Nous suivre

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #28

Avatar

Publié

le

Indian Express

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 28ème épisode de cette série ! Pour voir le 27ème épisode dans lequel figurent Yoann Riou, Zinedine Zidane ou Pierre-Emerick Aubameyang, cliquez ici.

On a aimé

Voir le retour de Mike Tyson. À 54 ans et quinze ans après son dernier combat officiel, Iron Mike va renfiler les gants pour un affrontement d’exhibition face à Roy Jones Jr, de trois ans son cadet. Les deux ex-champions du monde WBC vont combattre en septembre à Los Angeles pour le lancement d’une nouvelle compétition senior : la Legends Only League. De nombreux anciens boxeurs avaient en effet exprimer leur désir de reprendre la compétition, souhait  maintenant exaucé.

Depuis quelques mois, on avait vu des vidéos des entraînements de Mike Tyson fuiter sur les réseaux sociaux. Ce dernier semblait très en forme et on se demandait pour quelle occasion il se préparait. On a la réponse. Tyson va maintenant avoir l’occasion de mettre ses entraînements en pratique.

On a aussi aimé voir la résurgence de la France en Moto GP grâce à Fabio Quartararo. Le jeune pilote a remporté ce week-end son deuxième Grand Prix d’affilée. La première victoire française dans la catégorie reine depuis Régis Laconi en 1999. Il est aussi devenu par la même occasion le deuxième plus jeune pilote à enchaîner deux succès de rang en Moto GP, à 21 ans et 97 jours. Encore très jeune, il pourrait assurer à lui seul le futur de la Moto GP tricolore. De quoi fanfaronner avec la célébration d’un autre prodige français.

Le trolleur de la semaine

L’affaire Noël Le Graët-Karim Benzema a connu cette semaine un nouvel épisode. Le précédent, il y a quelques mois, avait vu le président de la FFF décider à la place de l’attaquant son avenir chez les Bleus : « son aventure est terminée ». Une déclaration qui avait passablement énervé Karim Benzema. Alors quand Noël Le Graët est venu féliciter le buteur pour « la meilleure saison de sa carrière », il n’a pas pu s’empêcher de réagir ironiquement.

Dicodusport


Avatar

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #37

Avatar

Publié

le

Par

Timo Verdeil / ZEvent

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. Après une semaine de pause, c’est parti pour le 37ème épisode de cette série ! Pour voir le 36ème épisode dans lequel figurent Roger Federer, Rafael Nadal et Mesut Özil, cliquez ici.

On a aimé

Voir la réussite du Z Event 2020. Malgré la difficulté de la situation sanitaire, l’évènement caritatif annuel a tout de même été maintenu, et ce pour le plus grand bonheur de tous. Le Z Event, c’est plus de cinquante streamers du monde du jeu-vidéo réunis pour la bonne cause. Leur but est d’animer un live pendant un week-end et de récolter des dons à travers différents événements, défis ou raids. E-Sport et divertissement ont été au cœur du week-end. COVID-19 oblige, l’édition 2020 a cependant dû faire avec des restrictions : plusieurs streamers ont diffusé depuis chez eux, le reste a vécu confiné dans un hôtel pendant trois jours, avec masques obligatoires et contacts humains réduits. Rien qui n’a cependant empêché les compteurs de s’affoler. 5,7 millions d’euros, c’est la somme finalement récoltée pour Amnesty International, soit deux millions de plus que l’édition précédente, qui était déjà un record. Au vu des conditions, ce chiffre relève d’un exploit. Les créateurs de l’événement eux-mêmes, ZeratoR et Dach avaient du mal à y croire en fin d’événement.

On a aussi aimé

On a aussi aimé voir Dwyane Wade en invité surprise d’une demande en mariage sur les plages californiennes. En début de semaine, un américain, Ryan Basch, amène sa compagne sur la plage pour faire sa demande officielle en mariage. Alors que la future mariée est en train d’accepter la demande sous le flash d’un appareil photo, un intrus apparaît dans le cadre : ce n’est autre que Dwyane Wade, légende du Miami Heat. Retraité depuis la saison dernière, le triple champion NBA passe ses beaux jours en Californie. C’est dans un concours de circonstances qu’il s’est retrouvé sur la même plage. Surprise et émotion se lisent d’ailleurs sur le visage du basketteur à la vue des futurs mariés. Ces derniers ont eu droit à leur photo avec Wade, et lui ont même proposé d’être invité de marque à leur futur mariage.

