entraîner. On rate la qualification de peu, mais on a quand même fait des bons matchs et donc une bonne saison.

Et à titre individuel ?

C’est une saison compliquée et décevante car je me suis beaucoup entraîné pour peu de temps de jeu au final. Mis à part cela, j’ai rencontré de nombreuses personnes, et sur le côté humain, c’est une bonne saison mais côté rugby, cela a été compliqué.

Qu’est-ce que tu vas garder de cette saison ? Qu’as-tu appris ?

Il faut toujours avoir des objectifs en tête. Sur chaque entraînement également, car cela permet de progresser et de prouver notre valeur pour jouer. Il faut travailler dur pour jouer ! Et puis des valeurs humaines et collectives vont aussi rester de cette saison, plutôt encourager ses coéquipiers que gueuler sur eux. Et enfin, je me suis bien développé physiquement, donc je suis content pour ça.

Quels sont les aspects de ton jeu que tu dois travailler ?

C’est surtout en défense. Faire des plaquages plus offensifs et moins subir. Et puis je dois continuer à travailler la vitesse et les esquives qui sont mes points forts ballon en mains.

Que vas-tu garder de ton passage à Grenoble ?

Grenoble, c’est mon premier club de rugby. Cela faisait 7 ans que j’étais au club, donc c’est une déception de partir car j’ai tous mes copains au club. Mon meilleur souvenir  avec le club, c’est la saison où on est champions avec les Crabos, c’est mon meilleur souvenir rugby, c’était énorme.

Quel avenir pour toi ?

Il n’y a encore rien de défini, mais je suis en contact avec plusieurs clubs de Fédérale 2. Je pense que Fédérale 2, pour mon niveau, cela me correspondrait et de plus, cela me permettrait de continuer ma progression.

FC Grenoble Rugby Espoirs


Lire la suite

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #25 : l’organisation de la finale du championnat, plus qu’un simple match

Avatar

Publié

le

Par

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, focus sur la grande finale du championnat de France de football australien qui aura lieu cette année à Lyon, le samedi 15 juin, à 16h.

Plus qu’organiser un simple match qui désignera la meilleure équipe de l’année, les Lions ont voulu créer un événement pour tous (enfants, femmes, hommes, initiés ou non), en mettant en avant les valeurs fondamentales de ce sport et de l’Australie.

Le programme prévisionnel du jour :

10h : initiation au footy pour les jeunes joueurs du LOU Rugby et toutes les personnes intéressées (adultes ou enfants).
12h : repas australien
14h : match féminin
16h : finale du championnat de France

Finir la saison en beauté, à Lyon

C’est le premier événement de ce type qui est organisé à Lyon par le club. C’est l’occasion pour tous les membres du club, des joueurs aux bénévoles en passant par les supporters, de finir l’année sur une superbe note. Évidemment, elle serait tellement plus belle si sportivement les Lions arrivent à se hisser en finale. Mais vous pouvez être sûrs que les Lions savent recevoir et feront de cette journée un moment convivial du début à la fin.

Pourquoi une journée plutôt qu’un simple match ?

Plusieurs raisons à cela. Déjà, il semblait inenvisageable de ne pas mettre à l’honneur tout le travail réalisé par les filles de France à cette occasion. Ce sera l’occasion pour elles de préparer l’Eurocup qui se déroule 2 semaines après, et l’occasion aussi de faire la promotion du footy féminin à Lyon pour faire grandir le club.

L’initiation des enfants (et adultes) le matin, permettra de réaliser une idée qui germe dans nos têtes depuis un moment : celle d’impliquer les enfants dans le club. Pour l’instant, il nous est impossible de le faire à plein-temps, car nous n’avons pas le personnel formé, ni le matériel nécessaire. Mais ceci doit être un premier pas vers l’organisation plus régulière de journées pour les enfants.

Pour toute l’animation autour du stade, on retrouvera tout simplement l’esprit des Lions, de leur amour à l’Australie à l’amour du sport en général. C’est aussi l’occasion d’accueillir le plus possible d’acteurs du football australien en France, pour une journée qui s’annonce festive.

Un bon coup de projecteur sur le club

Effectivement, organiser un événement d’une telle ampleur doit permettre au club de gagner en visibilité. Nous espérons pouvoir toucher le plus de monde possible à travers les multiples médias lyonnais (télé, radio, presse écrite) pour commencer à préparer le recrutement pour l’année prochaine.

Au-delà de cela, une journée réussie permettrait aussi de gagner du crédit dans la recherche de sponsors. C’est une tâche souvent difficile et pourtant essentielle pour un petit club comme les Lions. Cela permet aussi de mettre le pied dans la politique sportive de la ville de Lyon, du département, et même de la région. Nous faire connaitre à travers une manifestation comme celle-ci peut permettre par la suite de pouvoir discuter plus facilement avec les différents acteurs.

Les Lions vous attendent nombreux pour cette journée du 15 juin. Pour toutes les questions, n’hésitez pas à les contacter sur leur page Facebook !

ALFA Lions


Lire la suite

Fil Info

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 4 heures

Matchs du jour – Coupe du monde de rugby à XV 2019

Retrouvez le programme et les résultats des matchs de la Coupe du monde de rugby à XV 2019 au Japon....

CyclismeIl y a 7 heures

Cyclisme – Transferts 2019/2020 : le tableau du mercato

Cyclisme 2019/2020 - Retrouvez tous les transferts du mercato des équipes World Tour, mais aussi des équipes françaises en Continental...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 8 heures

Coupe du monde 2019 : qui est le joueur le plus petit ? Le plus lourd ? Le plus âgé ?

Ce sont 630 joueurs qui ont été convoqués par l'ensemble des 20 nations qui disputeront la Coupe du monde de...

Basket-ballIl y a 10 heures

NBA : Les Golden State Warriors présentent 6 nouveaux maillots

NBA - Les Golden State Warriors ont présenté pas un, pas deux, pas trois, pas quatre, non, pas cinq non,...

CyclismeIl y a 10 heures

Paracyclisme : le Belge Maxime Hordies remporte la médaille d’or en H1

Paracyclisme - Les championnats du monde de paracyclisme ont pris fin dimanche à Emmen aux Pays-Bas. Deux Belges ont accédé...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 10 heures

Coupe du monde 2019 : l’Afrique du Sud peut y croire

Chaque jour, retrouvez nos présentations des 20 nations qui vont participer à la Coupe du monde de rugby 2019, au...

FootballIl y a 11 heures

La France progresse au classement FIFA

Le nouveau classement FIFA est tombé ce jeudi. Si la Belgique garde la tête, la France se rapproche en dépassant...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 12 heures

Nos favoris pour la Coupe du monde de rugby 2019

La Coupe du monde de rugby 2019 débute ce vendredi, au Japon. Dicodusport vous dévoile ses trois grands favoris de...

Coupe du monde de rugby à XV 2019Il y a 15 heures

Coupe du monde 2019 : le Pays de Galles, un outsider à prendre au sérieux

Chaque jour, retrouvez nos présentations des 20 nations qui vont participer à la Coupe du monde de rugby 2019, au...

FootballIl y a 17 heures

Coup d’envoi pour la Ligue Europa version 2019-2020

Après la Ligue des Champions, place aujourd’hui à la reprise de la Ligue Europa. Une édition qui s’annonce une nouvelle...

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nos débats

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2019 - Tous droits réservés