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #36

Avatar

Publié

le

Par

Twitter @rogerfederer

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. Après une semaine de pause, c’est parti pour le 36ème épisode de cette série ! Pour voir le 35ème épisode dans lequel figurent Julian Alaphilippe ou Zlatan Ibrahimovic, cliquez ici.

On a aimé

Le beau message de Roger Federer à l’attention de Rafael Nadal après sa victoire à Roland-Garros. Diminué par une blessure au genou, le Suisse n’a pas joué depuis l’Open d’Australie en début d’année. Derrière sa télévision, il a donc assisté à la domination de Rafael Nadal sur la quinzaine. Après la finale, il a posté sur tous ses réseaux sociaux un message à l’attention de son rival de toujours, qui l’a rejoint au nombre total de Grands Chelems gagnés (20). « C’est un honneur de féliciter mon plus grand rival pour son 20ème titre du Grand Chelem. Avec sa 13ème victoire à Roland-Garros, il a accompli l’un des plus grands exploits du sport […] J’espère que c’est juste une marche de plus vers la suite de notre histoire. Bravo Rafa, tu le mérite. » Quand une légende en félicite une autre…

On a aussi aimé le geste de Mesut Özil pour la mascotte de son club. Gunnesaurus, la mascotte d’Arsenal, a été remerciée par le club suite à la crise du COVID-19. Un licenciement qui est très mal passé aux yeux des supporters des Gunners, qui avaient lancé une cagnotte pour l’aider. C’est alors que Mesut Özil est intervenu. Alors qu’il n’a pas joué la moindre minute depuis un match amical en juin, le milieu allemand s’est mobilisé pour la mascotte. Il a proposé de verser lui-même le salaire de Jerry Quy, l’homme derrière Gunnesaurus, tant qu’il sera un joueur d’Arsenal. La direction du club a vite réagi en précisant que la mascotte sera de retour lorsque les supporters seront de nouveaux autorisés dans les stades, balayant ainsi la proposition d’Özil.

Le trolleur de la semaine

L’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine à Sam Groth. Le tennisman australien de 33 ans est retraité du circuit ATP depuis deux ans. En 2016, il avait affronté Rafael Nadal dans son royaume de Roland-Garros. Un match qui s’était très mal passé pour l’Australien, pas vraiment adepte de la terre battue. Il n’avait marqué que trois pauvres jeux (défaite 6/1 6/1 6/1). Ce qui, à la fin du deuxième set de cette finale 2020, était une meilleure performance que celle de Novak Djokovic. Groth s’est alors empressé de le faire remarquer dans un tweet : « C’est pas si dur que ça de prendre des jeux à Nadal à Roland-Garros. J’en ai gagné 3!! ». Heureusement, le Serbe s’est réveillé dans le troisième set pour nous offrir un semblant d’adversité, qui n’aura pas suffi.

Tom Compayrot


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #35

Avatar

Publié

le

Par

Twitter @francetvsport

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 35ème épisode de cette série ! Pour voir le 34ème épisode dans lequel figurent Sam Bennett, Giannis Antetokounmpo ou Damian Lillard, cliquez ici.

On a aimé

Voir l’émotion de Julian Alaphilippe après sa victoire sur les Championnats du monde 2020. Le Français a conquis dimanche le sacre mondial à Imola, grâce à un travail exceptionnel de l’équipe de France. Sur un parcours qui lui allait comme un gant, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires de revenir sur lui. À 28 ans, il a réalisé le «rêve de sa carrière», l’aboutissement pour un cycliste. C’est un titre qu’il espérait depuis ses tout débuts sur le vélo. Alors quand vient le moment de l’interview d’après-course et que les caméras s’arrêtent sur lui, forcément l’émotion est là.

Le trolleur de la semaine

L’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine à Zlatan Ibrahimovic. Plutôt adepte de la rubrique, le Suédois s’est encore illustré en se mettant en avant, cette fois contre le Covid-19. Contrôlé positif au virus en milieu de semaine, l’attaquant de l’AC Milan a dû se mettre en quarantaine. Ce qui lui a donné tout le temps nécessaire pour préparer ses habituelles punchlines. Bien qu’en incapacité de jouer pour le moment, il n’est apparemment pas décidé à se laisser faire face à la maladie.

Traduction : « J’ai été testé négatif au Covid hier et positif aujourd’hui. Je n’ai aucun symptôme. Le Covid a eu le cran de me défier. Mauvaise idée. »

Tom Compayrot


Lire la suite

Edito

Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020

Avatar

Publié

le

Par

Quartararo, Gasly, Alaphilippe, les Bleus disent non à la disette en 2020
AFP - AFP - MaxPPP

EDITO – Après le Moto GP et la F1, c’est au tour du cyclisme français de mettre fin à une disette de plus de 20 ans. En 2020, année si particulière, les Bleus ont décidé de conjurer le sort. Pour notre plus grand bonheur.

Ce 27 septembre 2020 restera gravé dans nos mémoires. Tout du moins, dans celles des passionnés de sport français en général, à défaut de marquer les plus aigris d’entre nous. Car 23 ans après Laurent Brochard, sacré champion du monde à San Sebastian, Julian Alaphilippe est allé décrocher l’arc-en-ciel au sommet des collines d’Émilie-Romagne, avant d’atterrir sur le circuit d’Imola pour y lever les bras. Et si à vous aussi, le natif de Saint-Amand-Montrond vous a foutu les larmes, c’est normal. Au-delà de la longue disette de plus de 20 ans, et de l’immense émotion contagieuse du nouveau Roi de la petite reine, c’est aussi un soulagement pour le cyclisme (et le sport) tricolore.

La délivrance

Car oui. 23 ans, c’est long. Parfois placés (Anthony Geslin en bronze en 2005, Romain Bardet en argent en 2018), les Bleus n’ont jamais réussi à (re)mettre la main sur la tunique arc-en-ciel en élite depuis l’exploit de La Broche en 1997. Et si la France fait partie des nations favorites tous les ans depuis quelques années maintenant, Julian Alaphilippe n’y est pas étranger. Passé tout près à Bergen (Norvège) en 2017, il avait ensuite calé en 2018 sur le circuit d’Innsbruck (Autriche), dans l’Enfer d’Höttinger et ses pentes à 28%. En 2019, éreinté pour un Tour de France prodigieux et lessivé par la pluie et le froid britannique du Yorkshire, il n’avait pas pesé sur la course.

Cette fois, la donne fut différente. Ce championnat du monde, relocalisé à Imola, sur un circuit de 28 km comprenant deux difficultés courtes mais raides, a redistribué le cartes. D’un parcours pour grimpeurs prévu à Martigny (Suisse) à un tracé pour vrais puncheurs en Émilie-Romagne. Cela tombe bien, Alaphilippe est le meilleur d’entre eux, et l’a prouvé une fois de plus ce dimanche. Avec, il faut vraiment le souligner, un travail remarquable des Bernard, Pacher, Peters, Molard, Madouas, Elissonde et Martin.

Cyclisme 2020 - Championnats du monde 2020 - Course en ligne hommes - Julian Alaphilippe sacré

Julian Alaphilippe sacré champion du monde à Imola – AFP

Au bout de ce récital écrit sur le tableau noir du briefing de Thomas Voeckler samedi soir, un sentiment unique : la délivrance. Alaphilippe, lui, vient de réaliser son rêve, mais aussi celui de toute une génération de suiveurs et fans, souvent moquée le lundi matin à la machine à café, car les Pinot, Bardet, Alaphilippe and co ont encore tenu le rôle des magnifiques perdants sur le Tour de France ou les précédents Mondiaux. Après le maillot arc-en-ciel, qui sait, peut-être que la tunique jaune attendra l’un de nos Bleus en 2021 ? Laissez-nous le droit de rêver !

Avant Alaphilippe, Quartararo et Gasly ont dépoussiéré le sport français

Oui, cette année 2020 est définitivement hors normes pour le sport français. Car avant le show des Bleus d’Alaphilippe en Italie, ils sont deux à avoir mis fin à une longue, très longue disette dans leur discipline. L’un d’entre eux, d’ailleurs, ne s’est pas privé lui aussi pour mettre le bleu blanc rouge à l’honneur sur le territoire de la botte transalpine. Le 6 septembre dernier, Pierre Gasly remportait le Grand Prix d’Italie de Formule 1, à Monza. Le Normand devenait le premier pilote français à s’imposer en F1 depuis la victoire d’Olivier Panis à Monaco, le 19 mai 1996. Une éternité. Si le concours de circonstances a indéniablement joué en faveur du pilote AlphaTauri, son succès n’en reste pas moins une grande bouffée d’oxygène pour les sports mécaniques français, dans une discipline où un pilote tricolore n’a plus glané le titre mondial depuis 1993 et le sacre d’Alain Prost.

Quiz F1 : Êtes-vous incollable sur Pierre Gasly ?

Pierre Gasly, vainqueur du Grand Prix d’Italie à Monza – AFP

Ce sacre mondial, Fabio Quartararo, 21 ans, peut y croire en Moto GP. Le 19 juillet dernier, le Rookie de l’année 2019 enlevait le Grand Prix de Jerez en Espagne. Le premier pilote français à l’emporter dans la catégorie reine depuis Régis Laconi. Ce dernier s’était imposé à Valence (Espagne) le 19 septembre 1999. Leader du championnat du monde à six courses du terme de l’exercice 2020, le Niçois est, depuis, monté sur la plus haute marche du podium sur les Grands Prix d’Andalousie et de Catalogne. Exceptionnel, comme l’est cette année 2020 particulière.

Personne ne sait si sans cette pandémie, sans ces calendriers remodelés, les Alaphilippe, Gasly et Quartararo auraient réalisé ces mêmes exploits. Le dernier cité, peut-être. Soit, aujourd’hui, le sport français peut savourer. En ces temps difficiles, où la grisaille règne, au sens propre comme au figuré, ces héros ont remis de la couleur dans nos vies. Et ce n’est pas les plus grognards et jaloux qui nous enlèveront ce bonheur que seul le sport peut nous procurer. Et ça, c’est une certitude.

Dicodusport


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #34

Avatar

Publié

le

Par

Instagram @giannis_an34

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le 34ème épisode de cette série ! Pour voir le 33ème épisode dans lequel figurent Neymar, Benoît Paire ou Benjamin Mendy, cliquez ici.

On a aimé

Voir la réaction du grand-père de Sam Bennett après sa victoire sur les Champs-Élysées. Sur cette dernière étape, le sprinter irlandais a fait coup double en sécurisant son maillot vert. Un accomplissement pour celui qui n’avait jamais remporté d’étape sur le Tour de France et n’y avait pas participé depuis 2016. De quoi rendre fière sa famille, qui était bien sûr devant sa télévision. Son grand-père notamment, a été très ému. Ces scènes dans la sphère privée ne sont habituellement pas filmées. Celle-ci l’est, et pour notre plus grand bonheur.

On a aussi aimé la réaction de Giannis Antetokounmpo à son titre de MVP de NBA. Après sa sortie prématurée en playoffs, le Grec a pu se réconforter en récupérant sa récompense, pour la deuxième année consécutive. Seule la saison régulière est prise en compte pour le MVP, et celle de Giannis est impressionnante : 29.5pts, 13.6reb, 5.6ast, 1stl et 1blk à 55% au tir en 30 minutes de moyenne. De quoi rendre satisfait le principal intéressé, malgré ses playoffs ratés. Ce pourquoi il a publié cette photo de lui-même tenant un journal américain titrant : « Antetokounmpo nommé MVP pour la deuxième fois consécutive ». En tout cas, cette photo laisse l’opportunité aux adeptes du montage de se régaler. Comme certains l’ont déjà fait.

Le trolleur de la semaine

En restant dans le thème de la NBA, l’oscar du meilleur trolleur revient cette semaine à Damian Lillard. Le joueur des Blazers, éliminé au premier tour des playoffs, n’a pas pu s’empêcher de prendre sa revanche sur les Clippers. Ces derniers s’étaient en effet payés sa tête en plein match et sur Instagram quand les deux équipes s’étaient affrontées. Patrick Beverley avait été l’initiateur des moqueries, anticipant une élimination des Blazers en playoffs, et donc un départ anticipé en vacances. Alors quand les Clippers ont craqué face aux Nuggets, Lillard s’en est donné à cœur joie sur Twitter, proposant à Patrick Beverley de le rejoindre en vacances.

Traduction : «@patbev21 Je suppose que je devrais t’inviter en vacances à Cancún,  je n’ai pas encore tout organisé 😂😂😂»

Tom Compayrot


Lire la suite

Fil Info

Rugby à XVIl y a 1 heure

Votre XV de France pour affronter le Pays de Galles ce samedi

XV DE FRANCE - Vous êtes plus de 4 000 sélectionneurs à avoir composé votre XV de France pour ce...

La grave blessure de Nikola Karabatic, un défi pour lui-même, mais aussi pour les Bleus La grave blessure de Nikola Karabatic, un défi pour lui-même, mais aussi pour les Bleus
HandballIl y a 2 heures

La grave blessure de Nikola Karabatic, un défi pour lui-même, mais aussi pour les Bleus

HANDBALL - Suite à sa rupture du ligament croisé du genou, Nikola Karabatic se dit prêt à relever le défi...

NRL - Les Eels de Parramatta annoncent trois nouvelles recrues NRL - Les Eels de Parramatta annoncent trois nouvelles recrues
Rugby à XIIIIl y a 2 heures

NRL : Les Eels de Parramatta annoncent trois nouvelles recrues

NRL - Les Eels de Parramatta, éliminés par les Rabbitohs lors des dernières finales qualificatives de NRL, viennent d'annoncer le...

Les Pacers remplacent Nate par Nate - Nate Bjorkgren devient le nouveau coach d'Indiana Les Pacers remplacent Nate par Nate - Nate Bjorkgren devient le nouveau coach d'Indiana
NBAIl y a 3 heures

Les Pacers remplacent Nate par Nate : Nate Bjorkgren devient le nouveau coach d’Indiana

NBA - Le front-office d'Indiana recherchait un nouvel entraîneur depuis le renvoi de Nate McMillan le lendemain du sweep infligé...

Tour d'Espagne 2020 - Le profil de la 2ème étape Tour d'Espagne 2020 - Le profil de la 2ème étape
Tour d'Espagne 2020Il y a 3 heures

Tour d’Espagne 2020 : le profil de la 2ème étape

TOUR D'ESPAGNE 2020 - Découvrez le profil de la 2ème étape de la Vuelta 2020, qui se dispute ce mercredi...

Football - Ligue des Champions - notre pronostic pour Ajax Amsterdam - Liverpool Football - Ligue des Champions - notre pronostic pour Ajax Amsterdam - Liverpool
FootballIl y a 12 heures

Football – Ligue des Champions : notre pronostic pour Ajax Amsterdam – Liverpool

LIGUE DES CHAMPIONS - L'Ajax Amsterdam affronte Liverpool, vainqueur de l'édition 2019, dans le cadre de la 1ère journée de...

Tour d'Italie 2020 - Le profil de la 17ème étape Tour d'Italie 2020 - Le profil de la 17ème étape
Tour d'Italie 2020Il y a 14 heures

Tour d’Italie 2020 : le profil de la 17ème étape

TOUR D'ITALIE 2020 - Découvrez le profil de la 17ème étape du Giro 2020, qui se dispute ce mercredi 21...

Tour d'Espagne 2020 : nos favoris pour la 2ème étape Tour d'Espagne 2020 : nos favoris pour la 2ème étape
PronosticsIl y a 14 heures

Tour d’Espagne 2020 : nos favoris pour la 2ème étape

PRONOSTICS TOUR D'ESPAGNE 2020 - Après la prise de pouvoir de Primoz Roglic, c'est une 2ème étape vallonnée qui s'annonce jusqu'à...

Tour d'Italie 2020 - Nos favoris pour la 17ème étape Tour d'Italie 2020 - Nos favoris pour la 17ème étape
PronosticsIl y a 14 heures

Tour d’Italie 2020 : nos favoris pour la 17ème étape

PRONOSTICS TOUR D'ITALIE 2020 - Après une journée réservée aux baroudeurs, les favoris auront du pain sur la planche lors...

Formule 1 - Haas prêt à se séparer de Kevin Magnussen Formule 1 - Haas prêt à se séparer de Kevin Magnussen
Formule 1Il y a 16 heures

Formule 1 : Haas prêt à se séparer de Kevin Magnussen ?

FORMULE 1 - Selon le média danois BT, Kevin Magnussen devrait quitter Haas à la fin de la saison. L'avenir...

Advertisement

Tour d’Italie 2020

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés